AccueilLes mondes du technique au prisme de l’ENET-ENSET-ENS Cachan

Les mondes du technique au prisme de l’ENET-ENSET-ENS Cachan

The worlds of art through the prism of the ENET-ENSET-ENS Cachan

Formation, recherche, sociologies et environnements, XIXe-XXe siècle

Learning, research, sociology and environments, nineteenth and twentieth century

*  *  *

Publié le jeudi 03 février 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

L’Ecole normale supérieure de Cachan organise à l’occasion du centenaire de sa création, un colloque international en octobre-novembre 2012. Des contributions émanant des différents champs des sciences humaines et sociales sont sollicitées. Les propositions sous la forme d’un titre, d’un résumé et d’une présentation biographique succincte de l’auteur - l’ensemble ne devant pas excéder une page -, sont à adresser pour le 15 octobre 2011 (date limite) à centenaire2012@ens-cachan.fr

Annonce

Colloque international et pluridisciplinaire À l’occasion du centenaire de l’Ecole normale supérieure de Cachan, automne 2012.

 « Les mondes du technique » au prisme de l’ENET-ENSET-ENS Cachan. Formation, recherche, sociologies et environnements (XIXe-XXIe siècle)

L’Ecole normale supérieure de Cachan organise à l’occasion du centenaire de sa création, un colloque international en octobre-novembre 2012. Des contributions émanant des différents champs des sciences humaines et sociales sont sollicitées. Les propositions sous la forme d’un titre, d’un résumé et d’une présentation biographique succincte de l’auteur - l’ensemble ne devant pas excéder une page -, sont à adresser pour le 15 octobre 2011 (date limite) à centenaire2012@ens-cachan.fr

Elles seront examinées par un comité scientifique. Les textes retenus pour le colloque seront à adresser aux organisateurs pour le 15 septembre 2012. A l’issue de celui-ci une publication est envisagée.

Argumentaire

L’ENS Cachan a été créée par décret le 26 octobre 1912 sous le nom d’Ecole normale d’enseignement technique (ENET), devenue Ecole Normale supérieure de l’Enseignement technique (ENSET) en 1934, puis Ecole normale supérieure de Cachan en 1985. La place de l’Ecole dans le paysage de l’enseignement et de la formation en France, ses missions, sa situation par rapport à la recherche ont été en un siècle profondément bouleversées, dans un tableau d’ensemble lui-même modifié. L’Ecole représente, parmi d’autres, un poste d’observation à partir duquel nous souhaitons éclairer ces multiples évolutions. Des comparaisons avec d’autres établissements de ce type, y compris à l’étranger, sont attendues.

Dans quelle mesure la trajectoire de l’ENET-ENSET-ENS Cachan est-elle représentative d’un enseignement technique déployant et redéployant ses missions en quête de reconnaissance ? Que nous disent ces évolutions des mutations du travail dans la longue durée ? Comment s’insèrent-elles dans les trajectoires des mondes de production ? Quels rapports à l'évolution technique industrielle ou autre ? Ces questions s’inscrivent dans trois séries d’enjeux au moins : celui de la modernisation économique et technique du pays ; celui de la généralisation scolaire (intégrer les classes populaires, les filles, l’ensemble du territoire – y compris l’empire colonial) ; celui de la structuration et de la hiérarchisation du système d’enseignement français (général/technique - grandes écoles /universités). Quatre thèmes sont à envisager :

Former des professeurs des mondes du technique (I)

Le sujet – projets et objectifs, modalités et moyens, résultats et effets de la formation des professeurs des mondes du technique - s’inscrit dans une perspective historique autour de séquences déterminantes : la construction du technique durant le XIXe siècle ; la genèse de l’Ecole et notamment les débats entre ministères du Commerce, de l’Instruction publique et du Travail ; les grandes évolutions de « l’ordre » technique jusqu’en 1961 sur fond de cycles économiques et sociaux contrastés ; l’Ecole durant les périodes de guerre et d’Occupation ; le redéploiement des missions de l’Ecole après la fin de « l’ordre » technique (années 1960-1980), sur fond de réorganisation du paysage scolaire (création des IUT en 1966) et de mutations sociales (un « moment » 1968 ?) ; la transformation en ENS en 1985, ses enjeux, ses conséquences et ses suites. (I.1). La question de la formation et des enseignements dispensés aux apprentis-professeurs des mondes du technique, mais aussi, dans certains cas, aux personnels d’ateliers ou dans le cadre d’une formation continue, doit être envisagée dans ses diversités et ses dynamiques historiques (I. 2.). De même, la place des filles et des femmes dans la formation et les enseignements des mondes du technique, reste à interroger (I. 3.)

Recherche et laboratoire : entre sciences et engineering (II)

Cette histoire doit s’éclairer en prenant en compte l’évolution des pratiques de recherche dans la durée. Qu’est-ce que faire de la recherche dans « les mondes du technique » ? Quelle(s) recherche(s) fait-on à l’Ecole jusqu’aux années 1960 ? (II. 1). Le dernier tiers du XXe siècle voit se multiplier l’accueil de laboratoires au sein de l’Ecole. Quels en sont les enjeux et les acteurs ? Un basculement de la recherche vers les laboratoires ? Une dynamique d’ensemble ? Le passage d'une direction de l’Ecole par des inspecteurs généraux à des professeurs d'université à partir de 1970 participe-t-il de ce mouvement ? (II. 2). Qu’est-ce désormais que faire de la recherche à l’ENS Cachan ? L’Ecole, un lieu de la recherche en laboratoire ? (II. 3).

Sociologies de mondes d’enseignement et de recherche (III)

L’Ecole rassemble des collectifs (élèves, personnels enseignants et non-enseignants, chercheurs, personnels de direction) dont il faut dresser le panorama sous l’angle sociologique des parcours (une attention particulière sera portée à l’origine sociale des différentes cohortes d’étudiants) (III. 1), des réseaux (Association d’anciens élèves, revues(1), corps d’Inspection, etc.) (III. 2), des engagements et des mobilisations (syndicaux ou politiques – « l’ENSET, une ENS rouge ? »), voire des débats et des controverses (didactiques ou scientifiques) (III. 3), mais aussi sous l’angle biographique et prosopographique (III.4). Une sociologie des concours et une sociologie renouvelée des savoirs scolaires, intégrant notamment, l'étude de la formation des maîtres à celle des contenus d'enseignement, ainsi qu’une sociologie politique de l’éducation, seront mobilisées (III. 5).

Des établissements de formation et de recherche dans leurs espaces (IV)

Ce type d’établissement s’inscrit dans une pluralité d’ensembles (le CNET de 1962 à 1997), d’espaces et d’ancrages qu’il s’agit de caractériser. Ainsi, les questions d’aménagement du territoire (quelle place dans l’espace francilien, dans la vallée de la Bièvre ?), d’architectures (quelle architecture pour une ENS de l'enseignement technique ?) et de patrimoines (qu’est-ce qui fait patrimoine pour l’établissement ?) (IV. 1), des approches en termes d’environnement politique (collectivités locales), économique (entreprises) et académiques (autres établissements d’enseignement et de recherche) (IV. 2), en termes de diffusion du modèle ENSET, de relations internationales et de coopération (notamment avec les ENSET africaines ou dans la perspective de la construction européenne) (IV. 3.) retiendront l’attention. Quels effets le territoire (les divers territoires concernés) peuvent avoir sur l’enseignement technique en général, sur l’ENET-ENSET-ENS Cachan en particulier ? 

Un texte d’accompagnement, s’agissant d’archives et de recherches possibles, est disponible: http://www.ens-cachan.fr/version-francaise/actualites/actualites-vie-de-l-ecole/les-mondes-du-technique-au-prisme-de-l-enet-enset-ens-cachan-109072.kjsp

(1) À signaler la numérisation et la mise à disposition des revues publiées par l’École, dans le cadre du projet ARTheque du laboratoire STEF (UMR ENS Cachan –INRP) http://www.stef.ens-cachan.fr/

Modalités de candidature

Les propositions sous la forme d’un titre, d’un résumé et d’une présentation biographique succincte de l’auteur - l’ensemble ne devant pas excéder une page -, sont à adresser pour le

15 octobre 2011 (date limite)

à : centenaire2012@ens-cachan.fr

Contact :

Florent Le Bot, florent.le-bot@ens-cachan.fr

Composition du comité scientifique

  • Monsieur Jean-Yves Mérindol, directeur de l’ENS Cachan
  • M. Eric Savattero, directeur de la formation, ENS Cachan
  • Mme François Boissière, conservatrice en chef, bibliothèque de l’ENS Cachan
  • M. Eric Bruillard, directeur de l’UMR Sciences Techniques Éducation Formation (STEF), ENS Cachan
  • M. Claude Didry, directeur de l’UMR Institutions et dynamiques historiques de l’économie (IDHE), ENS Cachan
  • M. Pierre-Paul Zalio, directeur du Département des sciences sociales, ENS Cachan
  • Mme Carole Hirigoyen, responsable de la communication, ENS Cachan
  • Mme Aline Grandidier, chargé de communication, service de la communication, ENS Cachan
  • Mme Marianne Bastid-Bruguière, directeur de recherche émérite, CNRS, sinologue
  • M. Bruno Belhoste, professeur des universités, histoire contemporaine, université Paris 1,
  • M. Gérard Bodé, chargé de recherche au Service d’histoire de l’éducation, INRP
  • M. Jacques Bodineau, ancien directeur de la formation, ENS Cachan
  • M. Pierre Boisard, sociologue, chargé de recherche, CNRS (IDHE), ENS Cachan
  • M. Guy Brucy, professeur des universités, Sciences de l’éducation, université de Picardie
  • M. Pierre Caspard, ancien directeur du Service d’histoire de l’éducation,
  • M. Jean-François Chanet, professeur des universités, histoire contemporaine, université Lille III,
  • M. Jean-Michel Chapoulie, professeur émérite des universités, Sociologie de l’éducation, université Paris 1
  • Mme Elisabeth Chatel, maître de conférences habilitée, Sciences de l’éducation, ENS Cachan
  • M. Bernard Colasse, professeur des universités, sciences de gestion, Université Paris Dauphine
  • M. Renaud d’Enfert, maître de conférences, histoire des sciences, INRP
  • M. Gabriel Galvez-Béhar, maître de conférences, histoire contemporaine, université Lille III
  • M. Jacques Girault, Professeur émérite, Histoire contemporaine, Université Paris 13.
  • Mme Hélène Gispert, Maître de conférences en histoire des sciences et de leur enseignement, université Paris Sud
  • M. André Grelon, sociologie, directeur d’études à l’EHESS.
  • M. Christian Hottin, direction de l’architecture et du patrimoine, ministère de la Culture
  • M. Edgar Jenkins, Professeur émérite, histoire et politiques des sciences de l’éducation, université de Leeds
  • M. Pierre Kahn, professeur des universités, philosophe, université de Caen
  • Mme Françoise Laot, maître de conférences habilitée, sociohistoire formation des adultes, université Paris Descartes
  • M. Olivier Le Noé, professeur agrégé, sociologie, Université Paris Ouest Nanterre La Défense
  • M. Joël Lebeaume, professeur des universités, université Paris Descartes, Sciences de l’éducation
  • M. Daniel Lefeuvre, professeur des universités, Université Paris 8
  • M. Jacques Lévy, professeur ordinaire, géographie et aménagement de l’espace, École polytechnique Lausanne
  • M. Philippe Marchand, maître de conférences émérite, histoire contemporaine, Université Lille III
  • Mme Françoise Pavis, maître de conférences, sociologie, université de Nantes
  • M. Dominique Pestre, directeur d’études à l’EHESS, Histoire des sciences
  • Mme Emmanuelle Picard, Chargée de recherche au Service d'histoire de l'éducation
  • Mme Claire Pierson, secrétaire général de l’Association des anciens élèves de l’ENS Cachan
  • M. Tristan Poullaouec, maître de conférences en sociologie, université de Nantes
  • Mme Rebecca Rodgers, professeur des universités, Histoire de l’éducation, université Paris Descartes
  • M. Philippe Savoie, directeur du service d’histoire de l’Education
  • Mme Corinne Subaï, président de l’Association des anciens élèves de l’ENS Cachan
  • Mme Mireille Tadjeddine, professeur émérite, département physique, ENS Cachan
  • Mme Marianne Thivend, maître de conférences en histoire contemporaine, Université Lyon 2
  • M. Vincent Troger, maître de conférences, Sciences de l’éducation, IUFM de Nantes
  • Mme Agnès van Zanten, directrice de recherche au CNRS / Sciences Po, sociologue
  • M. Olivier Wieviorka, professeur des universités, Histoire contemporaine, ENS Cachan
  • M. Florent Le Bot, coordinateur du projet, chercheur et enseignant, Histoire contemporaine, ENS Cachan

 

Lieux

  • Ecole Normale Supérieure de Cachan, 61, avenue du président Wilson
    Cachan, France

Dates

  • samedi 15 octobre 2011

Mots-clés

  • Histoire, sociologie, enseignement, recherche, ENSET, ENS, technique

Contacts

  • Florent Le Bot
    courriel : flebot [at] ens-cachan [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Florent Le Bot
    courriel : flebot [at] ens-cachan [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les mondes du technique au prisme de l’ENET-ENSET-ENS Cachan », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 03 février 2011, http://calenda.org/203245