AccueilL'écoute des musiques populaires : pratiques, expériences, représentations

L'écoute des musiques populaires : pratiques, expériences, représentations

Volume! The French journal of popular music studies

Numéro spécial de Volume ! La revue des musiques populaires

Listening to popular music: practices, experiences, representations

*  *  *

Publié le vendredi 05 novembre 2010 par Karim Hammou

Résumé

L’auditeur est une entrée féconde pour l’analyse sociale, culturelle, esthétique ou encore politique des musiques populaires, qui permet de démultiplier les échelles d’analyse et d’entrer dans les détails les plus intimes de la relation esthétique et des pratiques signifiantes…

Annonce

Argumentaire (English version below) 

L’auditeur est une entrée féconde pour l’analyse sociale, culturelle, esthétique ou encore politique des musiques populaires, qui permet de démultiplier les échelles d’analyse et d’entrer dans les détails les plus intimes de la relation esthétique et des pratiques signifiantes. On peut resserrer le regard sur l’activité individuelle et collective qui façonne l’expérience musicale : usages technologiques, rituels sociaux, techniques et pratiques auditives. L’émotion, le plaisir tout comme l’apprentissage de la musique semblent ainsi se fabriquer dans l’écoute, entre autodidaxie (l’apprenti rocker à la guitare solitaire) et communauté esthésique (le groupe de fans, l’audience d’un concert).

Ensuite, l’écoute déborde sans cesse l’univers strict de la musique. La nature et le plaisir « auditifs » ne sont-ils pas aussi définis par ce qui ne relève pas de l’ordre des sons ? La nature, la qualité, le plaisir de l’écoute dépendent certes de facteurs musicaux (qualité de la performance live, de la restitution sonore etc.) mais varient également en fonction de circonstances extra- ou « parasonores » : environnement, humeurs collective ou individuelle, biographie de l’auditeur et conditions historiques… D’autre part, l’attention auditive se greffe sur un réseau de correspondances entre les sens, qui ont des effets rétroactifs sur l’écoute, et pourraient ainsi porter l’analyse du côté des gestes et des comportements, des styles et des subcultures qui informent celle-ci, des communautés électro à l’habitus jazz. Ces usages dessinent enfin une éthique et une technique de soi musicales, l’auditeur assignant certaines pratiques d’écoute non pas à l’ensemble, mais à certaines des musiques, des groupes, des morceaux qu’il affectionne (ou qu’il déteste !). À toute discothèque, nous ajustons une audiothèque intérieure mouvante qui en démultiplie l’hétérogénéité.

L’écoute est donc expérience vécue, mais de l’extérieur, elle est objet d’inquisition, support à des discours moraux portés sur le sens de la musique, les manières justes de la sentir, l’émotion, le goût de l’amateur, les effets (« satanisme » dans le metal, haine et crime dans le hip hop…). Ceux-ci peuvent aussi se faire traduction des principes et intentions qui se nichent dans l’écoute : les oreilles musicologiques, sociologiques, musiciennes ou amateurs « scrutent » chacune leur objet avec des présupposés, des objectifs et des méthodes différents, produisant par là même des effets sensibles radicalement opposés (ou non !).

C’est en rassemblant des contributions spécialisées et complémentaires, théoriques ou issues de cas concrets, que nous souhaiterions pour ce numéro mieux circonscrire la notion d’écoute.

Modalités de contribution

Les contributions sont à envoyer par email (format .doc, 30.000 à 50.000 signes, normes bibliographiques : Harvard)

avant le 1er juin 2011 aux adresses suivantes :

  • editions[at]seteun.net
  • matthieu.saladin[at]wanadoo.fr
  • gerome.guibert[at]wanadoo.fr
  • jedediah-sklower[at]hotmail.com 

Télécharger l’appel à contributions, les instructions aux auteurs, informations sur la revue Volume ! et les éditions Mélanie Seteun : www.seteun.net

Call for papers

Volume! is a French semestrial peer-reviewed journal dedicated, since 2002, to the interdisciplinary study of popular music. More information (editorial board, downloadable archives etc.) on the journal and our book collections can be found on our website: www.seteun.net/.

Volume! is proud to present its latest call for papers, dedicated to:

Listening to popular music: practices, experiences, representations

Submission deadline: June 1st, 2011

Listening practices: how do we listen to popular music?

Focusing on listening is a fruitful basis for the analysis of popular music, as it enables to discover the most intimate details of the aesthetic relationship and of signifying practices. How does the listener’s (individual and collective) activity shape musical experience (technological uses, listening skills, social rites)? We adjust different practices and types of listening to the different musics we listen to: what forms of listening exist, and with which assumptions, methods, goals, practices does each type of listener (the musicologist, the sociologist, the amateur etc.) “scrutinize” his/her object? How do musicians listen to each other on stage, or to the audience? What sensitive effects do such choices create, and how do they form coherent communities (fans, musicians, researchers…) that validate, legitimize and entrench these auditive identities? Can we eventually write a cultural “history of our ears”?

The synesthetic ear: what does it look for?

Listening can also be considered as a synthetic or synesthetic faculty, that constantly overflows the strict universe of music and may thus be informed by what does not belong to the order of sounds. Of course, auditive emotion relies on musical factors (quality of the performance, of the sound reproduction etc.) but it also depends on extramusical circumstances: how then do the environment, the collective or individual moods, the listener’s biography or historical conditions transform the perception of a specific musical moment? Auditory attention can be grafted onto a network of correspondences between the senses: what retroactive effects do looks, styles, gestures, ideas, images, subcultures have on listening?

Ears under surveillance: perceptions and identifications of auditive communities

From the outside, listening can become the base for a discourse focused on the meaning of music, the influence that certain forms are expected to have on the amateur’s taste, emotion and attitude (Satanist proselytism in extreme metal, sexism and crime in “gangsta” rap, violence in punk etc.), and thus a means by which he is identified. What norms on feeling, interpreting, reacting do such moralized aesthetics prescribe? What type of listening subject do they identify (some being valued for their activity, originality, others, stigmatized for their passivity, immaturity, vulnerability, or even their voluntary servitude or perversity)?

NB: These are only suggestions for research. Any article submitted on popular music and its listeners or how it is listened to will go through the double-blind peer review process. There also is space in Volume! for papers on popular music and other topics.

Contributions should be sent by email (30.000 to 50.000 characters, Harvard system of referencing, in .doc format) with an abstract, key words and a short biography of the author, to the following addresses:
editions@seteun.net, gerome.guibert@wanadoo.fr & jedediah-sklower@hotmail.com
  • listening practices, uses of
  • listening and technology
  • musical education via listening
  • listening on stage, interactive forms of listening
  • identifying listeners
  • listening and subcultures
  • listening and meaning
  • listening and the other senses
  • the activity and productivity of listening
  • the musical experience
  • cultural history of listening
  • fans, fandom and listening identities

Dates

  • mercredi 01 juin 2011

Mots-clés

  • écoute, musiques populaires, musiques actuelles, réception, perceptions, représentations, pratiques, expériences, publics, émotion, goût, cultures sensibles, usages

Contacts

  • Revue Volume
    courriel : editions [at] seteun [dot] net

URLS de référence

Source de l'information

  • Jedediah Sklower
    courriel : jedediah-sklower [at] hotmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« L'écoute des musiques populaires : pratiques, expériences, représentations », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 05 novembre 2010, http://calenda.org/202361