AccueilÉtudes sur les monothéismes (2010-2011)

*  *  *

Publié le lundi 22 novembre 2010 par Marie Pellen

Résumé

Le Laboratoire d’études sur les monothéismes organise des conférences portant sur l’étude des traditions exégétiques et philosophiques depuis l’Antiquité. Il a pour vocation de rassembler des antiquisants, des ­médiévistes et des modernistes autour d’une recherche historique et scientifique sur les religions monothéistes. Il veut être un lieu de rencontre et de ­formation autour de textes et d’auteurs ­décisifs, pour une meilleure appréhension du phénomène complexe de la constitution d’orthodoxies et d’hétéro­doxies dans les différentes traditions philo­sophiques et ­religieuses. Les conférences prennent place dans un programme ambitieux de rencontres, de tables rondes et de colloques. En favorisant les échanges interdisciplinaires, elles participent à la vitalité de la recherche au sein du Laboratoire d’études sur les monothéismes.

Annonce

Programme

18 novembre 2010

Sébastian Maxim (post-doctorant EPHE-LEM). « La question du moi chez Maître Eckhart. Du souci de soi à l’union avec Dieu. » 

9 décembre 2010

Danièle Iancu (LEM, Nouvelle Gallia Judaica). « Destin des élites médicales juives en Provence (xve-xvie siècles). »

Objectif du programme principal de recherche de la formation, la Nouvelle Gallia Judaica est définie comme un dictionnaire de géographie historique du judaïsme médiéval en France. Elle se propose de recenser l'ensemble des témoignages de présence juive (individuelle ou communautaire).
Les limites géographiques sont celles de la France métropolitaine actuelle (y compris la Corse). De la sorte, se trouvent incluses dans le projet des régions ou provinces qui ne seront rattachées au royaume de France qu'à l'époque moderne (Alsace, Lorraine etc.). La seule limite chronologique concerne le terminus ad quem : il est fixé à 1505, date de la dernière expulsion collective de Juifs en France (principauté d'Orange). Les plus anciens témoignages, antérieurs même aux dates où l'on fait traditionnellement commencer le moyen âge, seront pris en compte.

13 janvier 2011

Philippe Hoffmann (LEM, EPHE). « “Toioûtos hèmin ho polutimêtos ouranos anephanè” : procession néoplatonicienne et cosmologie. » 

3 février 2011

Philippe Castagnetti (Université Jean-Monnet de Saint-Étienne, CERCOR) et Christian Renoux (Université d’Orléans). « Les procès de canonisation à l’époque moderne : nature et traitement d’une source historique. » 

24 mars 2011

Martin Morard (CNRS, LEM-IEA). « Aux racines de l’Europe chrétienne ou pourquoi le Moyen-Âge a préféré le Psautier aux Évangiles. » 

28 avril 2011

Christiane Veyrard-Cosme (Université Paris III-Sorbonne nouvelle). « Les énigmes latines du Haut Moyen Âge : paralittérature ou itinéraire spirituel ? » 

19 mai 2011

Jan Opsomer (Université de Cologne). « La figure du démiurge dans le moyen platonisme. » 

16 juin 2011

Orkhan Mir-Kasimov (Institute of Ismaili Studies, London, CNRS). « Le Livre de l’Éternité (Jâvdân-nâma) de Fadlallâh Astarâbâdî (m. 1394) : un commentaire coranique ou un texte sacré ? »

Lieux

  • 7, rue Guy Môquet (Campus CNRS, bâtiment C, salle du sous-sol - métro Paul Vaillant Couturier)
    Villejuif, France

Dates

  • jeudi 16 juin 2011
  • jeudi 09 décembre 2010
  • jeudi 18 novembre 2010
  • jeudi 13 janvier 2011
  • jeudi 03 février 2011
  • jeudi 24 mars 2011
  • jeudi 28 avril 2011
  • jeudi 19 mai 2011

Fichiers attachés

Contacts

  • Felicia Yuste
    courriel : yuste [at] vjf [dot] cnrs [dot] fr
  • Daniele Iancu-Agou
    courriel : daniele [dot] iancu [at] vjf [dot] cnrs [dot] fr

Source de l'information

  • Claire Raynal
    courriel : claire [dot] raynal [at] vjf [dot] cnrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Études sur les monothéismes (2010-2011) », Cycle de conférences, Calenda, Publié le lundi 22 novembre 2010, http://calenda.org/202559