AccueilL’internationalisme humanitaire et l’essor d’une conscience globale au cours du XXe siècle : acteurs, conceptions, expériences

*  *  *

Publié le mardi 23 novembre 2010 par Marie Pellen

Résumé

L’essor des réseaux sociaux transfrontaliers et des organisations non gouvernementales (ONG) de divers types constitue un thème important de la nouvelle histoire « transnationale ». Elle témoigne de l’importance accrue accordée, par une nouvelle génération d’historiens et d’historiennes, à des phénomènes outrepassant l’État-nation. A ce titre, le colloque international organisé à Genève les 16 et 17 septembre 2011 souhaite réunir des chercheurs et spécialistes s’intéressant à l’internationalisme humanitaire tel qu’il s’est développé à partir de la fin du XIXe siècle et au cours du XXe siècle. Il propose une analyse historique de l’expérience humanitaire, c’est-à-dire de l’évolution des conceptions et des pratiques des acteurs fondateurs, des dirigeants des institutions, des délégués, donc plus généralement des milieux humanitaires, et de leur contribution à l’essor d’une conscience globale.

Annonce

L’internationalisme humanitaire et l’essor d’une conscience globale au cours du XXe siècle : acteurs, conceptions, expériences

Colloque international, Genève, 16 et 17 septembre 2011

L’essor des réseaux sociaux transfrontaliers et des organisations non gouvernementales (ONG) de divers types constitue un thème important de la nouvelle histoire « transnationale ». Elle témoigne de l’importance accrue accordée, par une nouvelle génération d’historiens et d’historiennes, à des phénomènes outrepassant l’Etat-nation[1]. Distinguer un courant est une chose, comprendre ses problèmes et enjeux exige d’aller plus loin, c’est pourquoi ce colloque souhaite réunir des chercheurs et spécialistes s’intéressant à l’internationalisme humanitaire tel qu’il s’est développé à partir de la fin du XIXe siècle et au cours du XXe siècle. Il propose une analyse historique de l’expérience humanitaire, c’est-à-dire de l’évolution des conceptions et des pratiques des acteurs fondateurs, des dirigeants des institutions, des délégués, donc plus généralement des milieux humanitaires, et de leur contribution à l’essor d’une conscience globale.

Henry Dunant, Clara Barton, Marcel Junod, le comte Folke Bernadotte, Eglantyne Jebb, Herbert Hoover, Fridtjof Nansen, le prince Sadruddin Aga Khan, Bernard Kouchner, Bob Geldof, sont des exemples d’importants acteurs du champ humanitaire.  Les pratiques de solidarité de ces acteurs ont eu pour but de venir en aide à des groupes en situation de détresse, comme par exemple lors de guerres, de déplacements de populations, de famines, ou encore de catastrophes naturelles. Ces pratiques se distinguent du travail de promotion des droits humains ou d’aide au développement, même si elles sont souvent en lien avec celui-ci. Elles privilégient une approche basée sur les besoins générés par les situations d’urgence.

Dans quels contextes l’internationalisme humanitaire s’est-il développé ? L’un de ses principaux courants s’appuie sur la tradition du droit humanitaire qui émergea sur fond de Realpolitik avec le mouvement de la Croix-Rouge. Mais il existe d’autres traditions nationales et transnationales, et le mouvement de la Croix-Rouge a lui-même subi des transformations majeures. Si les valeurs « humanitaires » traversent les frontières, comment les normes et les pratiques varient-elles au cours du temps et dans les différents espaces et institutions ? Quelles stratégies les acteurs proposent-ils pour améliorer l’efficacité de leur travail ? Quelles pratiques facilitent ou freinent la mise en place de l’aide d’urgence à travers des cultures différentes ? Comment l’évolution des médias a-t-elle transformé l’internationalisme humanitaire ?

Une approche centrée sur les acteurs permet de mettre en lumière la question de l’auto-perception, le cadre éthique et intellectuel ainsi que l’évolution des pratiques humanitaires transnationales dont l’émergence et les variations sont souvent déterminées par des figures charismatiques ou des groupes d’individus. En se concentrant sur de tels individus, la conférence souhaite « donner de la vie » et mettre en avant les aspects sociaux, culturels et politiques d’un objet trop souvent masqué par des déclarations, des stéréotypes, des chiffres et une histoire institutionnelle. De plus, l’étude de l’expérience humanitaire suscitera des réflexions sur des problèmes liés, par exemple, aux dynamiques institutionnelles ou aux contraintes imposées par les donateurs, aux défis rencontrés sur le terrain ou encore à la politisation de l’aide et au manque d’autonomie vis-à-vis des gouvernements.

Ainsi, les organisateurs invitent à l’envoi de propositions qui examineront d’importantes figures des mouvements et des organisations humanitaires tels que le mouvement international de la Croix-Rouge (CICR, Fédération et sociétés nationales), Save the Children Fund, l’Union internationale de secours aux enfants, Care, Crop et d’autres organisations de secours américaines, JOINT et le Congrès juif mondial, le Conseil œcuménique des Eglises ainsi que diverses organisations confessionnelles (actives entre autres dans les opérations de secours), OXFAM, ou encore Médecins sans frontières. Des individus qui imaginèrent, dirigèrent ou personnifièrent certaines organisations gouvernementales - telles que l’American Relief Administration et le Technisches Hilfwerk - ou qui collaborèrent aux organisations internationales comme l’Office Nansen pour les réfugiés, OCHA ou ECHO peuvent aussi faire l’objet d’une analyse.

Les propositions en français ou en anglais (une page) devraient émaner des recherches en cours et être accompagnées d’un court CV. Prière de les envoyer avant le 15 décembre à :

matthias.schulz@unige.ch et marie-luce.desgrandchamps@unige.ch


[1] Voir Margaret E. Keck, Kathryn Sikkink, Activists Beyond Borders : Advocacy Networks in International Politics, Ithaca et Londres : Cornell, 1998 ; John Boli, George M. Thomas (eds.), Constructing World Culture : International Nongovernmental Organizations Since 1875, Stanford, Cal., Stanford University Press, 1999 ; Akira Iriye, Global Community : The Role of International Organizations in the Making of the Contemporary World, Berkeley : University of California Press, 2002.

Catégories

Lieux

  • Genève, Confédération Suisse

Dates

  • mercredi 15 décembre 2010

Mots-clés

  • internationalisme, humanitaire, ONG, acteur

Contacts

  • Marie-Luce Desgrandchamps
    courriel : marie-luce [dot] desgrandchamps [at] unige [dot] ch
  • Matthias Schulz
    courriel : matthias [dot] schulz [at] unige [dot] ch

Source de l'information

  • Matthias Schulz
    courriel : matthias [dot] schulz [at] unige [dot] ch

Pour citer cette annonce

« L’internationalisme humanitaire et l’essor d’une conscience globale au cours du XXe siècle : acteurs, conceptions, expériences », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 23 novembre 2010, http://calenda.org/202651