AccueilMax Weber et la notion de « charisme » en sciences sociales : contributions à l’étude de la légitimité du pouvoir

Max Weber et la notion de « charisme » en sciences sociales : contributions à l’étude de la légitimité du pouvoir

Max Weber and the concept of "charisma" in the social sciences: contributions to the study of power’s legitimacy

*  *  *

Publié le vendredi 21 janvier 2011 par Karim Hammou

Résumé

La notion de « charisme » est largement utilisée et discutée en sciences sociales dans le cadre des réflexions sur la légitimité et les processus de légitimation du pouvoir politique, dans le sillage, notamment, des analyses que Max Weber lui a consacrées. Par ailleurs, il existe – dans des disciplines comme l’histoire, la philosophie, l’anthropologie, la sociologie politique – tout un ensemble de termes, plus ou moins conceptualisés, qui renvoient à l’idée de « figure charismatique », tels que « grand homme », « homme providentiel », « sauveur », « leader », qui prêtent parfois à des interprétations trop rapides dans des configurations sociales qui s’avèrent pourtant très complexes. L’ambition de ce colloque est donc de revenir sur ces « phénomènes charismatiques », réels ou supposés, à travers une relecture de Max Weber, afin de proposer un bilan des recherches passées et en cours sur la question.

Annonce

PROGRAMME DETAILLE

Vendredi 28 Janvier 2011 – Salle des Actes

9h – Accueil des participants

9h30 – Introduction (Vanessa BERNADOU, Félix BLANC, Raphaëlle LAIGNOUX, Francisco ROA BASTOS)

Session 1 - Pour une généalogie de la notion de « charisme » : de la religion au politique (10h00 -12h30)

Présidence : Gilles PECOUT (Professeur d’histoire contemporaine, ENS-Paris)

  • Isabelle KALINOWSKI (Chargée de recherche, CNRS-CSE, Paris), Le charisme : sociologie politique et sociologie des religions chez Max Weber.
  • Jean-Philippe HEURTIN (Professeur de science politique - Université de Versailles Saint- Quentin-en-Yvelines), L'impensable charisme d'institution. Les effets théoriques de l'interprétation protestante de l'ecclésiologie catholique.
  • Antoine GAILLIOT (Doctorant en histoire romaine, Université Paris 1), Le triomphe du général victorieux dans la Rome républicaine : rituel, charisme, légitimité.

** Pause déjeuner **

Session 2 – La construction de l’ « homme charismatique » (14h00-17h00)

Présidence : Michel OFFERLE (Professeur de science politique, ENS-Paris)

  • Hinnerk BRUHNS (Directeur de recherches, CNRS-CRH/EHESS), Retour pratique sur la notion de « charisme » chez Weber : à propos des cas de César et de Hitler.
  • Raphaëlle LAIGNOUX (Docteur en histoire romaine, A.T.E.R. à l’Université Paris 1), D’Octavien à Auguste : la construction du pouvoir personnel à la fin de la République romaine.
  • Nicolas MARIOT (Chargé de recherche, CNRS-CURAPP), Les tournées croisées des présidents Carnot et Auriol face aux généraux Boulanger et de Gaulle sont-elles une affaire d'inégal charisme?
  • Brigitte GAÏTI (Professeur de science politique, Université Paris 1), Les métamorphoses du charisme : le cas du général de Gaulle entre 1946 et 1969.

Samedi 29 janvier 2011– Salle des Actes

9h – Accueil des participants

Session 3 – Charisme et institutions (9h30 – 12h30)

Présidence : Catherine COLLIOT-THELENE (Professeur de philosophie, Université Rennes 1)

  • Félix BLANC (Doctorant en philosophie, EHESS, IRSEM), Max Weber, l'expérience de la guerre et la réforme constitutionnelle de l'Allemagne: vers un "charisme institutionnel"?
  • Jean-Claude MONOD (Chargé de recherche, CNRS-ENS), Sur le "tournant césariste" des démocraties de masse : relectures et actualisations d'un diagnostic wébérien.
  • Lili WU (Docteur en sociologie, University of Chicago) The Dilemma of Charismatic Authority: Mao's Cultural Revolution in China.
  • Vanessa BERNADOU (Doctorante en science politique, Université Paris Dauphine), Réflexions sur la routinisation d’une autorité charismatique. Le cas de Nestor Kirchner (2003-2010).

** Pause déjeuner **

Session 4 – Bilans et perspectives critiques (14h00-17h00)

  • Catherine COLLIOT-THELENE (Professeur de philosophie, Université Rennes 1), Charisme, césarisme et démocratie chez Max Weber.
  • Vincent AZOULAY (Maître de conférences en histoire grecque, Université Paris-Est Marne-la-Vallée), Sous le charisme, la charis : un impensé de la théorie wébérienne ?
  • Michel DOBRY (Professeur de science politique, Université Paris 1), Que faire du "charisme" ? Quelques difficultés et quelques problèmes de recherche (titre provisoire)

Discussion finale

Lieux

  • École normale supérieure, 45 rue d’Ulm
    Paris, France

Dates

  • vendredi 28 janvier 2011
  • samedi 29 janvier 2011

Fichiers attachés

Mots-clés

  • colloque, Max Weber, charisme, légitimation, pouvoir, histoire, philosophie, science politique, interdisciplinaire

Contacts

  • Francisco Roa Bastos
    courriel : froabastos [at] gmail [dot] com
  • Raphaëlle Laignoux
    courriel : raphaelle [dot] laignoux [at] gmail [dot] com
  • Vanessa Bernadou
    courriel : vanessa [dot] bernadou [at] hotmail [dot] fr
  • Félix Blanc
    courriel : fb [dot] blanc [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Vanessa Bernadou
    courriel : vanessa [dot] bernadou [at] hotmail [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Max Weber et la notion de « charisme » en sciences sociales : contributions à l’étude de la légitimité du pouvoir », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 21 janvier 2011, http://calenda.org/203130