AccueilLes indépendances en Amérique hispanique : une perspective atlantique

Les indépendances en Amérique hispanique : une perspective atlantique

Independence and Hispanic America: an Atlantic Perspective

*  *  *

Publié le mardi 23 novembre 2010 par Karim Hammou

Résumé

L'objet de cet appel à communication, proposé par les Cahiers de Framespa, est de remettre en perspective les perceptions des colonies de l'Amérique espagnole quand aux révolutions des États-Unis et de France ainsi que présenter les accommodements qu'elles ont employé pour trouver leur propre chemin vers l'indépendance et l'affirmation d'un sentiment national.

Annonce

Les idées de liberté et les sentiments nationalistes éclosent à peu de temps d’intervalle, entre la fin du XVIIIème siècle et la première moitié du XIXème siècle, de part et d’autre de l’Atlantique Nord. On sait maintenant combien la Révolution française, s’appuyant d’abord sur le principe de liberté, s’est nourrie de la Déclaration d’indépendance Américaine qui, elle même rassemblait en un même objectif révolutionnaire liberté, nationalité et identité. Une facette assez peu étudiée de ces révolutions politiques concerne leurs influences sur les peuples latino-américains. En effet, si les idéaux de liberté et de nationalité, s’imposent au cours de la période dite d’Indépendance (1808-1821), selon des évolutions déjà étudiées, il faut se garder de croire à une simple transposition de modèle. En Amérique latine, le sentiment de liberté s’est souvent développé à travers une nouvelle alliance avec un monarque captif. Quant au sentiment national, sa construction s’est heurtée à la forte présence d’Indiens, d’Africains déportés, et à celui d’une créolité blanche qui préférait mettre en avant son héritage hispanique. S’ajoutent à ces particularismes, le sentiment que les idéaux de liberté, promus par les Luces et qui ont sous tendu le mouvement juntiste, pouvaient conduire à la dictature napoléonienne et au mépris des nationalismes. Enfin, en même temps que se développent en Amérique latine ces idées anglaises, étasuniennes et françaises, l’argent américain finance les opérations militaires en Espagne et la famille royale songe à se réfugier en Amérique. C’est donc une construction originale qui a été opérée en Amérique latine, à partir d’idées extérieures.

L'objet du dossier proposé par les Cahiers de Framespa est de remettre en perspective les perceptions des colonies de l'Amérique espagnole quand aux révolutions des Etats-Unis et de France ainsi que présenter les accommodements qu'elles ont employé pour trouver leur propre chemin vers l'indépendance et l'affirmation d'un sentiment national. C’est donc la dimension politique, celle du discours, du débat d’idées autour des notions de légitimité, d’indépendance, de nationalité, de fidélité, d’identité, qui est privilégiée ici. Nous espérons ainsi apporter une contribution à l’explication de l’imbrication entre les révolutions de l’Atlantique Nord et celles de l’Atlantique Sud.

Les articles rédigés en anglais, français ou espagnol doivent être envoyés au plus tard

le 30 septembre 2011

aux éditeurs Christophe Belaubre (belaubre@univ-tlse2.fr) et Dominique Goncalvés (soledoc39@hotmail.com). Ils ne doivent pas excéder les 30 pages, caractère 12. Les propositions sélectionnées feront l’objet d’une publication dans un dossier thématique des Cahiers de Framespa (A paraître fin 2011 ).

http://framespa.revues.org/

Catégories

Lieux

  • Toulouse, France

Dates

  • vendredi 30 septembre 2011

Mots-clés

  • histoire, Amérique Latine, indépendance, histoire altantique

Source de l'information

  • Christophe Belaubre
    courriel : belaubre [at] univ-tlse2 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les indépendances en Amérique hispanique : une perspective atlantique », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 23 novembre 2010, http://calenda.org/202638