AccueilLes fabriques impériales de la modernité (2010-2011)

Les fabriques impériales de la modernité (2010-2011)

The Imperial Factories of Modernity (2010-2011)

L’épreuve des Indes

The Indian Challenge

*  *  *

Publié le mercredi 17 novembre 2010 par Marie Pellen

Résumé

Depuis une dizaine d’années, les cadres interprétatifs qui réglaient l’approche des savoirs en situation de « rencontre impériale » ont considérablement changé, tirant profit de toute une série de propositions historiographiques. Issu de l’histoire culturelle et voué à la comparaison de situations historiques géographiquement différenciées, le courant de l’« histoire comparée » s’est épanoui dès le début des années 1990, en réaction aussi bien à une histoire globale taillant trop large qu’à une histoire coloniale prise dans les rets du « nationalisme méthodologique ».

Annonce

La théorie du « terrain intermédiaire (middle ground) » (Richard White) a parallèlement permis de conceptualiser la pluralité et la complexité des scènes sociales constitutives des interactions de « premier contact ». Les approches en termes de « transferts culturels » (Michael Werner, Michel Espagne) ont également évolué, à compter de 2004, vers le projet d’une « histoire croisée » attentive au détail des sociabilités et des matérialités des conversations savantes ‘‘transnationales’’. D’autres historiens encore ont cherché à renouer ou à rouvrir un dialogue critique avec la tradition des Annales incarnée par Fernand Braudel, partisan d’une histoire du monde compartimentée en « civilisations ». Sanjay Subrahmanyam, Serge Gruzinski, Kapil Rajontà ce titre développé une approche d’« histoireconnectée » très critique à l’égard des impensés européocentristes de la world history et de la global history. Plus récemment encore, Lissa Roberts et Simon Schaffer se sont interrogés sur les possibilités narratives induites parle passage d’une approche diffusionniste des savoirs impériaux à une approche circulatoire. Cette dernière met en avant le régime social et culturel des « intermédiaires (go-betweens) » et prend pour horizon d’enquête une situation historique privilégiée : celle de la « zone contact ».
En revenant à l’occasion sur tel ou tel de ces domaines de propositions pour en préciser la portée et les limites, mais surtout en s’en nourrissant pour discuter des recherches en cours portant sur des études de cas aussi détaillées que possible, ce séminaire souhaiterait entreprendre à nouveaux frais l’étude des situations de « rencontre impériale » de l’âge moderne en prenant pour objet de l’analyse le sens ordinaire de la comparaison, et ce faisant en spécifiant les pratiques de commensurabilité propres aux acteurs de cette rencontre.

Programme 2010-2011

Vendredi 19 novembre, 10 h-13 h

Séance introductive : les historiographies de la « rencontre impériale »

Romain Bertrand (CERI-Sciences Po), « Propositions pour une histoire symétrique des situations de ‘‘rencontre impériale’’ : le cas de l’Insulinde (16ème et 17ème siècles) »
Stéphane van Damme (Centre d’histoire de Sciences Po), « Penser l’Europe par la rencontre coloniale, un détour ? La mobilité des savoirs dans les circulations transatlantiques au 18ème siècle »

Vendredi 10 décembre, 10 h-13 h

Les écritures du contrôle impérial

  • Miles Ogborn (Queen Mary), “Writing, Reading and Speaking Empire. Evidence from the East India Company Experiment”
  • Adrien Delmas (EHESS), “The VOC (Dutch United East Indies Company) Writing System in the 17th Century”
Discutant : Julien Bonhomme (Musée du Quai Branly)

Vendredi 14 janvier, 10 h-13 h

Arènes et acteurs des zones-contacts : middle ground et go-betweens

  • Lissa Roberts (Université de Twente), « Situating Encounters. From “Centers and Peripheries” to “Centres of Accumulation and Management” »
  • Avner Ben-Zaken (Harvard University), “What is Cross-Cultural History ? Early Modern East Mediterranean Scientific Connections”
Discutant : Romain Bertrand (CERI-Sciences Po)

Vendredi 11 février, 10 h-13 h

La preuve par les Indes I : Natures d’empires

  • Emma Spary (Cambridge University), “Approaching the Go-between's Body : Imperial Encounters and Material Culture on French Voyages around 1800”
  • Juan Pimentel (CSIC, Madrid), “Reassembling the Natural : the Megatherium or the Non-human Go-between (Buenos Aires, 1788)”
Discutant : Jean-Frédéric Schaub (EHESS, CRH)

Vendredi 11 mars, 10 h-13 h

La preuve par les Indes II : Souverainetés aux marges

  • Martine Julia van Ittersum (Huygens Institute / La Haye), “Sovereignty on the Margins ? The Case of Hugo Grotius (1604-1645)”
  • Guillaume Calafat (CRHM Paris 1), “The East Indies in the Mediterranean ? The Battle of the Books, the Law of Prize, and Frontiers of Sovereignty (1600-1700)”
Discutante : Simona Cerutti (EHESS, CRH)

Vendredi 15 avril, 10 h-13 h

La preuve par les Indes III : Autorité des textes et vérités d’expérience

  • Antonio Barrera (Colgate University), “Nature and Reports: Native American Knowledge and European Experience in the Making of the Early Modern Science”
  • Antonella Romano (IUE Florence), “Writing about China in the 17th Century. Mexican and Roman Perspectives between Texts and Experiences”
Discutant : Stéphane van Damme (Centre d’histoire de Sciences Po)

Vendredi 13 mai, 10 h-13 h

Le langage de la rencontre : traductions et malentendus

  • Aliocha Maldavsky (Université de Nanterre / Mascipo), “Malentendus missionnaires dans l’Amérique ibérique : histoire et historiographie”
  • Paul Cohen (University of Toronto), « Naviguer un empire de Babel : la médiation linguistique comme outil politique et comme expérience sociale dans l’Amérique française (17ème–18ème siècles) »
Discutant : Alexis Tadié (Paris IV)

Lundi 20 juin, 13 h-17 h

Cités coloniales, villes morales ? Honneur et réputation sur la ‘‘route des Indes’’

  • Nigel Worden (University of Cape Town), “Masculinity, Violence and Honour in 18th Century Cape Town”
  • Remco Raben (Utrecht University), “Law and Disorder in Dutch Asia. Ethnic Self-Rule and Company Justice in 18th Century Batavia and Colombo”
Discutant: Kapil Raj (EHESS)
 

Catégories

Lieux

  • 56 rue Jacob, Salle du conseil (4ème étage), CERI
    Paris, France

Dates

  • vendredi 19 novembre 2010
  • vendredi 10 décembre 2010
  • vendredi 14 janvier 2011
  • vendredi 11 février 2011
  • vendredi 11 mars 2011
  • vendredi 15 avril 2011
  • vendredi 13 mai 2011
  • lundi 20 juin 2011

Contacts

  • Stéphane Van Damme
    courriel : stephane [dot] vandamme [at] sciences-po [dot] fr

Source de l'information

  • Stéphane Van Damme
    courriel : stephane [dot] vandamme [at] sciences-po [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les fabriques impériales de la modernité (2010-2011) », Séminaire, Calenda, Publié le mercredi 17 novembre 2010, http://calenda.org/202526