AccueilEurope and the "Ottoman world": Exchanges and Conflicts, 16th-17th centuries

*  *  *

Publié le lundi 08 novembre 2010 par Marie Pellen

Résumé

L’objet de cette journée d’études est doublement défini. Au niveau purement scientifique, notre intérêt porte sur les rapports entre l’Europe « chrétienne » et l’Empire ottoman durant une période clef de la construction de la modernité européenne, à savoir les XVIe-XVIIe siècles. Pour ce faire, nous abandonnons l’histoire « globale », qui a depuis longtemps montré ses limites heuristiques, pour nous concentrer sur l’histoire vécue et sur les témoignages certes subjectifs mais hautement parlants des acteurs « ordinaires » y impliqués.

Annonce

 

Europe and the "Ottoman world": Exchanges and Conflicts (16th-17-th centuries)

Paris, École des Hautes Études en Sciences Sociales

Centre d’Études des Mondes Russe, Caucasien et Centre-Européen (CERCEC)

44, Rue de l’Amiral Mouchez, 5ème étage

Le 10 novembre 2010

L’objet de cette journée d’études est doublement défini. Au niveau purement scientifique, notre intérêt porte sur les rapports entre l’Europe « chrétienne » et l’Empire ottoman durant une période clef de la construction de la modernité européenne, à savoir les XVIe-XVIIe siècles. Pour ce faire, nous abandonnons l’histoire « globale », qui a depuis longtemps montré ses limites heuristiques, pour nous concentrer sur l’histoire vécue et sur les témoignages certes subjectifs mais hautement parlants des acteurs « ordinaires » y impliqués. Ce changement de perspective suppose d’abord de privilégier l’analyse des trajets individuels des acteurs sociaux et des images qu’ils se font eux-mêmes des exploits collectifs en temps de guerre ou de paix, ainsi que l’étude des réseaux ayant constituée l’infrastructure parfois « cachée » de ces exploits. Cette approche ne laisse pas de côté la perspective imagologique « classique » dont les conclusions peuvent parfois apporter des “corrections” aux témoignages individuels. C’est de cette perspective, qu’il faut investiguer de près et recomposer le rôle joué par les « petits pays », dont surtout les vassaux de l’Empire ottoman, dans les processus d’échanges, violents ou non, entre mondes chrétien et ottoman. D’un autre côté, et c’est aussi important à souligner, ce regard de la périphérie vers le centre, déjà largement tenté par les ottomanistes s’étant penchés sur les rapport entre la capitale et les provinces asiatiques et nord-africaines de l’Empire, permettra une meilleure compréhension des rapports et des pratiques de pouvoir à l’intérieur de ce qu’on appelle couramment “l’Europe ottomane”.

Europe and the "Ottoman world": Exchanges and Conflicts (16th-17-th centuries)
Paris, École des Hautes Études en Sciences Sociales
Centre d’Études des Mondes Russe, Caucasien et Centre-Européen (CERCEC)
44, Rue de l’Amiral Mouchez, 5ème étage

Le 10 novembre 2010

L’objet de cette journée d’études est doublement défini. Au niveau purement scientifique, notre intérêt porte sur les rapports entre l’Europe « chrétienne » et l’Empire ottoman durant une période clef de la construction de la modernité européenne, à savoir les XVIe-XVIIe siècles. Pour ce faire, nous abandonnons l’histoire « globale », qui a depuis longtemps montré ses limites heuristiques, pour nous concentrer sur l’histoire vécue et sur les témoignages certes subjectifs mais hautement parlants des acteurs « ordinaires » y impliqués. Ce changement de perspective suppose d’abord de privilégier l’analyse des trajets individuels des acteurs sociaux et des images qu’ils se font eux-mêmes des exploits collectifs en temps de guerre ou de paix, ainsi que l’étude des réseaux ayant constituée l’infrastructure parfois « cachée » de ces exploits. Cette approche ne laisse pas de côté la perspective imagologique « classique » dont les conclusions peuvent parfois apporter des “corrections” aux témoignages individuels. C’est de cette perspective, qu’il faut investiguer de près et recomposer le rôle joué par les « petits pays », dont surtout les vassaux de l’Empire ottoman, dans les processus d’échanges, violents ou non, entre mondes chrétien et ottoman. D’un autre côté, et c’est aussi important à souligner, ce regard de la périphérie vers le centre, déjà largement tenté par les ottomanistes s’étant penchés sur les rapport entre la capitale et les provinces asiatiques et nord-africaines de l’Empire, permettra une meilleure compréhension des rapports et des pratiques de pouvoir à l’intérieur de ce qu’on appelle couramment “l’Europe ottomane”.

Program

9 :30 - 10 :00 General presentation : Radu G. PAUN (Centre d’Études des Mondes Russe, Caucasien et Centre-Européen, CNRS-EHESS)

10:00 – 12:30 : War and diplomacy: an unsteady balance

Chairman: Gabor KARMAN (Geisteswissenschaftliche Zentrum Geschichte und Kultur Ostmitteleuropas (GWZO), Leipzig)

10:00 – 10:20 : Ovidiu Cristea (Institute of History “Nicolae Iorga”, Bucharest, Romanian Academy) : “Waging war on a secondary front: Wallachia and der Lange Turkenkrieg (1593-1606)”.

10:20 – 10:40 : Marco Penzi (CRH-EHESS) : “War as profession : the Bassompierre kingroup between family network and service, France – Roman Empire”.

10:40 – 11:00: Coffee break

Chairman: Lovro Kunčević (Institute of History, Dubrovnik, Croatian Academy of Arts and Sciences)

11:00 – 11:20: Özkan BARDAKÇI (University of Strasbourg): “The gesta of the Lorrain and French soldiers in the wars against the Ottomans, 1591-1604 and 1645-1669”.

11:20 – 11:40: Domagoj Madunić (Institute of History, Dubrovnik, Croatian Academy of Arts and Sciences): “Ali Pasha Chengich - peacemaker or traitor? Peace initiatives on the frontier during the ‘Cretan War’ (1645-1669)”.

11:40 – 12:30 Discussion

12:30 – 15:00 Lunch

15:00 – 16:30: Networks and information

Chairman: Robert Born (Geisteswissenschaftliche Zentrum Geschichte und Kultur Ostmitteleuropas (GWZO), Leipzig / Humboldt Universität zu Berlin)

15:00 – 15:20: Lovro Kunčević (Institute of History, Dubrovnik, Croatian Academy of Arts and Sciences): “Ragusa as an intelligence center in the conflicts between the Ottoman Empire and the Christian states (16th-17th centuries)”.

15:20 – 15:40 : Natalia Krolikowska (Institute of History, University of Warsaw, Poland) : “Polish-Tatar Alliances in the 17th century. Intelligence gathering and exchange of information”.

15:40 – 16:00 : Gabor Karman (Geisteswissenschaftliche Zentrum Geschichte und Kultur Ostmitteleuropas (GWZO), Leipzig): “The network of a Wallachian pretender in Constantinople: The contacts of the future prince Mihail Radu (1654-1657)”.

16:00 – 16:30 Discussion

16:30 – 17:00 Coffee break

17:00 – 18:30: Power: practice and representations

Chairman: Marco Penzi (CRH-EHESS)

17:00 – 17:20: Robert Born (Geisteswissenschaftliche Zentrum Geschichte und Kultur Ostmitteleuropas (GWZO), Leipzig / Humboldt Universität zu Berlin): “Fascination and Fear. Images of the Sultans in Western European Art between the 16th and 17th century“.

17:20 – 17:40: Radu G. Paun (CERCEC-EHESS) : “The Ottoman Empire ant its tributaries as seen through foreign eyes. Venetian 16th century reports”.

17:40 – 18:00 Discussion

18:00 – 18:30 : Conclusions (Gabor KARMAN, Radu G. PAUN, Lovro KUNČEVIĆ).

Lieux

  • Centre d’Études des Mondes Russe, Caucasien et Centre-Européen (CERCEC), 44, Rue de l’Amiral Mouchez, 5ème étage
    Paris, France

Dates

  • mercredi 10 novembre 2010

Mots-clés

  • Europe, monde Ottoman, échanges, conflits

Contacts

  • Radu G. Paun
    courriel : radupaun [at] hotmail [dot] com

Source de l'information

  • Radu Paun
    courriel : radupaun [at] hotmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Europe and the "Ottoman world": Exchanges and Conflicts, 16th-17th centuries », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 08 novembre 2010, http://calenda.org/202452