AccueilLes territoires, acteurs du changement ? Quelle place pour les sciences de l’action dans l’ère territoriale ?

Les territoires, acteurs du changement ? Quelle place pour les sciences de l’action dans l’ère territoriale ?

Territories, Actors for Change: What Place for Action Sciences in the Territorial Era?

Territoires, territorialité, territorialisation, deuxièmes rencontres du territoire de Grenoble

Territories, trerritoriality, territorialisation: second Grenoble roundtable on territory

*  *  *

Publié le mardi 16 novembre 2010 par Marie Pellen

Résumé

Puisque le territoire, en tant que notion très largement partagée dans l’ensemble des sciences sociales et humaines, ne daigne pas s’affaiblir depuis plus de 20 ans, ces deuxièmes rencontres TTT de Grenoble proposent de continuer à questionner cette notion dans le champ théorique qui est le sien.

Annonce

Ce que sont les Rencontres du Territoire à Grenoble

  • Après les rencontres des 7 et 8 juin 2007 qui avaient pour thème « Territoires, territorialité, territorialisation : et après ? », à l’occasion desquelles une douzaine d’intervenants invités (4 nationalités) ont débattu avec environ 200 chercheurs (représentant presque toutes les sciences sociales)
  • Après la publication des résultats de ces échanges dans un ouvrage aux PUR, intitulé : « Territoires, Territorialité, Territorialisation. Controverses et perspectives », sous la direction de Martin Vanier
  • Dans le cadre des activités scientifiques du laboratoire PACTE (UMR 5194) et de l’ensemble des travaux conduits à Grenoble sur la question du territoire
  • Au cœur de la Cité des Territoires, projet scientifique interuniversitaire de Grenoble (Université Joseph Fourier - Grenoble 1 + UPMF - Grenoble 2 + Université Stendhal – Grenoble 3 + Institut d’Etudes Politiques), regroupant en un même lieu les géographes, certains économistes territoriaux et les urbanistes
  • Organisé par le laboratoire PACTE, sous la responsabilité scientifique de 3 enseignants-chercheurs de l’UJF : Romain Lajarge, Bernard Pecqueur et Martin Vanier

des rencontres scientifiques
internationales et interdisciplinaires
sur les questions territoriales 

Objectifs scientifiques

Puisque le territoire, en tant que notion très largement partagée dans l’ensemble des sciences sociales et humaines, ne daigne pas s’affaiblir depuis plus de 20 ans, ces 2èmes Rencontres TTT de Grenoble proposent de continuer à questionner cette notion dans le champ théorique qui est le sien. Les territoires semblent être devenus des acteurs du changement c’est-à-dire qu’ils interviennent en tant qu’opérateurs, vecteurs ou encore opportunités de changement. Ils ne sont plus pensés comme seulement des résultats politiques, des objets issus des processus historiques, des réalités sociales et culturelles ou des héritages plus ou moins administrés. Les territoires deviennent de plus en plus dépendants des processus qui les ont vu naitre (la territorialisation) et semblent tendre vers le souhait de permettre l’avènement de nouvelles territorialités. En cela, les territoires activent de plus en plus de ressources, d’énergies, de potentialités de toute sorte. Et ils représentent, alors, des formes nouvelles, des configurations de plus en plus diversifiées, des mises en tensions de plus en plus problématiques. Autant d’occasions de questionner les perspectives de changement ainsi dessinées. 

Les 1ères rencontres (en 2007) avaient permis de répondre à la question posée (« Territoires, Territorialité, Territorialisation : et après ? ») par 3 types de rebonds :

  1. Les questions territoriales sont au cœur d’un grand nombre des questions de l’actualité sociale, politique, culturelle et économique. Et la crise qui secoue la planète depuis octobre 2008 n’a fait qu’accroitre le recours aux territoires. De ce fait, son occurrence dans les travaux scientifiques multidisciplinaires s’est encore accrue et, au moins à ce titre, les problèmes que soulève cette montée en puissance de la dimension territoriale doivent continuer à être interrogés.
  2. Mais la démultiplication du terme lui-même, jusqu’à son exténuation parfois, a fait la démonstration de sa relative faiblesse théorique. Le temps semble venu de la recherche d’un système théorique plus robuste pour permettre le dépassement de la notion et répondre ainsi aux invitations formulées dans le concept de « territorialités construites ».
  3. Le processus qui sous-tendrait la construction de territorialités de plus en plus différenciées étant appelé « territorialisation », il s’agit dorénavant de confronter les systèmes théoriques qui permettent son analyse aux systèmes plus globaux avec lequel le système territorial semble voisiner : constructivisme et interactionnisme, sciences de la complexité, sciences studies, public policies, théorie de la régulation, de la proximité, … mais en 1er lieu les sciences de l’action

Les journées de décembre 2010 auront donc pour objectifs de faire l’état de l’avancée des travaux scientifiques sur ces concepts qui prennent les « territoires » comme objets d’étude, comme prétextes ou comme hypothèses afin de permettre de mieux comprendre ce qui est en train de changer sous nos yeux. L’hypothèse principale de travail est d’analyser ce que les territoires permettent comme changement dans le « vivre ensemble », dans « l’être ensemble », dans les « interdépendances » et dans le « dépassement des tensions ». Le titre choisi pose une question, celle de savoir si les territoires peuvent être eux-mêmes source de changements, s’ils peuvent activer effectivement du changement et non pas seulement être des forces d’adaptation aux changements qui seraient imposés d’ailleurs. Mondialisation, individualisation et ségrégation étant des processus eux aussi très actifs, les débats de TTT² devront permettre de savoir si la territorialisation est –elle aussi– à classer dans le registre des processus constitutifs d’une nouvelle modernité. L’ère territoriale semble bien partie pour durer, feignons d’en être les continuateurs.

Organisation & Principes des 2 journées

Rencontre avec 8 grands invités internationaux

(en langue française ou anglaise – traduction simultanée prévue),

Invités multidisciplinaires (géographie, économie, aménagement, sciences politiques, philosophie, droit, anthropologie, urbanisme, … ?)

Objectif = Faire le point sur les problèmes des questions territoriales actuelles,  les principales évolutions théoriques et les critiques sur ces avancées

Organisation = les 2 matinées + début d’après-midi

Ateliers thématiques de discussion

(à partir de soumissions d’articles faits au cours de l’année 2010) avec comité de sélection et perspectives de publications dans 2 ou 3 revues préalablement négociées)

Courtes présentations par les animateurs des ateliers en présence des auteurs avec débats en s’appuyant sur les conférences du matin

Objectif = Faire converger vers Grenoble les propositions les plus diverses et les chercheurs intéressés par la dimension théorique de cette question.

Organisation = les 2 fins d’après-midi 

Déroulement des 2èmes Rencontres du Territoire 

mardi 7 décembre

9h - accueil & café

9h30-10h00    Introductions par Guy Saez et Bernard Pecqueur

  • 10h00-11h00  Conférence n°1 : Keating Michael
  • 11h00-12h00  Conférence n°2 : Estèbe Philippe

12h00 - 13h30 : buffet

  • 13h30-14h30  Conférence n°3 : Moulaert Franck
  • 14h30-15h30  Conférence n°4 : Bourdin Alain

15h30 - 16h00 : pause

16h00-18h30  Ateliers n°1 à n°6 + Sessions Spéciales A, B & C

20h - repas du soir 

mercredi 8 décembre

8h30 - accueil & café

  • 9h00-10h00    Conférence n°5 : November Valérie
  • 10h00-11h00  Conférence n°6 : Lussault Michel

11h-11h15 : pause

  • 11h15-12h15  Conférence n°7 : Davezies Laurent
  • 12h15-13h15  Conférence n°8 : Gravari-Barbas Maria

13h15-15h00 : buffet

15h00-17h30  suites Ateliers n°1 à n°6 + Sessions Spéciales A, B & C

17h30-18h15  Conclusion par Martin Vanier et Romain Lajarge

19h - Apéritif-spectacle puis repas 

jeudi 9 décembre

Séminaire Prospectif Territoires 2040

co-organisé par la DATAR et PACTE (avec l'AURG)

9h00-10h00, accueil   Farid Ouabdesselam, Président de l’Université de Grenoble

Puis introduction        Pierre Dartout, Délégué DATAR avec Stéphane Cordobès, Conseiller et Martin Vanier, responsable scientifique programme prospective

10h00-12h30  Workshops in 7 groups

12h30-14h : buffet lunch

14h00-15h00  with 7 animators

15h00-16h30  Débat – Table Ronde

Inscription avant le 20 novembre en cliquant sur le lien suivant : 

https://intellagence.eu.com/bin/IA/inscr?lang=0&ref=UJF/12

Pour plus de renseignements sur ces 2èmes Rencontres, se reporter au texte de présentation : http://www.pacte.cnrs.fr/spip.php?article1830 

Lieux

  • IGA; 14 bis avenue Marie Reynoard
    Grenoble, France

Dates

  • mercredi 08 décembre 2010
  • jeudi 09 décembre 2010
  • mardi 07 décembre 2010

Contacts

  • Romain Lajarge
    courriel : Romain [dot] Lajarge [at] ujf-grenoble [dot] fr

Source de l'information

  • Denise Kahn
    courriel : denise [dot] kahn [at] ujf-grenoble [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les territoires, acteurs du changement ? Quelle place pour les sciences de l’action dans l’ère territoriale ? », Colloque, Calenda, Publié le mardi 16 novembre 2010, http://calenda.org/202462