AccueilLa norme et le sujet. Vers de nouvelles pratiques ?

La norme et le sujet. Vers de nouvelles pratiques ?

XXIIIème forum professionnel des psychologues

*  *  *

Publié le jeudi 10 février 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Avignon, du 24 au 26 mars 2011. Le sujet et la norme. Vers de nouvelles pratiques ? XXIIIe forum professionnel des psychologues organisé par Le journal des psychologues. Après avoir posé le cadre de la réflexion, nous explorerons tous les domaines dans lesquels la norme s’insinue dans nos théorisations, pratiques et positionnements professionnels, au point, si ce n’est de les déterminer, du moins de tenter de les influencer. Nous interrogerons l’évolution des pratiques, celles du psychologue et celles auxquelles il se confronte dans son exercice.

Annonce

Le sujet et la norme. Vers de nouvelles pratiques ? XXIIIe Forum professionnel des psychologues organisé par Le Journal des psychologues.

Argument 

La question du sujet est au cœur de l’exercice du psychologue. En parallèle, la société, sous la pression économique et sociopolitique, n’a jamais demandé autant à l’individu : être performant, compétitif, l’« homo economicus » se doit d’être en quelque sorte à la hauteur. Devant cette exigence primordiale, et au regard des effets de la modernité, y a-t-il encore une place pour le sujet dans la société d’aujourd’hui ? Face à la normalisation, y a-t-il une place pour le singulier dans un collectif où émerge ce nouveau « malaise dans la civilisation » ? Comment les pratiques psychologiques peuvent y aider ou tout au moins accompagner l’autre en tant qu’être humain pris dans les contradictions, les paradoxes, qui font sa singularité ?

Aussi, la question de la norme traverse-t-elle toutes nos pratiques, confrontant le psychologue à une attente de résultat pour lui-même ou pour l’usager qu’il accompagne, qui est pris dans une demande d’évaluation, d’examen psychologique ou de procédure de recrutement, voire d’adaptation.

Après avoir posé le cadre de la réflexion, nous explorerons tous les domaines dans lesquels la norme s’insinue dans nos théorisations, pratiques et positionnements professionnels, au point, si ce n’est de les déterminer, du moins de tenter de les influencer. Nous interrogerons l’évolution des pratiques, celles du psychologue et celles auxquelles il se confronte dans son exercice.

Parmi les intervenants : E. Enriquez, R. Gori, P. Le Coz, J.-P. Pinel, S. Korff-Sausse, E. Diet, N. Duruz, P. Cohen, J. Grégoire, N. Bon, M. Maximin, J.-L. Viaux, D. Castro, M. Siksou, C. Lemoine, V. Calais, P. Conrath, S. Raymond.

Lieu : Palais des Papes

Renseignements : Le Journal des psychologues, 50 ter, rue de Malte, 75011 Paris. Tél. : 01 53 38 46 44 ; Fax : 01 53 38 46 40 ; Courriel : secretariat.jdp@martinmedia.fr ; site : www.jdpsychologues.fr

Programme

Jeudi 24 mars 2011

10 h – 12 h 30 : Séance plénière

  • Patrick Conrath, Introduction du XXIIIe Forum professionnel des psychologues
  • Eugène Enriquez, Interdits, lois, normes, règles : le sujet malgré tout ?
  • Roland Gori, Les nouvelles fabriques de la subjectivité

14 h – 18 h : Table ronde en séance plénière

  • Jacques Grégoire, L’examen psychologique est-il par essence normatif ?
  • Nicolas Duruz, Entre psychothérapeutes, que faire quand on n’est pas d’accord ?
  • Simone Korff-Sausse, Le sujet handicapé : un sujet hors norme ?
  • Claude Lemoine, Changer les règles du jeu dans les organisations, ou le paradoxe de l’autonomie par les contraintes

Vendredi 25 mars 2011

Groupes de travail :

1) Évaluations et demandes sociales dans le cadre de l’intervention psychologique

Du QI au bien-être, les demandes sociales adressées au psychologue sont de plus en plus formatées, et la place qu’il peut encore occuper en lien avec ses pratiques pose question. Comment peut-il faire face aux dérives, à ce qui s’apparente souvent à une double contrainte : affirmer une place déontologiquement tenable, répondre efficacement aux demandes ? Le psychologue n’est-il pas piégé autant que ceux qu’il est censé aider à se désaliéner ?

La question du « comment exister aujourd’hui en tant que psychologue ? » est plus que jamais d’actualité. Doit-il se transformer en agent de l’adaptation ? développer de nouvelles pratiques ? accepter de nouveaux lieux ou modalités d’intervention ?

Différents points névralgiques au regard de la question de la norme seront abordés : la question de l’examen psychologique et de la mesure ; l’évolution de la profession au regard de l’évolution de la société.

8 h 30 – 12 h 30 :

  • Catherine Hache, Norme, croyances et pratique clinique
  • Vincent Calais, Le transfert est-il soluble dans l’idéologie des risques psychosociaux ?
  • Véronique Donard, Le cadre thérapeutique et la nouvelle donne des jeux vidéo
  • Éric Allouche, L’intervention psychologique sur Internet
  • Catherine Combase, Une étiquette qui fait mal : « ce n'est pas normal ! ». Regard social et demande de thérapie de famille

14 h – 17 h 30 :

  • Christophe Scuderi, De la psychologie clinique : l’adaptation selon Daniel Lagache
  • Serge Raymond, Du consensus à la liberté de pensée
  • Wilfried Gontran, Destin de la clinique de l’acte dans l’idéologie de l’évaluation
  • Yves Gérin, Nouveaux soucis pour la psychologie : la théorie et la pratique confrontées au modèle pragmatique dominant
  • Jean-Pierre Bouchard, Quelle formation pour l’exercice professionnel de la psychologie à l'avenir ?

2) Normes et performances : de l’école au travail

L’enfant se doit, dès le plus jeune âge, d’apprendre ce qui va le constituer non pas seulement en tant qu’homme pensant, mais en tant qu’homme performant : cette contrainte et cette tendance vont se poursuivre tout au long de sa vie. Cette construction d’un individu performant, donc en compétition avec lui-même et avec les autres, stigmatise les risques de défaillances et d’autodestruction et concourt à l’évacuation du sujet. Mais, dans ce mouvement de massification des conduites, de quelles performances s’agit-il ? Comment le psychologue peut-il, aujourd’hui, penser et accompagner l’accomplissement du sujet du début de la vie jusqu’à sa place dans le monde du travail ?

8 h 30 – 12 h 30 :

  • Catherine Weismann-Arcache, L’« effet de serre » en clinique infantile. Les enfants normaux ont-ils encore un développement ?
  • Gaby Keiser-Weber, Norme, normalité, normalisation à l’école
  • Valérie Ganem, De l’assignation à l’évaluation, l’aliénation du sujet
  • Robert Voyazopoulos, À fond la forme ? L’indispensable évolution du compte-rendu d’examen psychologique de l’enfant et de l’adolescent
  • Philippe Wallon, Claude Mesmin, Charles Mottier, Informatique et automatisation des tests : vers de nouvelles contraintes normatives ?

14 h – 17 h 30 :

  • Geneviève Djenati, Les représentations du normal dans la famille, entre lien et aliénation
  • Benoît Schneider, Olivier Vecho, Les familles homoparentales : aux marges ou au cœur de la norme ?
  • Claudine Veuillet-Combier, Le désir d’adopter est-il généralisable ?
  • Henri-Pierre Bass, Maladie de l’enfant et groupe familial

3) Normativité dans le champ de la santé

Alors que les fous sont souvent exclus ou emprisonnés, alors qu’il faut être riche pour vieillir avec la maladie d’Alzheimer, alors que les hôpitaux souffrent du manque de soignants, l’administration médicale revendique son modernisme à travers la rationalité des soins et des protocoles scientifiques. La maladie est certes combattue, mais au risque de l’éradication de l’humain et surtout de l’écoute du sujet. La dimension du soin psy, même si elle est souvent présente aujourd’hui, est aussi souvent réduite à une présence symbolique et détient une place trop ténue entre les protocoles, la standardisation des procédures, les suppressions de poste…

Comment peut-on réintroduire la dimension psychologique et son acte dans le « médical » dans une écoute autant adressée au sujet qu’à la maladie ?

8 h 30 – 12 h 30 :

  • Nicole Cathelineau, Contexte politique et fonction soignante en psychiatrie
  • Marc Maximin, Le soin et la complexité comme enjeu de la psychiatrie
  • Jean-Marie Jouffe, L’obligation de soin : transfert obligé ?
  • Alain Harrault, Claudette Hugon, Les soins psychologiques sous contrainte et les auteurs de violences sexuelles, ou l’obligation d’articuler les différents espaces d’intervention

14 h – 17 h 30 :

  • Philippe Woitchik, Isabelle Duret, Dépression ou révolution
  • Maryse Siksou, Psychopathologie : normes et classifications
  • Lucie Mira, Un psychologue parmi les soignants: les risques de clivage entre parole et technicité médicale
  • Muriel Derome, Psychologue en réanimation pédiatrique : témoignage d’une pratique hors-norme
  • Senja Stirn, Le bilan neurologique. De la norme aux paradigmes de Lagache

4) Dispositifs institutionnels et normalisation du sujet

Si René Kaës a pu développer et théoriser le sujet dans le groupe, nous sommes aujourd’hui dans une société du groupe sans sujets, malgré l’individualisme forcené qui conduit bien souvent à la solitude.

La norme attendue n’est pas celle de l’individu de la normalité ordinaire, c’est celle de l’individu en action, au détriment de la pensée, de l’homme pressé et soi-disant efficace.

Quels rôles attend-on de nous dans les institutions censées fonctionner au « bénéfice de l’usager » ? Comment « tiennent » aujourd’hui les institutions au regard de l’idéologie ambiante ? Quels sont les dispositifs qui permettent, au sein des établissements et des équipes, de considérer la souffrance psychique dans sa singularité ? Quels sont les grilles de lecture et les actes relevant du psychologue qui demeurent opératoires dans les institutions ?

8 h 30 – 12 h 30 :

  • Isabelle Slama, Le discours de l’école producteur de normalisation de et à l’école
  • Hélène Romano, Le sujet victime face à la norme : quelle pratique pour les psychologues de l’urgence médico-psychologique ?
  • Aurélie Van Herreweghe, La démarche participative : pour une prise en compte de la souffrance psychique dans les établissements de santé
  • Richard Salicru, Le psychologue, le directeur et le qualiticien : réflexion à partir de l’exercice en gériatrie
  • Claude Sternis, Le psychologue-psychothérapeute en institution avec des patients psychotiques ou autistes : l’écoute du sujet à l’épreuve de la pathologie et du métacadre institutionnel

Atelier : norme diagnostique et sujet singulier. L’individuation psychique dans les pratiques de psychologues en institution psychiatrique

14 h – 17 h 30 :

  • Dana Castro
  • Marie Constantin-Kuntz
  • Élodie Pons
  • Charlotte Soumet-Leman

Samedi 26 mars 2011

8 h 30 – 12 h 30 : Conférences

– L’exercice du psychologue est-il normé ?

  • Patrick Cohen, Marie-Claude Guette-Matry, Le sujet et la norme : l’apport du Code de déontologie
  • Jacques Grégoire, Les recommandations de la conférence de consensus. Sur quelle légitimité ? Quelle utilité ?
  • Rose-Marie Charest, Édith Lorquet, Psychologue à l’étranger : exercer au Québec

– Intervenir : dans quel cadre et selon quelles références ?

  • Emmanuel Diet, Nouvelles souffrances, nouvelles demandes : quelles transformations du cadre pour l’accueil des nouvelles pathologies ?
  • Jean-Pierre Pinel, La tyrannie de la transparence dans les institutions spécialisées
  • Norbert Bon, Œdipe est-il toujours la norme ?
  • Jean-Luc Viaux, Circularité et flottaison normative : de la révolution clinique à la normalisation des familles

14 h – 15 h : Séance plénière

  • Pierre Le Coz, Les normes dans le débat éthique contemporain : déontologisme, utilitarisme, communautarisme

15 h – 17 h : Table ronde en séance plénière

  • Revue de questions aux intervenants
  • Discussion
  • Clôture du XXIIIe Forum professionnel des psychologues

 

Catégories

Lieux

  • Centre International de congrès du Palais des Papes
    Avignon, France

Dates

  • jeudi 24 mars 2011
  • vendredi 25 mars 2011
  • samedi 26 mars 2011

Mots-clés

  • Psychologie, clinique, sociologie,

Contacts

  • Marie Rat
    courriel : secretariat [dot] jdp [at] martinmedia [dot] fr

Source de l'information

  • Delphine Goetgheluck
    courriel : jdp [at] martinmedia [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La norme et le sujet. Vers de nouvelles pratiques ? », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 10 février 2011, http://calenda.org/203344