AccueilLa métropole mondialisée éprouvée

La métropole mondialisée éprouvée

World Metropolises Under Challenge

*  *  *

Publié le mercredi 05 janvier 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

L’expérience de la ville mondiale contemporaine semble aux prises avec les figures de la bulle, du parc, de la boucle, renvoyant à des territoires de plus en plus étanches entre eux et à une sélection des flux et des publics. N’y a-t-il pas d’autres ressorts à cette nouvelle condition ? Une théorie sensitive de l’urbain mondialisé est-elle envisageable et avec quelles ressources ? Ce séminaire ouvre plusieurs pistes de réflexion.

Annonce

On peine aujourd’hui à penser l’expérience urbaine hors de l’idéal-type des métropoles industrielles européennes emblématisées par les penseurs que sont Simmel, Benjamin et pourquoi pas Kracauer comme le propose l’ouvrage Le choc des métropoles. Plusieurs chercheurs invitent aujourd’hui à se demander dans quelle mesure une théorie sensitive de la ville mondiale contemporaine serait faisable.
Parmi les éléments qui sembleraient caractériser aujourd’hui cette expérience, on ne trouverait que des figures telles la boucle, la bulle, le parc et leurs pendants, la collision, renvoyant à une étanchéité en hausse des territoires, à la traduction matérielle à grande échelle de la volonté d’entre soi, à la sélection des flux et des publics afin d’assurer l’homogénéité des fréquentations. L’expérience urbaine ne semble ainsi plus tant génératrice du commun que de l’individuation, qui s’offre comme un socle à partir duquel les individus puisent des ressources, éprouvent leur citadinité, forgent des dispositions. Elle se fabrique d’une juxtaposition d’expériences différenciées, en lien avec un individu qui se distribue entre des espaces variés.
C’est donc à cette « reprise à zéro » d’une réflexion sur la ville mondiale éprouvée que souhaite participer le Laboratoire langages, actions urbaines, altérités (LAUA) par l’organisation d’un séminaire autour de plusieurs questions : que dire de l’expérience des univers de copies et des reproductions spatiales faisant coexister plusieurs mondes en un ? Les lieux à visiter et mis en visite participent-ils d’une culture mondiale en train de se faire ? Que faire de ces figures urbaines particulières constituées comme des conjonctions de lieux et moments (Las Vegas, la Nouvelle Orléans, Miami, Dubaï ) ? Quel sens prend encore peut-être l’arrivée dans la grande ville ?

Coordination Anne Bossé et Laurent Devisme

Inscription au séminaire par mail à laua@laua.nantes.archi.fr en indiquant “séminaire” dans l’objet du message.

Programme

14 Janvier 2011 – 14h

Cédric Audebert, géographe, CNRS et Université de Poitiers
"Le système migratoire caribéen: mondialisation et métropolisation"

18 Mars 2011 – 14h

Samuel Bordreuil, sociologue, CNRS, LAMES
"Learning from New Orleans"

15 Avril 2011– 16h

Ola Söderström, géographe, Université de Neuchâtel
"Pédagogies urbaines de la modernité dans des villes en mondialisation"

13 Mai 2011 – 14h

Bruce Bégout, philosophe, Université de Bordeaux
"Acosmie urbaine, des lieux sans monde"

10 Juin 2011 – 14h

Philippe Simay, philosophe, Stéphane Füzessery, historien, architecte
"Désapprendre de Las Vegas"

1er Juillet 2011 – 14h

Vincent Coëffé, géographe, Université de la Rochelle et équipe MIT
"L’urbain à l’épreuve du tourisme"

Lieux

  • Ensa Nantes, 6, quai François Mitterrand
    Nantes, France

Dates

  • vendredi 14 janvier 2011
  • vendredi 18 mars 2011
  • vendredi 15 avril 2011
  • vendredi 13 mai 2011
  • vendredi 10 juin 2011
  • vendredi 01 juillet 2011

Mots-clés

  • théorie urbaine, expérience urbaine, citadinité

Contacts

  • Guillaume Ertaud
    courriel : guillaume [dot] ertaud [at] nantes [dot] archi [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Guillaume Ertaud
    courriel : guillaume [dot] ertaud [at] nantes [dot] archi [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La métropole mondialisée éprouvée », Séminaire, Calenda, Publié le mercredi 05 janvier 2011, http://calenda.org/202955