AccueilDire et se dire militaire en Occident 1494-1870 : les mots du militaire

Dire et se dire militaire en Occident 1494-1870 : les mots du militaire

Army Expression and Identities in the West, 1494-1870. Soldiers Speak

*  *  *

Publié le lundi 17 janvier 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

La journée d’étude du 1 février 2011 se propose d’entamer une réflexion centrée sur le vocabulaire des acteurs sociaux de l’époque Moderne ayant rapport à la guerre. Il s’agit d’étudier, d’abord, le vocabulaire des militaires. Celui qu’ils utilisent pour se dire eux-mêmes, pour se définir et dire l’autre, condition de la reconnaissance de l’existence d’un groupe distinct du reste de la société et qui véhicule ses propres représentations. Ainsi, le vocabulaire utilisé par les autres corps de la société pour dire le militaire permet de compléter l’outillage identitaire endogène par une vision exogène du militaire. Il s’agit en outre de placer cette perspective de construction d’une formation sociale spécifique dans le cadre plus large de la professionnalisation des armées.

Annonce

Depuis les travaux de la linguistique structurale, la langue est considérée comme une institution sociale. C’est à ce titre que les historiens depuis Lucien Febvre jusqu’à Georges Duby et Robert Mandrou se sont intéressés à l’étude des mots et de leur contexte d’utilisation pour saisir toute l’essence et la diversité des concepts ainsi que de leur usage par les hommes qui nous ont précédés. Les notions d’« outillage mental », de « vision du monde », et plus récemment de représentation ont ainsi vu le jour pour étudier les idéologies et les comportements sociaux. Dans ce domaine le recours à la linguistique comme « autre voie cardinale de l’accès au social dans l’individu » a connu en histoire un développement considérable dans de nombreux domaines.
La journée d’étude du 1er février 2011 se propose d’entamer une réflexion centrée sur le vocabulaire des acteurs sociaux de l’époque Moderne ayant rapport à la guerre. Il s’agit d’étudier, d’abord, le vocabulaire des militaires. Celui qu’ils utilisent pour se dire eux-mêmes, pour se définir et dire l’autre, condition de la reconnaissance de l’existence d’un groupe distinct du reste de la société et qui véhicule ses propres représentations. Ainsi, le vocabulaire utilisé par les autres corps de la société pour dire le militaire permet de compléter l’outillage identitaire endogène par une vision exogène du militaire. Il s’agit en outre de placer cette perspective de construction d’une formation sociale spécifique dans le cadre plus large de la professionnalisation des armées.
Journée d’étude mardi 1er février 2011, École militaire, 1 place Joffre, 75007 Paris, IRSEM, bâtiment modulaire
Inscription nécessaire auprès de Benjamin Deruelle, avant le 27 janvier 2011 (benjamin.deruelle@univ-paris1.fr)

Programme

9h00 : Accueil
9h15 : Hervé Drévillon (P-U Paris I), Introduction

09h30 : le militaire dit par les militaires

Le surnom des militaires adressés à l'Hôtel Royal des Invalides (1670-1791)
  • Antoine Roussel (Doctorant Paris 4), L’honneur des armes du Roi. La relation de bataille pendant la Guerre de Sept Ans (1756-1763)
  • Odile Roynette (MCF-HDR Besançon), La place de la langue dans la construction de l'ethos combattant pendant la Première Guerre mondiale
10h30 : Discussion
11h00 : Pause café

11h15 : le militaire dit par les militaires

  • Julien Alerini (PRAG Paris 1), Dire le soldat dans les actes du duc de Savoie aux XVIe et XVIIe siècles
  • Élisabeth Belmas (P-U Paris 13), Quand l’homme devient un numéro : l’apparition du matricule militaire  dans les registres d l’Hôtel royal des Invalides (XVIIe-XVIIIe siècles)
  • Natalie Petiteau (P-U Avignon), Les soldats de la Grande Armée : regards sur soi, regards d'autrui
12h15 : Discussion
12h30 : Déjeuner

14h30 : Le militaire dit par les autres corps sociaux

  • Guillaume Lasconjarias (IRSEM), La notion de service au XVIIIe siècle
  • Stéphane Baudens (MCF U-Aix-Marseille), Le Sabre enfin domestiqué par la Robe? Le militaire au miroir de la littérature pro-parlementaire à la veille de la Révolution
  • Michaël Bourlet (Docteur CREC), L’utilisation du vocabulaire administratif militaire: l'exemple des dossiers individuels des officiers (1870-1914)
15h30 : Discussion
16h00 : Pause café

16H15 : Le lexique du militaire

  • Denes Harai (Docteur Paris 1), Le vocabulaire poliorcétique hongrois au tournant des XVIe et XVIIe siècles
  • Élisabeth Etienne, (CREC), Langue française et armée prussienne : une belle alliance? (ca-1870)
  • Barbara Jankowski (IRSEM), Mots et médias : l’expression des officiers et les relations politico-militaires
17h15 : Discussion
  • 17h45 : Bernard Gainot (MC-HDR, Paris 1), Conclusion

Informations, programme et documentations

htpp://crhm.univ-paris1.fr  ou ihrf.univ-paris1.fr

Lieux

  • École militaire, 1 place Joffre (IRSEM, bâtiment modulaire)
    Paris, France

Dates

  • mardi 01 février 2011

Mots-clés

  • histoire militaire, histoire, militaire, identité sociale, military history, history, military

Contacts

  • Benjamin Deruelle
    courriel : benjamin [dot] deruelle [at] univ-paris1 [dot] fr

Source de l'information

  • Benjamin Deruelle
    courriel : benjamin [dot] deruelle [at] univ-paris1 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Dire et se dire militaire en Occident 1494-1870 : les mots du militaire », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 17 janvier 2011, http://calenda.org/203062