AccueilLes représentations de la Résistance par les acteurs de la répression

*  *  *

Publié le vendredi 03 décembre 2010 par Marie Pellen

Résumé

Le Centre d’histoire et de recherches sur la Résistance (CH2R) organise deux journées d’études complémentaires sur le thème « Répression et Résistance ». La première, « Les représentations de la Résistance par les acteurs de la répression », sera accueillie à l’Université de Rennes 2 par le Centre de Recherches historiques de l'Ouest (CERHIO) le 4 janvier 2011. La seconde se déroulera en février-mars 2011 à Dijon dans le cadre du PRES associant les universités de Bourgogne et de Franche-Comté, et portera sur « L’expérience de la répression dans la construction de la Résistance ». La journée d’études de Rennes, « Les représentations de la Résistance par les acteurs de la répression » se propose d’analyser les regards portés par les différents organismes et dispositifs répressifs de l’Occupant et de Vichy sur la Résistance. Elle intégrera les dimensions chronologiques (évolution des représentations) et géographiques (spécificités régionales). En variant les échelles, l’entrée « acteurs de la répression » sera privilégiée : le Militärbefehlshaber in Frankreich, la Sipo-SD, les différents services vichystes (polices « classiques », exceptionnelles créées durant l’Occupation, gendarmerie, Préfecture de police parisienne, Surveillance du territoire, etc.). Ces regards répondent à la fois à des visions et à des pratiques antérieures à l’Occupation, qui évoluent durant celle-ci, et à une analyse « de terrain » de la Résistance entre 1940 et 1944. Il importera donc de donner les « définitions de l’ennemi » (ce qui élargit ou restreint la définition de la Résistance), de préciser comment elles se forgent et comment elles évoluent, pour présenter un rapide tableau de la répression de la Résistance.

Annonce

mardi 4 janvier 2011

Responsables scientifiques :

  • Julien BLANC (docteur en histoire, ATER à l’IEP de Lyon),
  • Thomas FONTAINE (doctorant en histoire, Université de Paris 1),
  • Jacqueline SAINCLIVIER (Professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Rennes 2),
  • Cécile VAST (docteur en histoire, Université de Franche-Comté)

Co-organisateurs :

  • Centre de Recherches Historiques de l’Ouest (CERHIO, CNRS-UMR 6258, Université de Rennes 2),
  • Association des Amis du Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon,
  • Centre d’histoire et de recherches sur la Résistance (CH2R)

Le Centre d’histoire et de recherches sur la Résistance (CH2R) organise deux journées d’études complémentaires sur le thème « Répression et Résistance ». La première, « Les représentations de la Résistance par les acteurs de la répression », sera accueillie à l’Université de Rennes 2 par Jacqueline Sainclivier le 4 janvier 2011. La seconde se déroulera en février-mars 2011 à Dijon dans le cadre du PRES associant les universités de Bourgogne et de Franche-Comté, et portera sur « L’expérience de la répression dans la construction de la Résistance ».

La journée d’études de Rennes, « Les représentations de la Résistance par les acteurs de la répression » se propose d’analyser les regards portés par les différents organismes et dispositifs répressifs de l’Occupant et de Vichy sur la Résistance. Elle intégrera les dimensions chronologiques (évolution des représentations) et géographiques (spécificités régionales). En variant les échelles, l’entrée « acteurs de la répression » sera privilégiée : le Militärbefehlshaber in Frankreich, la Sipo-SD, les différents services vichystes (polices « classiques », exceptionnelles créées durant l’Occupation, gendarmerie, Préfecture de police parisienne, Surveillance du territoire, etc.). Ces regards répondent à la fois à des visions et à des pratiques antérieures à l’Occupation, qui évoluent durant celle-ci, et à une analyse « de terrain » de la Résistance entre 1940 et 1944. Il importera donc de donner les « définitions de l’ennemi » (ce qui élargit ou restreint la définition de la Résistance), de préciser comment elles se forgent et comment elles évoluent, pour présenter un rapide tableau de la répression de la Résistance.

Déroulement et contenu des interventions

Les communications, limitées à vingt minutes chacune, proposeront une synthèse centrée sur la problématique de la répression de la Résistance et de ses acteurs, et articuleront étroitement faits et représentation.

Ces interventions seront suivies d’une table-ronde thématique et préparée à l’avance permettant de confronter les points de vue et les arguments. La discussion portera notamment sur les quatre points suivants :

1) Faire le point rapidement sur les acteurs répressifs, sur leur rôle, en renvoyant à l'historiographie, ou en signalant les manques

2) Exposer les visions de la Résistance et de « l'ennemi », en posant notamment la question des définitions : lutte contre la Résistance ou / et « maintien de l'ordre » (ce qui englobe des non-résistants)

3) Revenir sur les conséquences en matière de répression : adaptation des dispositifs répressifs, mise en place de dispositif particulier, poids de la chronologie, résultats, etc.

4) Poser les complémentarités et/ou les concurrences entre les différents services répressifs.

Programme

Matinée : Les acteurs allemands

10h. Accueil et introduction

10h10-10h30. Cédric Neveu, « “Traîtres au Reich et ennemis du peuple” : le BdS pour la Lorraine-Sarre-Palatinat et la destruction de la Résistance en Moselle annexée »

Questions (10 minutes)

10h40-11h. Gaël Eismann (MBF)

Questions (10 minutes)

11h15-11h30. Pause

11h30-11h50. Laurent Thiery (les services du MBB dans le Nord-Pas-de-Calais)

Questions (10 minutes)

12h-12h20. Thomas Fontaine (la Sipo-SD dans le ressort du MBF en zone nord et zone sud)

Questions (10 minutes)

12h30-13h30. Déjeuner

Après-midi : Les acteurs français

13h45-14h10. Denis Peschanski (tableau d’ensemble des acteurs répressifs vichyssois)

Questions (10 minutes)

14h20-14h40. Emmanuel Chevet, « La Résistance dans les yeux du gendarme : un trompe l’œil ? »

Questions (10 minutes)

14h50-15h10. Philippe Souleau (un exemple de collaboration entre acteurs allemands et français à Bordeaux, et les représentations générées par cette collaboration)

Questions (10 minutes)

15h20-15h30. Pause

15h30-16h50. Table-ronde

16h50-17h. Conclusions

http://sites.google.com/site/ch2rresistancesetsocietes/

http://www.univ-rennes2.fr/cerhio

Lieux

  • Université de Rennes 2, salle Jacques Léonard
    Rennes, France

Dates

  • mardi 04 janvier 2011

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Occupation allemande (1940-1944), Résistance, répression

Contacts

  • Vast Cécile
    courriel : cecile [dot] vast [at] univ-fcomte [dot] fr

Source de l'information

  • Cécile Vast
    courriel : cecile [dot] vast [at] univ-fcomte [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les représentations de la Résistance par les acteurs de la répression », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 03 décembre 2010, http://calenda.org/202768