AccueilL'esthétique musicale entre philosophie et musicologie, des croisements aux rencontres

*  *  *

Publié le jeudi 14 octobre 2010 par Marie Pellen

Résumé

Le discours sur l’art est pluriel : les réflexions des philosophes et des théoriciens de l’art opèrent selon des niveaux qui ne coïncident pas nécessairement. La musique est un objet souvent problématique et occupe une place à part dans l’esthétique ; sa technicité peut gêner l’approche spéculative de certains philosophes. Le développement de la musicologie, avec ses compétences spécifiques, a généré un discours sur l’esthétique musicale qui diffère de celui de la philosophie de l’art. De nombreux signes, parfois institutionnels, indiquent cependant un fort intérêt pour le dialogue. Ce séminaire souhaite explorer des points de convergences et de divergences, guidé par le souci d’un équilibre entre étude concrète et réflexion plus conceptuelle. On s’interrogera notamment sur la complémentarité entre les esthétiques musicales formulées par philosophes et musicologues et sur les relations entre les deux disciplines.

Annonce

Séminaire transdisciplinaire

L’esthétique musicale entre philosophie et musicologie,
des croisements aux rencontres

Organisation :

  • Julien Labia (Philosophie, Paris IV)
  • Charlotte Loriot (Musicologie, Paris IV),
  • avec le soutien de Jacqueline Lichtenstein et de Jean-Pierre Bartoli
Équipes Métaphysique : histoires, transformations, actualités (EA 3552) et Patrimoines et Langages Musicaux (EA 4087)
Avec le soutien de l’École doctorale V Concepts et langages
Avec le soutien du programme ANR FORMESTH (Formalismes Esthétiques en Europe Centrale, 19e-20e siècles)

Le discours sur l’art est pluriel : les réflexions des philosophes et des théoriciens de l’art opèrent selon des niveaux qui ne coïncident pas nécessairement. Des rapports de force parfois conflictuels peuvent en résulter, à l’instar de la querelle qui opposa au XXe siècle Heidegger, l’historien de l’art Shapiro et Derrida.
La musique est un objet souvent problématique et occupe une place à part dans l’esthétique ; sa technicité peut gêner l’approche spéculative de certains philosophes. Le développement de la musicologie, avec ses compétences spécifiques, a généré un discours sur l’esthétique musicale qui diffère de celui de la philosophie de l’art. De nombreux signes, parfois institutionnels, indiquent cependant un fort intérêt pour le dialogue. Ce séminaire souhaite explorer des points de convergences et de divergences, guidé par le souci d’un équilibre entre étude concrète et réflexion plus conceptuelle. On s’interrogera notamment sur la complémentarité entre les esthétiques musicales formulées par philosophes et musicologues et sur les relations entre les deux disciplines.
Si l’attention portera sur les rapports entre le discours esthétique des musicologues et des philosophes, une place sera aussi laissée au discours des compositeurs, théoriciens de la musique ou interprètes. La musicologie relève en effet d’institutions et de traditions intellectuelles hétérogènes et fédère un ensemble de sous-disciplines variées, de la sociologie à l’histoire culturelle ou à la psychologie, dont l’esthétique est une branche. De nombreux acteurs appartiennent à plusieurs groupes à la fois, ce qui invitera à réfléchir sur leurs intersections.

Chaque séance abordera un thème précis, tels que :

  • L’histoire de la musicologie dans ses rapports avec la philosophie de l’art aux XIXe et XXe siècles : la circulation entre théorie et pratique, entre théories philosophiques, doctrines esthétiques et musicologie.
  • Le statut de la référence musicale chez les philosophes et celui de la philosophie chez les compositeurs. Comment interpréter les références ponctuelles des philosophes dans leur conception de l’objet musique ?
  • La question du statut philosophique de certaines réflexions développées par les artistes eux-mêmes. La perspective de l’esthétique philosophique, de la référence à la musique à la théorie : où situer la frontière entre les deux ?
  • La comparaison des discours. Métiers, objectifs et modes de pensées diffèrent : quelles en sont les conséquences sur l’approche, le style, la forme et la terminologie ?
  • Comment évaluer la place de l’esthétique musicale chez les interprètes et dans les performance studies. De la philosophie à la pratique artistique : quel degré d’application ?
  • Les doubles profils, par exemple Adorno et Jankélévitch, avec les répercussions sur leurs discours. Les compétences multiples sont-elles être fusionnées dans les esthétiques ?
  • Les questions devenues classiques de l’ontologie de l’œuvre ou de la définition de la musique pourraient être abordées, mais il s’agirait alors d’en mesurer la portée et l’efficacité analytique au défi de l’objet concret et de son histoire.
  • Une séance visera à proposer une réflexion plus générale sur les collaborations, rencontres, analogies, correspondances, champs épistémologiques et codes communs, ainsi que sur les spécificités de chacune des deux disciplines.
Ce séminaire aura lieu pendant huit séances le vendredi de 14h30 à 17h30 à la Maison de la recherche (28 rue Serpente 75006 Paris, métro Odéon ou Saint-Michel) : les 11, 18 et 25 mars, les 9 et 29 avril, les 6, 13 et 20 mai.
Afin de permettre une progression et de réels échanges, le suivi de plusieurs séances par les participants serait souhaité. La dimension d’« atelier » est au cœur de ce projet, avec l’idée de rencontres, de réflexion commune et d’échange de points de vue entre participants et public de chaque discipline.
Les propositions de participation (résumé d’une dizaine de lignes, suivi d’une courte notice biographique, avec précision des éventuelles indisponibilités horaires) sont à envoyer conjointement aux adresses suivantes avant le 15 novembre :

julien.labia (at) wanadoo.fr et charlotteloriot (at) gmail.com

Les résumés pourront circuler avant chaque séance, afin de pouvoir préparer au mieux les discussions. Chaque séance regroupera trois interventions d’une heure débats inclus, et les textes seront publiés en ligne.

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • lundi 15 novembre 2010

Mots-clés

  • esthetique, philosophie, musicologie, musique, art

Contacts

  • Charlotte Loriot
    courriel : charlotteloriot [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Charlotte Loriot
    courriel : charlotteloriot [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« L'esthétique musicale entre philosophie et musicologie, des croisements aux rencontres », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 14 octobre 2010, http://calenda.org/202145