AccueilAEFL. Séminaire de psychanalyse (2010-2011)

AEFL. Séminaire de psychanalyse (2010-2011)

L'inadmissible : l'inconscient, le malentendu, l'interprétation du rêve, Freud 1900. L'étourdit, Lacan 1972

*  *  *

Publié le lundi 18 octobre 2010 par Marie Pellen

Résumé

La psychanalyse se révèle être la science des changements de discours ce qui a contribué à la rendre encore aujourd’hui, pour certains, inadmissible. Le dire « que rien ne cache autant que ce qui dévoile » n'est pourtant rendu incontestable que dans la pratique du discours psychanalytique, à partir de l'ab-sens, qui montre que le dire est oublié et caché dans le rapport du dit. Le retour à Freud montre comment la vérité toujours s'éclipse, cache ce qui se dévoile, vagabonde entre le sens et le non-sens. Depuis « L’interprétation du rêve » la vérité freudienne, qui parle dans les rêves, les symptômes et les autres formations de l'inconscient, se dément et, par là, se défile : il ne nous reste que son dit, « le dit de la vérité ». Il n'y a pas de dit qui « dépasse le midit », jamais le dit n'est tout. L’interprétation ne consiste donc pas à deviner ou à déduire un inconscient dans la dit-mension du dit ou d'une pensée ; il s'agit au contraire de suivre le mouvement du dire dans ce que Freud nomme processus primaires ou dans la ronde des discours (Lacan).

Annonce

La psychanalyse se révèle être la science des changements de discours ce qui a
contribué à la rendre encore aujourd’hui, pour certains, inadmissible. Le dire « que rien ne
cache autant que ce qui dévoile » n'est pourtant rendu incontestable que dans la pratique du
discours psychanalytique, à partir de l'ab-sens, qui montre que le dire est oublié et caché dans le rapport du dit. Le retour à Freud montre comment la vérité toujours s'éclipse, cache ce qui se dévoile, vagabonde entre le sens et le non-sens. Depuis « L’interprétation du rêve » la vérité freudienne, qui parle dans les rêves, les symptômes et les autres formations de l'inconscient, se dément et, par là, se défile : il ne nous reste que son dit, « le dit de la vérité ». Il n'y a pas de dit qui « dépasse le midit », jamais le dit n'est tout. L’interprétation ne consiste donc pas à deviner ou à déduire un inconscient dans la dit-mension du dit ou d'une pensée ; il s'agit au contraire de suivre le mouvement du dire dans ce que Freud nomme processus primaires ou dans la ronde des discours (Lacan). Ainsi pour Freud déjà, l'interprétation ne se réduit nullement à passer d'un contenu manifeste à un contenu latent, elle est au contraire un travail de même nature que les processus primaires, elle est processus de transformation de contenu, elle est un dire. L’interprétation n’est pas un décryptage mais un fait de discours qui suppose toujours l’absence de rapport sexuel, c'est-à-dire l’impossibilité propre à chaque discours.

Les séances ont lieu le mardi soir de 19h à 21h sauf indication contraire, Amphi 6
Pôle St-Jean d'Angely, 25 avenue des Diables bleus 06300 NICE
Informations et contact disponible sur le site www.aefl.fr

19 Octobre 2010

Jean Louis Rinaldini (Psychanalyste Nice): L’interprétation du rêve.Premier tour.
Elisabeth Blanc (Psychanalyste Nice):N, la lettre.

Vendredi 22 Octobre 2010

Stoïan Stoïanoff (Psychanalyste Nancy): Le rêve de l'Oncle à la barbe jaune.
Jean Louis Rinaldini (Psychanalyste Nice): L’interprétation du rêve.Deuxième tour.

2 Novembre 2010

Daniel Cassini (Psychanalyste Nice): Ne travaillez toujours.
Cécile Bonopera (Psychologue Psychanalyste Nice): Fragments de discours, fragments sonores.

Samedi 13 Novembre 2010 à 14h 30

Christian Fierens (Psychiatre Psychanalyste Bruxelles): Lecture de l'Etourdit.
Lieu précisé ultérieurement

30 novembre 2010

Jean-Michel Vives (Psychanalyste, Professeur de Psychopathologie Clinique à l’Université de Nice) Prenez vos rêves pour la réalité!

7 Décembre 2010

Elisabeth de Franceschi (Psychanalyste Nice): De Levinas à Lacan: il y a. Michèle Achard (Educatrice spécialisée Nice) L'inacceptable, la cruauté

18 Janvier 2011

Zaineb Hamidi (Psychologue Nice) : L'absurde.
Eric Sessoye (Psychanalyste Paris): Inconscient et différence sexuelle.

1er Février 2011

Georges Froccia (Psychanalyste Nice): Le malentendu, Lacan et le seppuku.
Paul Poggi (Psychologue clinicien Nice): Structure, confiture et déconstruction chez Boby Lapointe, accompagné de Jérémie
Boumendil (Psychologue clinicien et Musicien).

15 Février 2011

Catherine Mehu (Psychologue Psychanalyste Vence): l'objet invisible de Giacometti ( la question de l'auctorialité).
Olivier Lenoir (Psychologue clinicien Psychanalyste Nice) : C'est comment l'Autre côté ( Alfred Kubin).

8 Mars 2011

France Delville (Ecrivain, Critique d'Art,Psychanalyse Nice): Psychothérapie du IIIe Reich et son rapport au signifiant.
Christine Dura Tea (Psychanalyste Nice) et Roland Meyer (Psychanalyste Nice): Arbeit macht frei.

22 Mars 2011

Thierry Bisson (Psychanalyste Nice Maître de conférence Université de Nice Sophia-Antipolis): Munch et le féminin.
Sabine Balcells (Psychologue Psychanalyste Nice): Le réel du rêve?

Vendredi 15 Avril 2011

Jean Paul Hiltenbrand (Psychanalyste Grenoble) Interprétation du rêve et Etourdit.
Jean Pierre Rumen (Psychanalyste Ajaccio): L'image double dans l'oeuvre de Salvador Dali et anamorphoses en peinture.

19 avril 2011

René Marchio (Psychanalyste Aix en Provence) : Souffrance au travail.

Lieux

  • 25 avenue des Diables bleus (Université de Nice-Sophia Antipolis Pôle St-Jean d'Angely)
    Nice, France

Dates

  • mardi 19 octobre 2010
  • vendredi 22 octobre 2010
  • mardi 02 novembre 2010
  • samedi 13 novembre 2010
  • mardi 30 novembre 2010
  • mardi 07 décembre 2010
  • mardi 18 janvier 2011
  • mardi 01 février 2011
  • mardi 15 février 2011
  • mardi 08 mars 2011
  • mardi 22 mars 2011
  • vendredi 15 avril 2011
  • mardi 19 avril 2011

Source de l'information

  • Solen Cozic
    courriel : cozic [at] unice [dot] fr

Pour citer cette annonce

« AEFL. Séminaire de psychanalyse (2010-2011) », Séminaire, Calenda, Publié le lundi 18 octobre 2010, http://calenda.org/202122