AccueilMutual Heritage, from historical integration to contemporary active participation (2010-2011)

*  *  *

Publié le mercredi 01 décembre 2010 par Karim Hammou

Résumé

Dans le cadre du projet Mutual Heritage, from historical integration to contemporary active participation, un projet sur le patrimoine architectural et urbain récent dans le monde méditerranéen, un nouveau cycle de conférences est organisé en 2010-2011 par Laura Verdelli et Emilie Destaing, dans le but d'alimenter les questionnements posés par ce programme et d’encourager un échange avec les étudiants de différentes écoles d’architecture et d’aménagement. Financé par l'Union européenne dans le cadre du programme Euromed Heritage 4, le projet Mutual Heritage a pour objectif de développer des instruments et des compétences afin de faciliter l'intégration du patrimoine récent dans la vie quotidienne actuelle.

Annonce

Programme

Dans le cadre du projet Mutual Heritage, from historical integration to contemporary active participation, un projet sur le patrimoine architectural et urbain récent dans le monde méditerranéen, un nouveau cycle de conférences est organisé en 2010-2011 par Laura Verdelli et Emilie Destaing, dans le but d'alimenter les questionnements posés par ce programme et d’encourager un échange avec les étudiants de différentes écoles d’architecture et d’aménagement. Financé par l'Union européenne dans le cadre du programme Euromed Heritage 4, le projet Mutual Heritage a pour objectif de développer des instruments et des compétences afin de faciliter l'intégration du patrimoine récent dans la vie quotidienne actuelle.

Cette sixième conférence relatera le processus en cours de reconversion des anciens abattoirs de Casablanca en fabrique culturelle, de la dynamique que ce processus a créée et des enjeux que ceci pose dans une ville comme Casablanca.

« L’ambition formulée est de transformer le site en une « Fabrique Culturelle » contemporaine, de concevoir un lieu d'avant-garde de création, de production et de diffusion des arts urbains en plaçant la transversalité au cœur de la réflexion et de l’expression artistique », selon les termes de la convention relative à la reconversion des anciens abattoirs en site culturel, entre l’association Casamémoire et la Commune Urbaine de Casablanca. Après leur fermeture en 2002, les abattoirs sont restés vacants : la ville de Casablanca a pris conscience du potentiel pratique et symbolique du lieu et, grâce à de multiples collaborations, l’a transformé en un véritable laboratoire architectural, artistique et culturel – fidèle en cela à la nature de Casablanca elle-même, célèbre « laboratoire de modernité ». Elle en a confié la gestion à un ensemble d’associations, pilotées par Casamémoire. Depuis sa réouverture en avril 2009, le lieu a accueilli pas moins de 50 évènements différents, auxquels ont participé près de 300 000 personnes et l’expérience intéresse beaucoup en Europe, de Palerme à Madrid ou Amsterdam.

Mercredi 3 novembre 2010 à 18h.

De l'espace résiduel à la nouvelle centralité: Les abattoirs de Casablanca

Abderrahim Kassou est architecte associé de Kilo Architectures et président de Casamémoire, association de sauvegarde du patrimoine du 20ème siècle au Maroc.

L'intervention relatera le processus en cours de reconversion des anciens abattoirs de Casablanca en fabrique culturelle, de la dynamique que ce processus a créée et des enjeux que ceci pose dans une ville comme Casablanca.

Département Aménagement de Polytech’Tours - 35 allée F. de Lesseps, Quartier des 2 Lions, 37200 Tours

Mardi 14 décembre 2010

Tourisme, culture et société autour du patrimoine d'origine portugaise au Maroc et en Mauritanie

Dans le cadre du projet Mutual Heritage, from historical integration to contemporary active participation, le cycle de conférences 2010-2011 organisé par Laura Verdelli et Emilie Destaing se poursuit avec l’intervention de Mme Maria Cardeira da Silva, professeur en anthropologie à l’Universidade Nova de Lisbonne.

Fruit de la conquête portugaise amorcée au XVème siècle dans plusieurs villes du littoral du sud de la Méditerranée, il existe aujourd’hui un héritage lusitanien assez important qui s’est peu à peu intégré dans le patrimoine national de ces pays. Pour nous parler des problématiques et des enjeux liés au tourisme, à la culture et à la société autour de ce patrimoine d'origine portugaise, Maria Cardeira da Silva nous emmènera, en partant de Lisbonne et des rhétoriques qui accompagnent les politiques de coopération culturelle, jusqu’à Ouadane en Mauritanie, en passant par El Jadida et Azemmour au Maroc, avec un petit détour par l’Amazonie… Ce tour d’horizon permettra de confirmer, une fois encore, la puissance politique du patrimoine au niveau des identités nationales, diasporiques et des relations internationales, sans pour autant la déconnecter des tactiques personnelles des intervenants dans ce processus pour la gestion de leur propre identité (de classe, de genre…), dans le cadre de structures sociales et politiques spécifiques.  

Maria Cardeira da Silva est professeure à l’Universidade Nova de Lisbonne et directrice de recherche du groupe Cultures : Pratiques, Politiques et Étalages au Centre en Réseau de Recherche en Anthropologie (CRIA) au Portugal. Ses travaux portent sur les questions du genre, des droits humains, du tourisme et du patrimoine dans les contextes arabes et islamiques. Elle est actuellement responsable scientifique du projet Châteaux à Bâbord, financé par la Fondation pour la Science et la Technologie (Lisbonne), qui envisage les effets et les reconfigurations sociales et culturelles liés au processus de patrimonialisation, à la coopération culturelle et au tourisme des sites patrimoniaux d’origine portugaise.

La conférence aura lieu le mardi 14 décembre 2010, à 18h, au Département Aménagement de Polytech'Tours (salle 11) - 35 allée F. de Lesseps, quartier des 2 Lions, Tours.

Lieux

  • 35 allée F. de Lesseps, Quartier des 2 Lions (Département Aménagement de Polytech’Tours, salle 11)
    Tours, France

Dates

  • mercredi 03 novembre 2010
  • mardi 14 décembre 2010

Contacts

  • Emilie Destaing
    courriel : mutual [dot] heritage [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Emilie Destaing
    courriel : mutual [dot] heritage [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Mutual Heritage, from historical integration to contemporary active participation (2010-2011) », Cycle de conférences, Calenda, Publié le mercredi 01 décembre 2010, http://calenda.org/202747