AccueilConcepts et théories nomades : Henri Lefebvre dans les études urbaines aujourd’hui

Concepts et théories nomades : Henri Lefebvre dans les études urbaines aujourd’hui

Nomadic Concepts and Theories: Henri Lefebvre in Urban Studies Today

La critique de la vie quotidienne

The criticism of daily life

*  *  *

Publié le mardi 08 février 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Le Pôle « Espaces-Mondes » a choisi pour 2011 de se concentrer sur une exploration de l’œuvre d’Henri Lefebvre, foisonnante s’il en est. Il ne s’agit pas d’une exégèse doctrinale mais au contraire de lectures situées. Sociologues, urbanistes, historiens, philosophes, géographes, anthropologues… Que trouvons-nous dans ce travail qui nourrit nos recherches ou influence nos analyses ? Quelle est l’actualité de l’œuvre d’Henri Lefebvre, quelles en sont les différentes interprétations ? Deux journées d'études sont proposées pour préparer un colloque organisé en septembre 2011.

Annonce

Le Pôle « Espaces-Mondes » a choisi pour 2011 de se concentrer sur une exploration de l’œuvre d’Henri Lefebvre, foisonnante s’il en est. Il ne s’agit pas d’une exégèse doctrinale mais au contraire de lectures situées. Sociologues, urbanistes, historiens, philosophes, géographes, anthropologues… que trouvons-nous dans ce travail qui nourrit nos recherches ou influence nos analyses ? Quelle est l’actualité de l’œuvre d’Henri Lefebvre, quelles en sont les différentes interprétations ? Deux journées d'études sont proposées pour préparer un colloque organisé en septembre 2011 en collaboration avec différents partenaires.

La discussion s’ouvrira pour cette première séance avec le triptyque de La Critique de la vie quotidienne. C’est dans l’immédiat après-guerre (1947) que Henri Lefebvre formule le premier tome de ce qui deviendra 35 ans plus tard une « métaphilosophie du quotidien ». Appel à la résistance contre les conventions, réflexion sur l’art moderne autant que sur le capitalisme, les trois tomes de La Critique de la vie quotidienne sont avant tout une injonction à la pensée autonome. Henri Lefebvre était convaincu que le chercheur devait avant tout chercher à transformer la société, qu’en est-il dans les études urbaines actuelles ?

Le séminaire est ouvert à tous. Chaque communication durera 40 minutes, sera discutée par un chercheur et suivie d’une discussion avec le public. Pour toutes questions : q.db@orange.fr.

Programme

10h - 13h

Grégory Busquet, MCF en sociologie à Nanterre, UMR 7218 LAVUE- Mosaïques, et Patrick Cingolani, Professeur de sociologie à Nanterre, IDHE UMR CNRS 8533, co-organisateurs du colloque Lefebvre, sept.2011,

Résistances ordinaires, espace et rythmanalyse

Discutant : Sylvain Sangla, docteur en philosophie, professeur de philosophie au lycée Jean Rostand  Villepinte

Anne Raulin, Professeure de sociologie à Nanterre, LAU CNRS, co-organisatrice du colloque Lefebvre, sept.2011

L’ethnique est quotidien et sa consommation, une aliénation ? Apports de la critique lefebvrienne

Discutante : Claire Carriou, MCF en urbanisme à Nanterre, UMR 7218 LAVUE- Mosaïques

14h - 17h

Laurent Devisme, MA en sciences sociales à l’ENSA de Nantes, LAUA ENSA Nantes)

Paysages critiques de la vie quotidienne

Discutant : Jean-Fabien Steck ,MCF de géographie à Nanterre, GECKO-EA 375

Catégories

Lieux

  • Université Paris – Ouest – Nanterre
    Nanterre, France

Dates

  • jeudi 17 février 2011

Contacts

  • Quentin Dusserre-Bresson
    courriel : q [dot] db [at] orange [dot] fr

Source de l'information

  • Quentin Dusserre-Bresson
    courriel : q [dot] db [at] orange [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Concepts et théories nomades : Henri Lefebvre dans les études urbaines aujourd’hui », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 08 février 2011, http://calenda.org/203327