AccueilTraduction(s), migration(s), identité(s)

Traduction(s), migration(s), identité(s)

Translation(s), Migration(s), Identities

*  *  *

Publié le lundi 29 novembre 2010

Résumé

Dans un monde soumis à la dynamique de la globalisation et marqué par des mouvements migratoires massifs, les figures et oppositions figées du centre et de la périphérie, de l’identité et de l’altérité, du soi et de l’autre se dissolvent tandis que l’expérience du déracinement, de l’exil, du passage produit une superposition de plusieurs cultures qui s’hybrident dans un territoire radicalement nouveau par rapport aux migrations d’antan. La situation du sujet moderne, décrite par Salman Rushdie dans Imaginary Homelands comme celle de l’homme traduit (the translated man), tend à se généraliser. Homi Bhabha a élaboré une théorie de la culture qui est proche d’une théorie du langage, recourant à la notion de traduction comme motif ou trope. Il s’agira, dans un premier temps, d’approfondir la réflexion sur la « traduction culturelle » et d’envisager dans quelle mesure ce motif peut (et doit) être lié à une réflexion renouvelée sur le rôle et les modalités de la traduction au sens propre.

Annonce

Dans un monde soumis à la dynamique de la globalisation et marqué par des mouvements migratoires massifs, les figures et oppositions figées du centre et de la périphérie, de l’identité et de l’altérité, du soi et de l’autre se dissolvent tandis que l’expérience du déracinement, de l’exil, du passage produit une superposition de plusieurs cultures qui s’hybrident dans un territoire radicalement nouveau par rapport aux migrations d’antan. La situation du sujet moderne, décrite par Salman Rushdie dans Imaginary Homelands comme celle de l’homme traduit (the translated man), tend à se généraliser. Homi Bhabha a élaboré une théorie de la culture qui est proche d’une théorie du langage, recourant à la notion de traduction comme motif ou trope. Il s’agira, dans un premier temps, d’approfondir la réflexion sur la « traduction culturelle » et d’envisager dans quelle mesure ce motif peut (et doit) être lié à une réflexion renouvelée sur le rôle et les modalités de la traduction au sens propre.Les thèmes imbriqués de la traduction, des identités et de la migration seront abordés selon les axes juridique, historique et littéraire. Ce colloque international, le troisième organisé par le Master de traduction T3L depuis son ouverture en 2006, s’inscrit dans la continuité du travail de réflexion sur la traduction et la mondialisation mené par le groupe de recherche de T3L, « Penser la traduction », adossé au groupe « Le Texte étranger. »

Colloque international du groupe de recherche « Penser la traduction »
Master de traduction T3L (www.univ-paris8.fr/T3L/) et Le Texte étranger
Université de Paris 8 Vincennes Saint-Denis

Jeudi 2 décembre 2010,

Université Paris 8

Journée d’études préalable au colloque
   
10h - 12h    

Bibliothèque de l’Université : salle de la recherche

Table ronde : bilan et perspectives de recherche des diplômés du Master T3L autour du thème 
« Traduction(s), Migration(s), Identité(s) »
Modération : Hélène Perrin (Université Paris 8)

  • Sabrina Loulou    
Rôle du traducteur dans le processus de l’asile, de l’immigration et de la construction identitaire
  • Oana Gheorghe, doctorante (Université Paris 8,
 JILC). Le transculturel dans la traduction juridique. 
La qualification pénale des actes de terrorisme en France, aux Etats-Unis et en Espagne
  • Diane Koch, doctorante (Université Paris 8, 
CRESPPA-GTM)
  Traduire le Black feminism. 
  Penser l'imbrication des systèmes 
  díoppression.
  • 
Sara Heft, doctorante (Université Paris 8, 
Le Texte étranger)
Quelle visibilité pour Judith Butler en France ? 
Ces traductions « qui comptent », 2002-2010

Vendredi 3 décembre 2010

Université Paris 8
Bibliothèque de l’Université :
salle de la recherche

9h30 - 10h   
Discours d’ouverture (à confirmer) : 
Pascal Binczak, 
Président de l’Université Paris 8


Session « Traduire ou la nécessaire médiation 
entre les populations immigrées et l’administration »


Modération : Géraldine Galéote (Université Paris 8)

10h - 11h   
Caroline Bollati (CIMADE)
Traduire et interpréter pour les demandeurs d’asile

11h - 12h   
Carmen Valero Garcès (Université de Alcalá, Madrid)
Traducción e interpretación en los servicios públicos en España: Pasado - Presente y Futuro (La place de la traduction et de l’interprétariat au sein des services publics espagnols, passé, présent, futur)

Pause déjeuner

Session: « Questions historiques »

Modération : Dieter Hornig (Université Paris 8)

14h - 15h   
Iain Chambers (Université de Naples L’Orientale)
Maritime criticism, migration, citizenship and the elsewhere of the Occident (Critique maritime, migration, citoyenneté, et l’ailleurs de l’Occident)

15h - 16h   
Lidia Curti (Université de Naples L’Orientale)
Women’s literature of migration in Italy: lives in translation (La littérature féminine de la migration en Italie: vies en traduction)
   
Pause

16h30 - 18h30   Amphi X

Représentation d’un fragment de la pièce « Monologues du Dionysien » montée par les élèves du Lycée Suger de Saint-Denis (http://suger.fr/) dans le cadre du projet « Harlem / Saint-Denis : regards croisés de banlieue à banlieue ». 
Le spectacle sera suivi de la projection du film « 9/3, Mémoire d’un territoire » de Yamina Benguigui et d’un débat.

Clôture de la première journée du colloque 
autour d’un verre

Samedi 4 décembre 2010

Maison Heinrich Heine, Cité Universitaire

Session « Géotraductions : entre littératures et migrations »

Modération : Anthony Cordingley (Université Paris 8)

9h - 10h    
Paul Bandia (Université Concordia, 
Montréal)
Traduction, migration et relocalisation des cultures

10h - 11h    
Claire Joubert (Université Paris 8)
Sciences de la mondialisation


Pause café

11h15 - 12h15    
Myriam Suchet (École Normale 
Supérieure, Lyon)
Et si traduire, c’était devenir autre sans changer de place ?

Clôture du colloque

Contacts

  • Marie Nadia Karsky: mnkarsky@gmail.com
  • Dieter Hornig: hornig.dieter@gmail.com

Adresses de l’événement

Jeudi 2 décembre 2010 (journée d’études) et Vendredi 3 décembre 2010 (1er jour du colloque) :
Université de Paris 8, 2, rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis
Métro Saint-Denis Université (ligne 13)

Samedi 4 décembre 2010 (2e jour du colloque)
Maison Heinrich Heine, Cité Universitaire
RER Cité Universitaire (ligne B), Métro Porte d’Orléans (ligne 4)

Remerciements

Le groupe de recherche « Penser la traduction » tient à remercier en particulier les groupes de recherche « Les mondes allemands » (EA 1577) et «Le Texte étranger » (EA 1569) de l’Université Paris 8 pour leur soutien, ainsi que le personnel de la Maison Heinrich Heine pour leur accueil.

Organisateurs :

  • Marie Nadia Karsky
  • Dieter Hornig
  • Arnaud Regnauld
  • Anthony Cordingley
  • Géraldine Galéote
  • Claire Larsonneur
  • Paul Muraille
  • Hélène Perrin
  • Marie Salgues

Translation(s), Migration(s), Identities

Globalization is producing waves of migration across the planet, be they political, cultural, economic or climatic. Fixed oppositions, such as centre vs. periphery, identity vs. otherness, are giving way to a space-time continuum which is connecting the local with the global. The condition of the modern subject as “translated man”, described by Salman Rushdie in Imaginary Homelands, is proliferating.

Experiences of being uprooted, of exile, of translating place are creating a layering of different cultures which hybridize in territories that are radically different from those where migrants of the past settled. The post-colonial approach, developed notably by Homi Bhabha, allows us to think of globalization as the worldwide extension of the colonial paradigm. His theory of culture is akin to a theory of language, where translation is deployed as a motif or trope. The purpose of our conference is to explore the notion of “cultural translation” and to see how it may – indeed, should – be linked to a new way of conceptualizing the roles and modes of translation proper.

In this multidisciplinary conference, stress will be laid on how post-colonial studies are received in France and on how fertile this approach can be in renovating thought in the arts and social sciences. The overlapping concerns of translation, migration and identity will be treated along three axes:  philosophy and literature; history; politics, law, and society.

 

"Translation, Migration, Identities" is organized by members of T3L’s research team. Since 2006, T3L, the Translation Master’s program at the University of Paris 8, has been training Master's students in translating law, multimedia, literature and social sciences. Working with colleagues from most of the Paris 8 language departments (Arabic, English, German, Italian, Portuguese, Russian and Spanish), the teaching staff have also formed an active research team. We have recently organized two international conferences: Translating Freud in 2009; and Translation and Globalization in 2007. This year we are holding a round table on Digital Writing and Publishing, and we regularly invite practising translators and scholars of translation to give guest lecturers (translators, such as Michel Vittoz in 2006, Jean-Michel Déprats in 2007, André Markowicz in 2009; and translation studies scholars, Emily Apter in 2008, and Michael Oustinoff in 2010).

T3L has also set up a not-for-profit organization, putting former students and members in touch with people needing translations, and teaching staff regularly work on professional translation projects with students.

 

For further information about the Translation Masters Program at the University of Paris 8 and the conference, "Translation, Migration, Identities", please visit our website.

Lieux

  • Université Paris 8, Métro Saint-Denis Université, ligne 13 - 2 rue de la Liberté
    Saint-Denis, France (93)

Dates

  • vendredi 03 décembre 2010
  • samedi 04 décembre 2010
  • jeudi 02 décembre 2010

Fichiers attachés

Mots-clés

  • traduction, migration, identité, cultures, étranger, altérité

Contacts

  • Marie Nadia Karsky
    courriel : mnkarsky [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Arnaud Regnauld
    courriel : scriptions [at] univ-paris8 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Traduction(s), migration(s), identité(s) », Colloque, Calenda, Publié le lundi 29 novembre 2010, http://calenda.org/202720