AccueilAvancée en âge et sexualité

Avancée en âge et sexualité

Aging and sexuality

Appel à contribution pour le numéro 6 de Genre, sexualité & société

Call for proposal

*  *  *

Publié le lundi 24 janvier 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

La revue Genre, sexualité & société consacre un numéro à la question de la sexualité au regard de l’avancée en âge. Voici quelques unes des questions et des perspectives que nous tenterons d’explorer dans ce numéro : 1/ (in)penser le vieillissement et la sexualité ; 2/ analyser la dimension sexuée de l’âge au regard de la sexualité ; 3/ Explorer les évolutions, les adaptations et les résistances

Annonce

Présentation

La revue Genre, sexualité & société consacre un numéro à la question de la sexualité au regard de l’avancée en âge. Voici quelques unes des questions et des perspectives que nous tenterons d’explorer dans ce numéro.

  1. (In)Penser le vieillissement et la sexualité
    L’enquête « Contexte de la sexualité en France » (2003) a mis en évidence les effets de l’avancée en âge comme facteur déterminant de la diminution de l’activité sexuelle pour les femmes comme pour les hommes. Néanmoins, faute de données disponibles, dans les grandes enquêtes en population générale passé 70 ans, la vieillesse apparaît comme un point aveugle, une période synonyme d’asexualité pour la société comme pour les chercheurs. Ce décalage est-il l’effet d’un déni face à une sexualité qui ne peut-être pensée et représentée qu’associée à des corps jeunes et sains ? Cette stigmatisation est-elle symptomatique de la place des vieux dans notre société, mais aussi dans la recherche en sciences sociales qui envisage le vieillissement comme un problème ? Quelle est l’évolution des discours médicaux tenus par les gérontologues, les médecins, mais aussi l’aide sociale, sur la sexualité des aînés ? Comment cette situation a-t-elle été ou est-elle prise en compte dans d’autres contextes historiques ou géographiques ? Sur quels critères (esthétiques, sociaux, démographiques, …) se fondent les discours sur cette sexualité ?
  2. Analyser la dimension sexuée de l’âge au regard de la sexualité
    Cette question de la sexualité en fonction de l’avancée en âge est fortement liée à la construction sexuée de l’âge et du vieillissement. Ce numéro pourrait contribuer à penser ce lien encore trop peu analysé entre les catégories d’âge et de sexe. Les attentes, projets et désirs formulés à des moments de la vie où il est convenu de ne plus trop rien exiger et désirer, surtout dans le domaine intime, et les activités sexuelles qui y correspondent plus ou moins, relèvent d’une construction sociale de l’expérience biographique fondée sur un lien inextricable de l’âge et de sexe. On pourrait en ce sens interroger les données sur la différenciation sexuée des carrières affectives solitaires après 50 ans ou de l’activité hétérosexuelle présentant toujours une plus grande inactivité des femmes en vieillissant. Les contributions pourront explorer les caractéristiques et les spécificités de la sexualité à mesure que les hommes et les femmes avancent en âge. Il s’agira de reprendre la discussion sur les fondements sociaux genrés des effets structurels de ces évolutions (différentiel de l’espérance de vie entre les hommes et les femmes, de la dégradation de l’état de santé…). Comment d’autres facteurs comme la trajectoire de couple et ses effets relationnels (usure du couple, perte du conjoint, …), les trajectoires socio-affectives, la carrière sexuelle ou les effets générationnels y participent-ils ?
  3. Explorer les évolutions, les adaptations et les résistances
    Certaines personnes âgées continuent d'avoir une vie sexuelle active. Elles font l’objet d’une attention particulière de la part de l’industrie qui mise sur l’allongement de l’espérance de vie et leur pouvoir d’achat supposé, pour développer des produits répondant aux normes hédonistes sous la forme d’adjuvants censés garantir le maintien d’un corps désirable, désirant et performant, mais aussi d’espaces dédiés (croisières, gated communities…). À l’inverse, ce sont des interdits et des obstacles qui caractérisent la sexualité des vieux dans d’autres circonstances et d’autres contextes, notamment institutionnels (maisons de retraites, hôpitaux…) dans lesquels elle est soit niée soit dévalorisée, voire prohibée et chimiquement contrôlée.

Face aux contraintes institutionnelles et normatives, dont il conviendra de dresser l'ampleur et les limites, les individus n'adaptent-ils pas le répertoire de pratiques sexuelles avec l'avancée en âge ? Est-ce l'occasion d'innovations, pouvant ouvrir à des transformations radicales de la conception du vieillissement ou d'un ajustement frustré et nostalgique de la vigueur d'antan ? Il conviendra bien entendu d'articuler les effets propres à l'avancée en âge et ceux de l'accumulation d'expériences et d'élargissement des répertoires. Qu'en est-il de l'importance des positions dans l'ordre du genre, de la classe sociale, etc. pour observer ces mobilités de pratiques ?

Modalités de propositions

Les propositions de contribution (résumé 2000 signes) sont à adresser aux deux coordinateurs du numéro avant le

15 mars 2011

un retour sera émis courant avril pour un attendu des textes au 1er juillet 2011.

Coordinateurs du numéro

Marc Bessin : bessin@ehess.fr
Marianne Blidon :
marianne.blidon@univ-paris1.fr

Règles de publications et composition des comités sceintifiques et de rédaction sur le site de la revue : http://gss.revues.org

Dates

  • mardi 15 mars 2011

Mots-clés

  • Sexualité, avancée en âge, genre, vieillissement

Contacts

  • marianne blidon
    courriel : marianne [dot] blidon [at] univ-paris1 [dot] fr
  • marc bessin
    courriel : marc [dot] bessin [at] ehess [dot] fr

Source de l'information

  • marianne blidon
    courriel : marianne [dot] blidon [at] univ-paris1 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Avancée en âge et sexualité », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 24 janvier 2011, http://calenda.org/203135