AccueilCambodge, le génocide effacé

Cambodge, le génocide effacé

Cambodia, the effaced genocide

*  *  *

Publié le mardi 23 novembre 2010

Résumé

Il s’agira dans ce colloque de réfléchir sur ce génocide, sur ce qui l’a rendu possible, sur ses modes de fonctionnement, sur ses conséquences dans la société cambodgienne d’aujourd’hui, où, bien qu’oublié et effacé, il ne cesse de produire des ravages. Seront également étudiées les formes de transmission qu’il a suscitées, aussi bien les témoignages directs que les œuvres littéraires et artistiques. Tout en respectant la singularité du génocide cambodgien, ce colloque tentera aussi, dans une perspective comparatiste, de le situer par rapport à d’autres grandes exterminations sur lesquelles les chercheurs ont produit des travaux importants et de réfléchir de manière plus générale, à propos de cette singularité et des questions qu’elle pose, aux modes d’écriture de l’histoire et de transmission des crimes de masse.

Annonce

Organisateurs: Soko Phay Vakalis & Pierre Bayard

JEUDI 9 DÉCEMBRE  

Ouverture 

14h  Discours officiels et introduction du colloque par les organisateurs

14h30 Dialogue entre Hélène Cixous (Université Paris 8) et Ashley Thompson (Université de Leeds) : « Qu’est-ce qu’être un témoin ? » 

15h15  Projection du film S21, la machine de mort khmère rouge, de Rithy Panh

17 h     Table ronde, avec James Burnet (journaliste), Christian Delage (Université Paris 8), Serge Viallet (INA)  et Emmanuel Alloa (Université de Bâle, modérateur) : « Le cinéma et les archives » 

18h Vernissage de l’exposition Cambodge, l’atelier de la mémoire avec une performance-peinture de Séra 

VENDREDI 10 DÉCEMBRE  

Les mécanismes du génocide

Président de séance : Richard Rechtman (EHESS) 

  • 9h30 – 10h15  Catherine Coquio  (Université Paris 8), « La pensée absente »
  • 10h15 – 11h Bernard Bruneteau (Université Rennes  I), « Le génocide cambodgien est-il ‘unique’ ? »  

Pause 11h – 11h30 

  • 11h30 – 12h15 Alex Hinton (Université Rutgers), « The Paradox of Perpetration: Perpetrators, prisons and  the Genocidal Process »
  • 12h15 – 13h Pierre Bayard (Université Paris 8), « Du déni au dessillement. La presse française devant le  génocide »  

L’art contre l’effacement

Présidente de séance : Claire Fagnart (Université Paris 8) 

  • 14h30 – 15h15 Soko Phay-Vakalis (Université Paris 8), « Peindre l’extrême »
  • 15h15 – 16h Emmanuel Alloa (Université de Bâle), « Anamnèses corporelles dans Shoah  de Claude  Lanzmann et S21 de Rithy Panh » 

Pause 16h – 16h30 

  • 16h30 – 17h15 Suppya Bru-Nut (INALCO), « Voix d’ici et ailleurs, ou comment écrire après ? »
  • 17h15 – 18h Ashley Thompson (Université de Leeds), « L’inachèvement du Cambodge : théâtre, histoire,  justice à l’épreuve » 

18h15- 19h15 Table ronde, avec Georges Bigot (Théâtre du Soleil), Eric Prenowitz (Université de Leeds),  Ashley Thompson (Université de Leeds) et Martin Mégevand (Université Paris 8, modérateur) : « Le Théâtre  face à l’Histoire » 

19h30 Lecture de la pièce Cambodge, me voici, de Jean-Baptiste Phou 

SAMEDI 11 DÉCEMBRE

Le génocide et ses effets

Président de séance : Michel Antelme (INALCO) 

  • 9h30 – 10h15 James Burnet (journaliste), « L’isolement du peuple cambodgien, de la chute des Khmers  rouges à la Conférence de Paris »
  • 10h15 – 11h Louis Arsac (ancien attaché de coopération au Cambodge), « Cambodge : ruines, désordres,  enjeux. Nouvelle année zéro ? » 

Pause 11h – 11h30 

  • 11h30 – 12h15  Davith Bolin (UQAM) et Ariane Mathieu (Université Concordia), « Lieux de mémoire /  mémoires des lieux »
  • 12h15 – 13h Richard Rechtman (EHESS), « Le paradoxe du survivant » 

Le génocide devant la justice

Présidente de séance : Catherine Coquio (Université Paris 8) 

  • 14h30 – 15h15 Anne-Laure Porée (journaliste), « Le procès de Douch, un procès pour les Cambodgiens ? »
  • 15h15 – 16h Raoul Marc Jennar (consultant de l’ONU pour le Tribunal de Phnom Penh), « Juger les crimes  du Kampuchea Démocratique : du procès de 1979 aux CETC » 

Pause 16h – 16h30

  • 16h30 – 17h15 Françoise Sironi (Université Paris 8), « L’expertise psychologique de Douch »
  • 17h15 – 18h   Patrick Baudouin (président de la FIDH), « Le rôle des victimes devant les CETC »

18h15 – 19h15 Table-ronde, avec Ong Thong Hoeung Séra, Billon Ung Boun-Hor et Claude Mouchard  (Université Paris 8, modérateur) : « Témoigner » 

19h15 – 19h30 Clôture du colloque 

L’ensemble de ces manifestations est organisé avec de nombreux soutiens, dont ceux de l’Institut Universitaire de France,  de l’Université Paris 8 (EA 1579 « Littérature et histoires »), du Forum des images, de la Ville de Paris (Délégation Générale  aux Relations Internationales), de la Maison des Sciences de l’Homme Paris-Nord, de l’agence de communication Around  Design et de la revue Art Absolument, qui leur consacre un hors-série, « Cambodge, mémoire de l’extrême ». 

CONTACTS

Soko Phay-Vakalis Maître de conférences en arts plastiques (Université Paris 8)

mail : soko.phay@gmail.com

Pierre Bayard Professeur de littérature française (Université Paris 8 et Institut Universitaire de France)

mail : bayard.sakai@wanadoo.fr 

LIEU

Amphi X à l’Université Paris 8 2 rue de la Liberté  93526 Saint-Denis cedex 

Renseignements : tél : + 33 1 49 40 67 89 Site : www.univ-paris8.fr

ACCÈS

Métro : ligne 13, Châtillon Montrouge – Saint-Denis Université, arrêt « St-Denis Université » 

Pour en savoir plus :  www.cambodge-atelier-memoire.org

Lieux

  • Université Paris 8 - Amphi X
    Saint-Denis, France (93200)

Dates

  • jeudi 09 décembre 2010
  • vendredi 10 décembre 2010
  • samedi 11 décembre 2010

Fichiers attachés

Contacts

  • Soko Phay-Vakalis
    courriel : soko [dot] phay [at] gmail [dot] com
  • Pierre Bayard
    courriel : bayard [dot] sakai [at] wanadoo [dot] fr

Source de l'information

  • Emmanuel Alloa
    courriel : emmanuel [dot] alloa [at] unisg [dot] ch

Pour citer cette annonce

« Cambodge, le génocide effacé », Colloque, Calenda, Publié le mardi 23 novembre 2010, http://calenda.org/202642