AccueilQualité et sécurité du déplacement piéton : facteurs, enjeux et nouvelles actions

Qualité et sécurité du déplacement piéton : facteurs, enjeux et nouvelles actions

Quality and Security of Pedestrian Movement: Factors, Issues and New Policies

Troisième colloque francophone international de la PFI COPIE de l’IFSTTAR

Third international Francophone symposium of the PFI COPIE of the IFSTTAR

*  *  *

Publié le vendredi 17 décembre 2010 par Karim Hammou

Résumé

La Plate-forme Intégratrice COPIE (Comportement du piéton dans son environnement) de l'IFSTTAR (Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux) organise son troisième colloque francophone international les 13 et 14 octobre 2011 à Salon de Provence : « Qualité et sécurité du déplacement piéton : facteurs, enjeux et nouvelles actions ».

Annonce

La nécessité actuelle de réduire l’impact négatif des effets de la circulation motorisée sur la vie des citadins s’impose de plus en plus fortement aux villes. Les actions de relance des modes de déplacement doux se développent, en particulier celles qui visent à soutenir la marche à pied, en tant que telle ou associée au transport collectif.
Pourtant, l’environnement urbain créé par l’Homme depuis les deux derniers siècles a été conçu pour faciliter la mobilité motorisée. L’espace public – contexte naturel du piéton – se réduit de plus en plus. Les déplacements du piéton sont souvent contraints par des obstacles et des conditions hostiles, sa santé et sa sécurité souvent mises en danger.
Dans ce cadre, il devient nécessaire de s’interroger sur les facteurs de qualité et de sécurité des déplacements piétons permettant de favoriser cette mobilité douce et active, mais également de questionner les modalités d’actions permettant de les accroitre.
Le troisième colloque francophone de COPIE (http://pfi-copie.inrets.fr/) de devenant IFSTTAR (Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux) intitulé « Qualité et sécurité du déplacement piéton : facteurs, enjeux et nouvelles actions » vise à rassembler une large communauté scientifique pluridisciplinaire menant des recherches impliquant la problématique du piéton. Il a également pour objectif d’être une vitrine pour l’ensemble des acteurs de terrain afin d’améliorer, par l’exemple de leurs pratiques en faveur du piéton, la réactivité de l'offre de recherche et de l’adapter au mieux aux besoins sociaux et institutionnels.
Chercheurs, praticiens et institutionnels pourront proposer une communication, dont la modalité orale ou affichée sera sélectionnée après évaluation du Conseil Scientifique du colloque.

3e appel à communication

Dates importantes

28 février 2011: soumission des papiers courts

14 juin 2011: soumission des papiers révisés
  • Mobilité piétonne, intermodalité et interaction du piéton - autres usagers de la route : recueils de données concernant la mobilité piétonne; marche en tant qu'interstice modal; prise en compte et effets des dimensions sociales et environnementales, du vieillissement de la population et des fonctions des déplacements sur la mobilité piétonne; évaluation des technologies de l’information et de la communication, des services à la personne, de la localisation des activités en fonction de l’accessibilité et de leur lien avec la mobilité; interactions des piétons avec les autres usagers et/ou autres modes de transport empruntés; interfaces/complémentarité entre les modes de transports passifs (TC) et actifs (marche); études des aménagements urbains; place du mode piéton dans les études sur la mobilité.
  • La place du piéton dans la conception et l’organisation des systèmes de transport : prise en compte du piéton, des personnes à mobilité réduite ou vieillissantes, de la diversité des compétences et des pratiques de déplacement dans la conception des systèmes de transport (y compris audits de sécurité); prise en compte de la marche et du piéton dans les politiques de transports, d’urbanisme et d’aménagement du territoire, au plan local, national, français ou étranger et/ou au regard des politiques environnementales; prise en compte de la marche dans les modélisations, les simulations de scénarios de planification, les interactions entre transport et aménagements, l'évaluation et la régulation des flux des usagers en milieu urbain; impact des critères économiques de la marche sur l’aménagement du territoire et ses effets sur le risque et l’exposition au risque piéton; liens entre qualité environnementale, bien-être, confort et sécurité du piéton; étude des différentes modalités de traitement de la sécurité des piétons dans l’espace public; rôle des infrastructures routières dans la qualité des aménagements pour la pratique piétonne.
  • Le déplacement piéton et ses enjeux de sécurité et de santé publique : quantification des risques (lésionnels ou d’invalidité par exemple); évaluation des mesures de prévention et choix d’indicateurs; connaissance des mécanismes générateurs des accidents et des chutes;  prédiction des risques lésionnels pour l’ensemble des piétons et prise en compte de la variabilité morphologique (enfants, personnes âgées) et physiologique (comportements anticipatifs, tonus musculaire); évaluation biomécanique et amélioration de la protection aux chocs des piétons; réadaptation fonctionnelle à la marche suite à un traumatisme; aspects juridiques de la sécurité routière, en particulier l’analyse des responsabilités en cas d’accidents d’un piéton; conséquences positives et négatives de la marche en termes de santé publique.
  • La qualité et la sécurité du déplacement piéton dans la conception de véhicules innovants : rôle des informations sonores dans les activités piétonnières et de traversée de rue avec des véhicules électriques; impact de déficiences sensorielles (auditives et/ou visuelles) sur la mobilité et la sécurité du piéton; utilisation et acceptabilité par les piétons des avancées technologiques; développements technologiques de systèmes de détection des piétons; définition des tests réglementaires pour réduire l’agressivité des véhicules; évaluation du confort des piétons dans les transports en commun; aide à la conception ergonomique des véhicules.
  • L’éducation des piétons : vision globale des apprentissages tout au long de la vie de l’usager; évaluation de l’efficacité de programmes d’entraînement et de sensibilisation; impact et apprentissage des nouveaux outils d’aide à la mobilité.

Comité scientifique

  • R. Brémond (IFSTTAR-LEPSIS), T. Brenac (IFSTTAR-MA), C. Charron (Université Rennes II),
  • P. Chavet (Université de la Méditerranée), M.S. Cloutier (INRS, Montréal), S. Depeau (CNRS-ESO),
  • E. Grislin-Le Strugeon (Université de Valenciennes), F. Huguenin-Richard (Université Paris IV),
  • I. Janssens (IBSR, Bruxelles), M. Maestracci (Ville de Paris, DVD), J.L. Martin (IFSTTAR-UMRESTTE),
  • F. Murard (CERTU), N. Saunier (Ecole Polytechnique, Montréal), J. Torres (Université de Montréal)

Comité d'organisation

Droits d’inscription: 50 € TTC

Les droits d’inscription comprendront : les actes du colloque sur CD-ROM, les pauses café, les déjeuners

Dates importantes à retenir

  • 28 février 2011 : date limite d’envoi des propositions de communication à copiecolloque@ inrets.fr. Les propositions devront faire 4 pages maximum en français, hors résumé, titre et références, dans la forme spécifiée dans le guide aux auteurs ci-après. Les auteurs indiquent s’ils souhaitent présenter une communication affichée (poster) ou une communication orale (20mn). Les propositions seront rendues anonymes puis évaluées par le Comité Scientifique (CS). Les auteurs qui proposent une communication orale s’engagent, si celle-ci est retenue dans ce format par le CS, à envoyer pour le 14 juin une version longue de leur proposition (8 pages minimum), en plus du format court révisé demandé pour toutes les propositions pour le cd-rom des actes.
  • 18 avril 2011 : notification aux auteurs de l’évaluation des soumissions par le CS. Des révisions sur les papiers de 4 pages pourront alors être demandées aux auteurs afin de garantir la qualité des actes diffusés sur cd-rom. Les propositions retenues par le CS pour une communication orale devront alors, en plus de la version courte en 4 pages révisée, envoyer une version longue de leur communication (8 pages minimum) pour publication dans les actes papier (aux collections IFSTTAR).
  • 14 juin 2011 : soumission des papiers courts révisés de toutes les communications et des papiers longs des communications orales. Toute proposition retenue en communication orale qui n'aura pas été reçue à cette date en format long (8 pages minimum) sera automatiquement basculée en communication affichée.
  • 29 juillet au plus tard : envoi aux auteurs du deuxième avis du CS sur les papiers courts révisés et du premier avis sur les papiers longs des communications orales.
  • 12 septembre 2011 : Envoi par les auteurs des papiers définitifs (papiers courts des communications affichées; papiers courts et longs des communications orales).
Les actes contenant les versions courtes de toutes les communications seront distribués sur cd-rom aux participants le jour du colloque.
Les actes format papier seront édités au cours de l’année 2012 et contiendront les versions longues des communications orales et les versions courtes des communications affichées.

Guide aux auteurs pour la soumission d'une propositions

Les textes sont à présenter en Arial 10, interligne 1,5, marges 2,5cm en haut, en bas, à gauche et à droite. Ils devront
être d’une longueur (hors page de titre et auteurs, hors tableaux et hors bibliographie) de :
  • 4 pages maximum pour la première soumission et les communications affichées ;
  • 8 pages minimum pour les versions longues des communications retenues pour l’oral.
Ils sont à envoyer sous format électronique à copie-colloque@inrets.fr en format WORD, enregistré en format RTF.
Page de titre. La page de titre contient le titre de l'article en français et en anglais (le titre doit être concis tout en étant explicite) et, pour chaque auteur, nom, prénom (en entier) et coordonnées complètes (adresse et mél), ainsi que le résumé de la communication (200 mots maximum) et 4 mots clés. Un correspondant principal sera clairement identifié. Ne jamais faire figurer le nom des auteurs sur les pages suivantes (pas d'en-tête ni de pied de page).
Pour la première phase de soumission, les auteurs indiquent sur la première page si leur soumission concerne une communication affichée ou une communication orale. En cas de soumission d’une communication orale, les auteurs s’engagent, si elle est retenue, à soumettre une version longue de 8 pages minimum (hors page de titre et auteurs, hors tableaux et hors bibliographie ) de leur proposition pour le 14 juin 2011, en plus de leur version courte révisée pour diffusion sur cd-rom.
Corps du texte. Les normes de ponctuation doivent être respectées (point-virgule, deux-points, point d'interrogation et point d'exclamation sont toujours précédés d'un espace insécable en français). Trois niveaux de titre sont acceptés.
Les sous-sections seront numérotées sous la forme 1.1 (puis 1.1.1, 1.1.2), 1.2, etc. Les notes de bas de page sont intégrées dans le texte.
Illustrations. Les différentes illustrations (tableaux, figures, photographies techniques) sont légendées et présentées dans le texte. Elles sont numérotées indépendamment, en chiffres arabes croissants au fur et à mesure de leur apparition dans le texte. Elles sont appelées dans le texte de la façon suivante : (Fig. 1), (Tableau 5), (Photo 3), etc. Placez les notes relatives aux tableaux sous le corps du tableau. Eviter les lignes verticales dans les tableaux. Utiliser les tableaux avec parcimonie et assurez-vous que les données présentées dans le(s) tableau(x) ne sont pas redondantes avec les résultats décrits dans le texte. Toute figure, photographie ou tableau provenant d'une autre publication et dont l'auteur aura obtenu le droit de reproduction auprès de l'éditeur concerné doit comporter l'origine du document. Les photographies sont à fournir sous forme numérisée.
Références. Dans le texte une référence est appelée de la manière suivante : (auteur, année de parution), (auteur1 et auteur2, année de parution), (auteur1 et al., année de parution), dans le cas d'un auteur, de deux auteurs, de plus de deux auteurs respectivement. Les citations peuvent être faites dans le texte soit directement soit entre parenthèses. Les groupes de références dans le texte doivent être classés d’abord alphabétiquement puis chronologiquement. Par exemple : « comme cela a été démontré (Allan, 1996a, 1996b, 1999; Allan and Jones, 1995). » ou « Kramer et al. (2000) ont récemment montré… ».
La liste de références doit être présentée sous le format suivant. Les soumissions qui ne respecteraient pas ces normes seront renvoyées aux auteurs avant évaluation par le comité scientifique pour mise aux normes. Toutes les références de la liste doivent correspondre à des références citées dans le texte et vice-versa. Les références doivent être classées d’abord alphabétiquement puis chronologiquement si nécessaire. Lorsque plusieurs références du même auteur sont citées pour une même année, ces références doivent être identifiées par les lettres "a", "b", "c", etc., placées après l’année de publication. Le style et la ponctuation des références doivent être conformes aux modèles illustrés dans les exemples suivants. La citation d’une référence comme « sous presse » implique que cette référence a été acceptée pour publication.
Lam, L. T. (2000). Factors associated with parental safe road behaviour as a pedestrian with young children in metropolitan New South Wales, Australia. Accident Analysis & Prevention, 33(2), 203-210.
Van der Molen, H. H. (1983). Pedestrian ethology. Groningen: University of Groningen.
Chapman, A. J., Wade, F. M., & Foot, H. C. (Eds.). (1982). Pedestrian accidents. London: John Wiley & Sons.
Thomson, J. A., Lee, D. N., Pitcairn, T. K., Grieve, R., Ampofo Boateng, K., & Demetre, J. D. (1993). Development of pedestrian skills in young children by mean of practical training. In G. B. Grayson (Ed.), Behavioural Research in Road Safety III (pp. 62-73). Crowthorne, Berkshire: Transport and Road Research Laboratory.
Routledge, D. A., Repetto-Wright, R., & Howarth, C. I. (1976, 20-23 décembre). The development of road crossing skill by child pedestrians. Paper presented at the International Conference on Pedestrian Safety, Haifa, Israel.

Lieux

  • Thessalonique, Grèce

Dates

  • lundi 28 février 2011

Mots-clés

  • mobilité piétonne, intermodalité, interaction du piéton, transport, déplacement, sécurité, santé, éducation

Contacts

  • Marie-Axelle Granié
    courriel : marie-axelle [dot] granie [at] ifsttar [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Christine Panadour
    courriel : christine [dot] gauci [at] ifsttar [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Qualité et sécurité du déplacement piéton : facteurs, enjeux et nouvelles actions », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 17 décembre 2010, http://calenda.org/202880