AccueilPremier congrès de l'Association française d'ethnologie et d'anthropologie

Premier congrès de l'Association française d'ethnologie et d'anthropologie

First Conference of the French Association for Ethnology and Anthropology

Connaissance No(s) Limit(es)

No(s) Limit(s) knowledge

*  *  *

Publié le mercredi 17 novembre 2010 par Marie Pellen

Résumé

L’Association française d’ethnologie et d’anthropologie a été créée en janvier 2009 pour promouvoir l’anthropologie sociale, la pluralité de ses pratiques et de ses domaines d’application, sa transmission et son devenir. Elle vise à rassembler des individus et des associations, généralistes ou spécialisées, pour donner à notre discipline une plus grande visibilité dans la société. En relation avec les associations d’anthropologues présentes en Europe et dans le monde, l’AFEA entend susciter des échanges sur des objets scientifiques, des débats sur des enjeux politiques, des dialogues sur des aspects professionnels et constituer un espace de relations avec les jeunes qui cherchent à se repérer dans les multiples dimensions d’une discipline où la recherche joue un rôle fondamental. Le premier Congrès a retenu le thème très large de la connaissance pour inviter les différents courants de l’anthropologie à s’exprimer sur une scène commune. Un tel débat n’a pas eu lieu en France depuis la fin des années 1970. Il se tiendra à Paris en septembre 2011

Annonce

1- Texte d’appel

Aujourd’hui, en anthropologie comme dans toutes les disciplines scientifiques, se pose la question de la connaissance, de ses modalités de production et de sa place dans les sociétés contemporaines. Prenant acte de la réorganisation des institutions publiques d’enseignement et de recherche, de la modification du statut général de la science et, de manière plus spécifique de l’intérêt croissant porté aux modes d’obtention et de validation des savoirs en anthropologie, l’AFEA propose, pour ce premier congrès, de se réunir autour des limites ou frontières de la connaissance. Sous le titre « No(s) Limit(es) » se déclinent, de manière ouverte, des questions à la fois scientifiques et politiques, qui articulent des dimensions épistémologiques et réflexives. Anthropologie comme connaissance, Anthropologie de la connaissance : tels sont les deux grands champs que ce congrès souhaite associer.

On peut par exemple envisager la connaissance en termes :

1. De contenus : Comment émergent de nouvelles thématiques, de nouveaux objets ? Comment sont-ils organisés, gérés, disciplinés ? Les savoirs s’accumulent-ils, disparaissent-ils, sont-ils recyclés au gré des paradigmes ?,
2. D’opérations cognitives : La question des catégories et des typologies, celle des symbolisations et des perceptions ; le rôle du corps, des émotions, des affects, des relations sociales,
3. De fabrications, d’appropriations et de circulations : Les situations et contextes dans lesquels les connaissances sont produites, transmises, captées, commercialisées, etc.,
4. De pratiques et d’usages : La question des techniques et des savoir-faire, mais aussi les opérations de détournements ou d’emprunt,
5. D’effets produits et d’enjeux : La reconfiguration des rapports sociaux et de pouvoir, la constitution d’altérités, les phénomènes de globalisation, de normalisation ou de dissidence.

Sur chacun de ces aspects, les sciences sociales peuvent porter un double regard. D’un côté, comment l’anthropologie aborde-t-elle la connaissance d’elle-même ? De l’autre, comment interroge-t-elle la connaissance comme phénomène social et culturel ?

A titre indicatif, les ateliers ou les contributions individuelles pourront porter sur :

• Le lien entre les disciplines, l’interdisciplinarité et la transversalité
• L’évolution des objets, paradigmes, champs, concepts, la terminologie
• Les débats, controverses, malentendus
• Les usages politiques et sociaux de la connaissance, ses finalités
• La question de l’engagement, les savoirs impliqués
• La recherche-action, la coproduction des savoirs
• Les différents registres de connaissance, ordinaires, experts, savants, citoyens
• Les frontières du savoir entendues comme frontières politiques
• Le rôle des nouvelles technologies dans la production et la circulation des savoirs
• Les formes institutionnelles et les lieux qui portent la connaissance, la médiatisent, la valident • Les supports de la connaissance et les dispositifs méthodologiques

2- Participation

Vous êtes invité à proposer (et à remplir le formulaire correspondant) soit un atelier thématique, soit une table ronde, soit des contributions individuelles que le comité d’organisation du congrès répartira dans les ateliers ou des sessions spécifiques

Les sessions sont entendues comme des unités de temps d’une heure et demie, chaque session pourra comprendre de trois à cinq interventions. Les ateliers pourront s’étendre sur une à quatre sessions (soit deux demi-journées au maximum). L’ensemble des propositions sera examiné par un conseil scientifique. Des séances plénières auront lieu en matinée.

3- Le comité scientifique :

  • Marc Abelès (Directeur d’études EHESS, directeur de recherche CNRS, IIAC)
  • Michel Agier (Directeur d’études EHESS, Directeur de recherche IRD, CEAF)
  • Chantal Bordes-Benayoun, (Directrice de recherche CNRS, LISST)
  • Christian Bromberger (Professeur, Université de Provence)
  • Michal Buchowski (Professeur, Université de Poznan)
  • Michelle Daveluy (Professeure, Université de l’Alberta)
  • Sylvie Fainzang (Directrice de recherche INSERM)
  • Claudine de France (Directrice de recherche émérite, CNRS)
  • Françoise Héritier (Professeure honoraire, Collège de France)
  • Mondher Kilani (Professeur, Université de Lausanne)
  • François Laplantine (Professeur émérite, Université Lyon 2 Lumière)
  • Gustavo Lins Ribeiro (Professeur, University of Brasilia)
  • Susan Rogers (Professeure, New-York University)
  • Francine Saillant (Professeure, Université de Laval)
  • Anne-Christine Taylor (Directrice de recherche CNRS, Musée du Quai Branly)

4- Le comité d’organisation :

Il est constitué des membres du Conseil d’Administration de l’AFEA.

  • Sophie Accolas (CDFEA, AFA, AME-Berghahn Journals)
  • Brice Ahounou (Comité du Film Ethnographique)
  • Vincent Battesti (Chercheur CNRS, au Muséum national d’histoire naturelle, UMR 7206, Paris)
  • Irène Bellier (Directrice de recherche au CNRS, IIAC/LAIOS, EHESS-CNRS)
  • Sylvaine Camelin (Maître de conférences, Université de Paris Ouest la Défense)
  • Sophie Chevalier (Maître de conférences, Université de Franche-Conté)
  • Catherine Descamps (Post-doctorante Université Nanterre-Paris Ouest la Défense)
  • Laurent Sébastien Fournier (Maître de conférences, Université de Nantes)
  • Frédérique Guyader (Doctorante IRSEA/Université de Provence)
  • Sophie Houdart (Chargée de recherche, CNRS, LESC)
  • Marie-Pierre Julien (chercheuse associée laboratoire cultures et sociétés en Europe UMR Strasbourg)
  • David Khatile (ATER, Université de la Martinique)
  • Frédérique Louveau (Centre d’Etudes africaines, EHESS)
  • Frédéric Maguet (Conservateur du patrimoine, MNATP-MuCEM)
  • Vanessa Manceron (Chargée de recherche, CNRS, MNHN)
  • Sandrine Musso (Post-doctorante CNRS, Centre Norbert Elias)
  • Gilles Raveneau (Maître de conférences, Université de Paris Ouest la Défense)
  • Céline Rosselin (Maître de conférences, Université d’Orléans)
  • Alexandre Soucaille (Chercheur CDD (Anr Rupture-CEIAS) / Passerelles-LESC-Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense)
  • Pribislav Pitoëff (Société française d’Éthnomusicologie, CREM, LESC, CNRS)
  • Annabel Vallard (postdoctorante, Centre Asie du Sud-Est / EHESS)

5 - Informations pratiques :

Propositions de résumés à envoyer avant le 20 décembre 2010 à l’adresse suivante : congres2011@asso-afea.fr

Réponse des organisateurs : le 30 janvier 2011 Date limite d’inscription et de paiement : le 15 mai 2011

.................................................................................................................... Adhérents de l’AFEA : Statutaires : 50 euros Étudiant - chômeur - vacataire : Gratuité Associations : Soutien à l’organisation du congrès Non adhérents de l’AFEA : Statutaires : 100 euros Étudiant - chômeur - vacataire : 40 euros ....................................................................................................................

Adresse postale du congrès : 105, Boulevard Raspail, 75006, Paris.

Pour information les règlements se feront :
- Par chèque à l’ordre de l’AFEA à envoyer à : AFEA C/o I. Bellier – Maison des Sciences de l’Homme, LAIOS, 54 Bld Raspail, 75006, Paris)

- Par virement bancaire : FR76 1027 8060 4500 0206 4380 178

Nous attendons vos propositions sous forme d’un titre et résumé (2500 signes environ), avant le 20 décembre 2010.

Merci d’adresser votre proposition en utilisant une des fiches préformatées (Communication individuelle, Atelier thématique, Table ronde) sous la forme de document intitulé de la manière suivante : « Nom Prénom-Communication individuelle-congresAfea »)

Lieux

  • 105 Boulevard Raspail, EHESS
    Paris, France

Dates

  • lundi 20 décembre 2010

Contacts

  • AFEA #
    courriel : congres2011 [at] asso-afea [dot] fr

Source de l'information

  • Sophie Accolas
    courriel : sophieaccolas [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Premier congrès de l'Association française d'ethnologie et d'anthropologie », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 17 novembre 2010, http://calenda.org/202525