AccueilLa mobilisation du capital sportif

La mobilisation du capital sportif

The Mobilisation of Sporting Capital

*  *  *

Publié le mardi 08 février 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Organisée autour de travaux récents en sociologie et en science politique, cette journée d’étude est l’occasion de s’intéresser aux modalités de réinvestissement des ressources constitutives d’un capital sportif. Sous quelles conditions le capital sportif peut-il être valorisé et utilisé en dehors de l’espace sportif ? Dans quelle mesure le capital sportif acquis participe-t-il aux choix d’orientation ? Comment s’articule-t-il avec les autres formes de capitaux (scolaires notamment) dont les acteurs peuvent disposer ? Comment son inscription dans des trajectoires sociales est-elle en mesure de transformer les manières d’être et de penser ? Autant d’interrogations auxquelles les différents travaux présentés au cours de cette journée seront en mesure d’apporter des éléments de réponse.

Annonce

La mobilisation du capital sportif, Université Paris Dauphine, IRISSO, Mercredi 16 Mars 2011, journée d’étude organisée par Karim Souanef et Frédéric Rasera.

Présentation

L’ambition de cette journée d’étude est de questionner la mobilisation du capital sportif. Organisée autour de travaux récents en sociologie et en science politique, elle est l’occasion de s’intéresser aux modalités de réinvestissement des ressources constitutives de ce que nous nommons, au moins provisoirement, le capital sportif. Si le concept de capital a pu faire l’objet de critiques visant son caractère parfois trop généralisant[1], c’est précisément cette caractéristique qui nous conduit à le solliciter. Les travaux présentés au cours de cette journée seront ainsi l’occasion de discuter son emploi en fonction des objets et des problématiques.

La sociologie dispositionnaliste inspirée des travaux de Pierre Bourdieu a largement marqué les recherches consacrées aux socialisations sportives. Une première série de travaux s’est attachée à montrer dans quelle mesure les agents sociaux investissaient le champ sportif selon leurs positions dans l’espace social et leurs capitaux économiques et culturels[2]. Par la suite, d’autres recherches se sont focalisées sur la constitution du capital sportif. Un ensemble de travaux étudiant la genèse des vocations sportives, largement inspiré par les écrits pionniers de Charles Suaud[3], a permis de saisir les contours d’un capital sportif spécifique, tant dans les formes qu’il peut revêtir que dans les modalités de son acquisition[4]. Questionnant les pratiques sportives de loisirs, plusieurs recherches ont permis de mieux appréhender les différents types de socialisations sportives susceptibles de doter les individus de ressources spécifiques[5].

Les travaux qui se sont intéressés à la mobilisation du capital sportif restent encore peu nombreux et largement centrés sur le devenir des sportifs d’élite[6]. Cette journée d’étude est ainsi l’occasion d’approfondir cet axe à partir de différentes enquêtes. Il s’agit alors de s’intéresser à la place du capital sportif dans les trajectoires sociales tant dans leurs dimensions objectives que subjectives.

Sous quelles conditions le capital sportif peut-il être valorisé et utilisé en dehors de l’espace sportif ? Dans quelle mesure le capital sportif acquis participe-t-il aux choix d’orientation ? Comment s’articule-t-il avec les autres formes de capitaux (scolaires notamment) dont les acteurs peuvent disposer ? Comment son inscription dans des trajectoires sociales est-elle en mesure de transformer les manières d’être et de penser ?

Autant d’interrogations auxquelles les différents travaux présentés au cours de cette journée seront en mesure d’apporter des éléments de réponse. Les interventions de la matinée porteront sur le devenir de sportifs d’élite, alors que l’après-midi sera consacrée à des enquêtes prenant pour objet des acteurs engagés dans différents espaces au sein desquels ils sont susceptibles de mobiliser un capital sportif (une partie du moins) acquis antérieurement.

Programme

8h30-9h00 : pot d’accueil

9h-12h :

  • Sébastien Fleuriel (CLERSE, Université Lille 1),  Manuel Schotté (CERAPS, Université Lille 2) : « Avoir fait les jeux. Réflexions sur le capital sportif à partir d'une enquête sur les sélectionnés olympiques (1972 et 1992) ».
    • Discutant : Eric Agrikoliansky (IRISSO, Université Paris Dauphine)
  • Frédéric Rasera (CMW-MEPS/CMH-ETT, Université Lyon 2) : « Des vocations recomposées : capital scolaire et capital sportif dans les processus de reclassement des apprentis footballeurs ».
    • Discutant : Céline Bessière (IRISSO, Université Paris Dauphine)
  • Bilan de la matinée par Charles Suaud (CENS, Université de Nantes)

12h – 13h30 : Pause-déjeuner

13h30-18h :

  • Igor Martinache (CERAPS, Université Lille 2) : « Les entrées de sportifs en politique, entre réinvestissement et occultation ».
    • Discutant : Gildas Loirand (CENS, Université de Nantes)
  • Karim Souanef (IRISSO, Université Paris Dauphine): « Du Journalisme “sportif” au journalisme de sport. Pour une approche dynamique du métier ».
    • Discutant : Dominique Marchetti (CRAP, CNRS)
  • Baptiste Viaud (CENS, Université de Nantes): « La course au caducée. Pour une analyse du poids relatif des dispositions sportives sur le marché médico-sportif ».
  • Discutant : Sandrine Garcia (IRISSO, Université Paris Dauphine)
    • Conclusion de la journée par Charles Suaud (CENS, Université de Nantes)

18h00 : pot de clôture

Références

[1]Lahire B, « La variation des contextes en sciences sociales. Remarques épistémologiques », Annales HSS, mars-avril 1996, n°2, pp. 381-407.

[2]Pour une présentation de ces travaux, voir Defrance J, Sociologie du sport, Paris, La découverte, 1995.

[3]Suaud C, La vocation. Conversion et reconversion des prêtres ruraux, Paris, Minuit, 1978.

[4]Parmi ces nombreux travaux, Faure J-M., Suaud C, Le football professionnel à la française, Paris, Puf, 1999, Fleuriel S, Le sport de haut niveau en France : sociologie d’une catégorie de pensée, Grenoble, Pug, 2004.

[5] Par exemple,  Renahy N, « Football et représentation territoriale : un club amateur dans un village ouvrier », Ethnologie française, 31/4, 2001, pp. 707-715.

[6] Par exemple, Faure J-M et Fleuriel S, Excellences sportives. Economie d’un capital spécifique, Broissieux, Le Croquant, 2010.

Lieux

  • Université Paris Dauphine, Place du Maréchal de Lattre de Tassigny
    Paris, France

Dates

  • mercredi 16 mars 2011

Mots-clés

  • Capital sportif, vocation, conversion, reconversion

Contacts

  • Frederic Rasera
    courriel : fredericrasera [at] yahoo [dot] fr
  • Karim Souanef
    courriel : k [dot] souanef [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Frederic Rasera
    courriel : fredericrasera [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La mobilisation du capital sportif », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 08 février 2011, http://calenda.org/203312