AccueilLes régimes de l’identification des personnes à l’épreuve des transformations sociopolitiques dans les Balkans contemporains

*  *  *

Publié le vendredi 14 janvier 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Depuis vingt ans, les régimes de frontières dans les Balkans se sont profondément transformés : la configuration imposée par la présence du Rideau de fer a fait place à une autre, marquée par les rythmes divers de l’intégration européenne dans une région périphérique et perçue comme instable. Mais les nouveaux migrants se heurtent toujours au contrôle des frontières et doivent produire passeports, visas, permis et certificats. Des stratégies de contournement se mettent en place, jouant sur l’identification et les catégorisations administratives. Le but de cette journée d’études est de réfléchir à la relation entre la fabrication des catégories administratives et les logiques individuelles de l’appartenance et de la mobilité.

Annonce

Présentation

Depuis vingt ans, les régimes de frontières dans les Balkans se sont profondément transformés : la configuration imposée par la présence du Rideau de fer a fait place à une autre, marquée par les rythmes divers de l’intégration européenne dans une région périphérique et perçue comme instable. Mais les nouveaux migrants se heurtent toujours au contrôle des frontières et doivent produire passeports, visas, permis et certificats. Des stratégies de contournement se mettent en place, jouant sur l’identification et les catégorisations administratives. Dans le même temps, les transformations politiques se sont accompagnées de changements dans la relation entre l’Etat et les individus : l’apparition de nouveaux Etats a entrainé celle de nouvelles allégeances et de nouvelles citoyennetés tandis que d’autres devenaient obsolètes ; dans d’autres cas, les critères sur lesquels repose l’identification des individus ont changé. Entre ces deux processus, l’un touchant au droit de circuler l’autre à la nécessité pour les Etats de définir l’identité de leurs citoyens, quelle est la part laissée aux agents et à leurs pratiques ?

Notre objectif est triple :

  • Situer les Balkans contemporains dans les études sur l’identification des personnes et dans le contexte des évolutions récentes des régimes d’identification ;
  • Présenter des études de cas montrant concrètement comment les régimes d’identification se transforment entre contraintes globales et arrangements individuels ;
  • Initier une comparaison entre les Balkans et d’autres régions de la Méditerranée.

Cette journée est la deuxième journée d’études proposée à la MMSH par le projet ANR BALKABAS « Les Balkans par le bas » (ANR-08-JCJC-0091-01).

Programme

10h-12h30

Présentation, par Gilles de Rapper et Pierre Sintès

Cédric Parizot, CNRS-IREMAM, Régimes de mobilité et construction identitaire: le cas israélo-palestinien

Katerina Seraïdari, Facultés Saint-Louis, Bruxelles, Cartes d’identité grecques : de la définition de la personne à la définition du citoyen

 14h30-17h

Gilles de Rapper, CNRS-IDEMEC & Pierre Sintès, Université de Provence-TELEMME, Régime de frontière et régime d’identification : le cas de la frontière entre l’Albanie et la Grèce

Ilsen About, Université de Provence,  Le piège de papier. Les migrants face à l'expérience de l'identification au XXe siècle

Lieux

  • Maison méditerranéenne des sciences de l'homme, 5 rue du château de l'horloge (Salle Paul-Albert Février)
    Aix-en-Provence, France

Dates

  • vendredi 11 février 2011

Mots-clés

  • Méditerranée, Balkans, identification, frontière, migration

Contacts

  • Gilles De Rapper
    courriel : derapper [at] mmsh [dot] univ-aix [dot] fr

Source de l'information

  • Gilles De Rapper
    courriel : derapper [at] mmsh [dot] univ-aix [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les régimes de l’identification des personnes à l’épreuve des transformations sociopolitiques dans les Balkans contemporains », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 14 janvier 2011, http://calenda.org/203053