AccueilDix ans après le 11 septembre : qu’avons-nous appris ?

Dix ans après le 11 septembre : qu’avons-nous appris ?

Ten Years After 9/11: What Have We Learned?

*  *  *

Publié le vendredi 07 janvier 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

The tenth anniversary of the attacks of September 11, 2001 provides an opportunity to reflect upon and assess what we have learned—and not learned—about communication and conflict. Some commentators have stated that “everything changed after 9/11”. However, it is important to inquire into what changed and what continues to operate within the conceptual frameworks that have existed for decades, even centuries. Papers are invited for this issue of the Global Media Journal -- Canadian Edition that will focus on the role of communication and media in conflicts and conflict resolution since 9/11.

Annonce

Version française ci-dessous

CALL FOR PAPERS

Global Media Journal -- Canadian Edition, Volume 4, Issue 2 (2011)

Ten Years After 9/11: What Have We Learned?

Guest Editors:

  • Dr. Mahmoud Eid, University of Ottawa
  • Prof. Karim H. Karim, Carleton University

9/11 initiated a new pattern of global conflict a decade after the Cold War ended. It has pitted many states, including those with Muslim-majorities, against groups claiming to act in the name of Islam. For much of the last ten years, the global media have been transfixed by the wars in Iraq and Afghanistan and the terrorist attacks that have been carried out in these and numerous other locations around the world. The governments of many countries have devoted significant resources to the “war on terror” but its end is not within sight.

State response to terrorism has mainly been in the forms of militarization and securitization. Some efforts have been made to “win the hearts and minds” of the perceived supporters of terrorism, but scant attention has been paid to its primary bases. A significant amount of research has been conducted on the global conflict. However, little understanding has emerged of how people are motivated to blow up themselves and others, including people of their own faith, or what was really behind the 2003 invasion of Iraq.

The tenth anniversary of the attacks of September 11, 2001 provides an opportunity to reflect upon and assess what we have learned—and not learned—about communication and conflict. Some commentators have stated that “everything changed after 9/11”. However, it is important to inquire into what changed and what continues to operate within the conceptual frameworks that have existed for decades, even centuries.

Papers are invited for this issue of the Global Media Journal -- Canadian Edition that will focus on the role of communication and media in conflicts and conflict resolution since 9/11. The guest editors welcome submissions that address the debates and discourses about, but not limited to, the following topics:

  • Communication and conflict
  • Communication and conflict resolution
  • Violence as communication
  • The conceptualization of the “war on terror”
  • Journalistic challenges in covering war and peace
  • Journalism ethics and the coverage of the “war on terror”
  • Coverage of the “war on terror” in: Afghanistan, Canada, China, Denmark, Egypt, India, Indonesia, Iran, Iraq, Israel, Jordan, Lebanon, Netherlands, Nigeria, Palestine, Pakistan, Somalia, Spain, United Kingdom, United States, Yemen, etc.
  • Media representations of: Sunni Muslims, Shia Muslims, Muslim minorities in the West, Muslim militants, minorities in the West, Western military coalitions, etc.
  • Inter-faith / intra-faith communication and conflict
  • Intercultural communication and conflict
  • Race and conflict
  • Counter-terrorism and anti-terrorism communication strategies against: “home-grown terrorists”, the Taliban, al-Qaeda, etc.
  • The communication strategies of the Taliban, Al-Qaeda, etc.
  • The clash of civilizations thesis
  • The clash of ignorance thesis
  • Diplomacy and communication
  • Strategies of negotiation
  • Peacekeeping and communication
  • Security and communication
  • Public perceptions of terrorism and national security
  • Strategic communications
  • Propaganda and conflict
  • Discourses of nuclear conflict
  • Alternative communications on peace and conflict
  • Diasporic communication
  • Impact of the Internet on peace and conflict

The Global Media Journal -- Canadian Edition (http://www.gmj.uottawa.ca/) welcomes high-quality, original submissions on related topics to the above theme. Authors are strongly encouraged to contribute to the development of communication and media theories, report empirical and analytical research or present case studies, use critical discourses, and/or set out innovative research methodologies. The Journal is bilingual (English and French) open-access online academic refereed publication that aims to advance research and understanding of communication and media in Canada and around the globe.

Deadline:May 31st, 2011

Submissions: Papers (5,000 to 7,500 words), review articles of more than one book (2,500 to 3,000 words), and book reviews (1,000 to 1,200 words).

Method: All manuscripts must be submitted electronically as Word Document attachments, directly to Dr. Mahmoud Eid (gmj@uottawa.ca).

Guidelines: Available at: http://www.gmj.uottawa.ca/for-authors_e.html

Decision: July 15th, 2011

Publication: September 11th, 2011

APPEL À CONTRIBUTION

Global Media Journal -- Édition canadienne, Volume 4, Numéro 2 (2011)

Dix ans après le 11 septembre: Qu’avons-nous appris?

Rédacteurs invités:

  • Dr. Mahmoud Eid, Université d'Ottawa
  • Prof. Karim H. Karim, Carleton University
Une décennie après la fin de la guerre froide, le 11 septembre a amorcé un nouveau modèle de conflit mondial. Ces événements ont mis en opposition plusieurs États, incluant ceux qui ont une majorité islamique, contre des groupes qui prétendent agir au nom de l’islam. Pour la majeure partie des dix dernières années, les médias à travers le monde ont été obnubilés par les guerres en Iraq et en Afghanistan ainsi que par les attaques terroristes qui ont été effectuées dans ces régions et à plusieurs endroits à travers le monde. Les gouvernements de plusieurs pays ont consacré des ressources importantes à la “guerre contre la terreur”, mais sans en préfigurer la fin.
La réponse de l’État au terrorisme a principalement pris la forme de militarisation et de sécurité nationale. Quelques efforts ont été accomplis afin de “gagner les coeurs et les esprits” des prétendus défenseurs du terrorisme, mais une faible attention a été portée aux fondements de ce dernier. Un nombre considérable de recherches ont été menées au sujet de ce conflit mondial. Cependant, peu de connaissances ont émergé à propos des motivations que des personnes peuvent avoir pour se faire sauter et faire sauter autrui, incluant des gens de leur propre confession, ou à propos de ce qui était vraiment derrière l’invasion de l’Iraq en 2003.
Le dixième anniversaire des attentats du 11 septembre offre une occasion de réfléchir et d‘évaluer ce qui a été appris—et pas appris—à propos de la communication et des conflits. Certains commentateurs soutiennent que “tout a changé depuis le 11 septembre”. Cependant, il est important de se renseigner sur ce qui a changé et sur ce qui continue à s’effectuer dans le cadre conceptuel qui existe depuis des décennies et même des siècles.
Ce numéro du Global Media Journal -- édition canadienne, des articles portant sur le rôle de la communication et des médias dans les conflits et la résolution de conflits depuis le 11 septembre sont appelés à soumission. Les rédacteurs invités accueillent des propositions qui abordent les débats et les discours autour des sujets suivants, sans exclusive :
  • Communication et conflit
  • Communication et résolution de conflit
  • Violence et communication
  • La théorisation de la “guerre contre la terreur”
  • Des défis journalistiques associés à la couverture médiatique de la paix et de la guerre
  • Éthiques journalistiques et la couverture médiatique de la “guerre contre la terreur”
  • Couverture médiatique de la “guerre contre la terreur” en Afghanistan, au Canada, en Chine, au Danemark, en Égypte, en Inde, en Indonésie, en Iran, en Iraq, en Israël, en Jordanie, au Liban, aux Pays-Bas, au Nigeria, en Palestine, au Pakistan, à la Somalie, en Espagne, au Royaume-Uni, au Yémen, etc.
  • La représentation médiatique: des musulmans sunnites, chiites et minoritaires de l’Occident, des musulmans militants, des minoritaires en Occident et des coalitions militaires de l’Occident, etc.
  • La communication et les conflits inter/intra-confessionnels
  • La communication et les conflits interculturels
  • Race et conflit
  • Les stratégies de communication contre-terrorisme et antiterrorisme contre des terroristes d’origine locale, les Talibans, Al-Qaïda, etc.
  • Les stratégies de communication du Taliban et d’Al-Qaïda, etc.
  • La thèse du choc des civilisations
  • La thèse du choc des ignorances
  • La diplomatie et la communication
  • Les stratégies de négociation
  • Le maintien de la paix et la communication
  • Sécurité et communication
  • Les perceptions publiques du terrorisme et de la sécurité nationale
  • Communications stratégiques
  • Propagande et conflit
  • Discours du conflit nucléaire
  • Les communications alternatives à propos de la paix et du conflit
  • La communication de la diaspora
  • L’impact de l’Internet sur la paix et le conflit

Global Media Journal -- Édition canadienne (http://www.gmj.uottawa.ca/) accueille des soumissions originales et de haute qualité abordant des sujets connexes au thème précisé ci-dessus. Les soumissions devront contribuer au développement des théories en communication et médias, faire état de recherches empiriques et analytiques, formuler un discours critique, appliquer des théories à des études de cas et/ou proposer des méthodologies de recherche innovatrices. Cette revue est une publication bilingue (en anglais et français), en libre accès et revue par un comité de lecture qui vise à faire progresser la recherche et la compréhension de la communication et des médias au Canada et à travers le monde.

Date d’échéance : 31 mai 2011

Soumissions : articles (5,000 à 7,500 mots), recensions de plusieurs livres (2,500 à 3,000 mots) et compte rendu d’un livre (1,000 à 1,200 mots).

 Méthodes : tous les manuscrits devront être envoyés par courriel en pièce jointe dans un document Word à l’attention de Dr. Mahmoud Eid (gmj@uottawa.ca).

 Consignes aux auteurs : disponibles au: http://www.gmj.uottawa.ca/for-authors_f.html

 Décision : 15 juillet 2011

 Publication : 11 septembre 2011

Dates

  • mardi 31 mai 2011

Contacts

  • Mahmoud Eid
    courriel : meid [at] uottawa [dot] ca

Source de l'information

  • Mahmoud Eid
    courriel : meid [at] uottawa [dot] ca

Pour citer cette annonce

« Dix ans après le 11 septembre : qu’avons-nous appris ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 07 janvier 2011, http://calenda.org/202970