AccueilL'art contemporain et la Côte d’Azur. Un territoire pour l’expérimentation, 1951-2011

L'art contemporain et la Côte d’Azur. Un territoire pour l’expérimentation, 1951-2011

Contemporary Art and the French Riviera. An experimental territory, 1951-2011

*  *  *

Publié le lundi 14 février 2011 par Karim Hammou

Résumé

Le colloque « L’art contemporain et la Côte d’Azur. Un territoire pour l’expérimentation, 1951-2011 » se propose d’engager une réflexion sur l’art contemporain dans un territoire donné, la Côte d’Azur, depuis les années d’après-guerre jusqu’à aujourd’hui. Il se propose de comprendre pour quelles raisons la Côte d’Azur est depuis 60 ans un formidable laboratoire qui ne cesse de produire et d’accueillir des artistes. Les communications et les séances plénières s’attacheront à dépasser les repères habituels entre les différents mouvements artistiques pour dresser le panorama d’une production artistique placée sous le signe l’expérimentation.

Annonce

Ce colloque est organisé dans le cadre de la manifestation L’Art contemporain et la Côte d’Azur - Un territoire pour l’expérimentation, 1951-2011 qui est à l’initiative des musées nationaux du XXe siècle des Alpes-Maritimes, du Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice, du Musée Jean Cocteau à Menton, du Château de Villeneuve/Fondation Emile Hugues à Vence, et le Centre national d’art contemporain de la Villa Arson.

-DATES-

le 29 septembre 2011 à l’Université de Valrose à Nice
les 30 septembre et 1er octobre 2011 au centre national d’art contemporain de la Villa Arson à Nice

-CONTEXTE-

Matisse, Picasso, Chagall, Cocteau, Signac, Bonnard, Dufy ou encore Léger et Dubuffet sont autant d’artistes phares de la première moitié du XXe siècle dont le nom résonne toujours sur la Côte d’Azur, célébrée comme « le grand atelier de l’art moderne » par l’historien d’art André Chastel. Cette histoire, près de 30 musées l’ont écrite en 1997, à l’occasion d’une exposition dont le catalogue fait encore référence : La Côte d’Azur et la modernité.

De juin à novembre 2011, une trentaine de lieux culturels (musées, centres d’art, écoles d’art, fondations, galeries, associations) présenteront la suite de cette histoire, au travers des oeuvres de plus 200 artistes. Ce volet contemporain démarre en 1951, sous l’impulsion particulière d’un engagement de jeunes artistes de l’Internationale Lettriste, à l’occasion de la projection de Traité de bave et d’éternité d’Isidore Isou, en marge du festival de Cannes. Suivront les artistes associés au Nouveau Réalisme, à Fluxus et à La Cédille qui sourit à Villefranche entre 1965 et 1968, ainsi que quantité de personnalités, qui feront de la Côte d’Azur un territoire privilégié en matière d’expérimentations artistiques. Ce sont plusieurs dizaines d’artistes comme Raymond Hains, Robert Filliou, George Brecht, Arman, Ben, Claude Viallat, Noël Dolla, Eric Duyckaerts, Jean-Luc Verna, Philippe Ramette, Pascal Pinaud, Natacha Lesueur, Arnaud Maguet, Céleste Boursier Mougenot et bien d’autres encore, dont le travail s’est construit ou continue de s’élaborer sur la Côte d’Azur.

-ANNONCE-

Autre point fort de cette manifestation, un Colloque interdisciplinaire et international.

Dépassant les catégories esthétiques habituelles, ce colloque aura pour tâche d’approfondir la question de l’expérimentation artistique sur la Côte d’Azur sous un angle historique, sociologique et anthropologique.

Les axes de réflexion et de proposition privilégieront une approche transversale et replaceront les enjeux de l’Art contemporain sur la Côte d’Azur dans un contexte national et international.

Axe 1 : Appartenance et identité culturelle

Les chercheurs pourront interroger la pertinence de l’identité culturelle de ce territoire, ses éventuelles spécificités et la notion ambivalente d’appartenance qui s’y rattache.
Il pourra être intéressant d’interroger les mêmes problématiques sur d’autres territoires.

Axe 2 : Institutions, structures et réseaux de diffusion

Cet axe analysera l’essor des structures de diffusion de l’art et abordera la question de la reconquête du territoire artistique de la Côte d’Azur par une génération hors institution.

Axe 3 : Pratiques et expérimentations

Cet axe pourra accueillir divers aspects particuliers mis en lumière dans la manifestation L’Art
contemporain et la Côte d’Azur : les notions d’art d’attitude, d’art du geste, de pratique sonore, d’autoréférentialité, de figuration ou d’autoreprésentation.
Il pourra également s’ouvrir aux questions d’expérimentations dans le domaine de l’urbanisme,
de l’architecture, de la musique et de la danse, du théâtre et de la poésie, à la même période sur la Côte d’Azur.

Axe 4 : Transmission et réception

Les chercheurs pourront aborder la question de l’héritage des avant-gardes historiques et des
filiations possibles avec les générations suivantes, ainsi que les enjeux de la réception des différentes formes d’art contemporain par les publics sur la Côte d’Azur.

-DOCTORIALE-

Une session est prévue pour accueillir les communications de doctorants, ils peuvent soumettre des propositions dans les 4 axes thématique du colloque.

-PROPOSITIONS DE COMMUNICATION-

Les propositions de communication (1500 signes maximum, en français, anglais ou italien), accompagnées d’un résumé d’environ 250 à 300 mots, d’une courte biographie et d’une bibliographie sont à envoyer

avant le 31 mars 2011 à colloque.acetca@gmail.com.

Elles seront étudiées sous anonymat par un comité de lecture comportant des enseignants chercheurs, des conservateurs de musées, des commissaires d’exposition, des critiques et historiens de l’art. Les participants seront avisés de l’acceptation ou du refus de leur communication par le comité de lecture fin avril 2011.

Une publication des actes (avec comité de sélection) est prévue à l’issue du colloque.

Outre les séances de communication, le programme définitif du colloque croisera en séances plénières des personnalités marquantes de l’art contemporain telles que MM. Christophe Kihm, Laurent Jeanpierre et Denys Riout et des artistes.

Selon les règles admises lors des colloques universitaires, les interventions ne seront pas rémunérées.

-COMITÉ SCIENTIFIQUE-

Le colloque international interdisciplinaire est organisé conjointement par les laboratoires de l’Université de Nice Sophia-Antipolis (CIRCPLES, CRHI, CTEL, I3M, LASMIC, RITM) et l’Association l’Art Contemporain et la Côte d’Azur.

Composition :

  • Elza Adamowicz, Queen Mary University of London,
  • Jean-Marc Avrilla, Commissaire indépendant,
  • Célia Bernasconi, Conservateur du Musée Jean Cocteau, à Menton,
  • Béatrice Bonhomme, Professeur, directrice du Laboratoire Transdisciplinaire d’Épistémologie de la Littérature (CTEL),
  • Michèle Brun, Attachée de conservation du patrimoine du Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice,
  • Pierre Coullet, 1er Vice président de l’Université de Nice Sophia Antipolis,
  • Ariane Coulondre, Conservateur du Musée Fernand Léger, à Biot,
  • Ghislaine Del Rey, département des Arts, chercheur au CRHI,
  • Annick Fiaschi-Dubois, Maître de conférences, département des Arts (Musicologie), chercheur au CTEL,
  • Maurice Fréchuret, Conservateur des Musées nationaux du XXe siècle des Alpes-Maritimes,
  • Eric Gasperini, Vice president de l’Université de Nice Sophia Antipolis délégué à la culture,
  • Christian Gutleben, Professeur, chercheur au CIRCPLES,
  • Philippe Jansen, directeur de l’Ecole doctorale LSHS de l’Université de Nice Sophia Antipolis,
  • Laurent Jeanpierre, Maître de conférence en science politique (Université Robert Schuman - Strasbourg), rédacteur pour Art press, 02, Particules, Critique, Fresh Théorie, L’Inactuel,
  • Christophe Kihm, Philosophe, rédacteur pour Artpress, commissaire indépendant, critique d’art, enseignant à la Haute École d’Art et de Design de Genève,
  • Sylvano Levy, University of Hull,
  • Eric Mangion, Directeur du Centre national d’art contemporain de la Villa Arson,
  • Zia Mirabdolbaghi, Directeur du Château de Villeneuve / Fondation Emile Hugues, à Vence,
  • Pascal Neveu, Directeur du FRAC PACA (Fonds régional d’art contemporain Provence Alpes Côte d’Azur).
  • François Paris, Directeur du CIRM - Centre National de Création Musicale,
  • Gilbert Perlein, Conservateur du Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice,
  • Jean-Baptiste Pisano, Maître de conférences, chercheur au LASMIC
  • Paul Rasse, Professeur, directeur du Laboratoire Informations milieux médias médiations (I3M),
  • Carole Talon-Hugon, Professeur, directrice du Laboratoire de Philosophie (CRHI),
  • Jean-Pierre Triffaux, Professeur, département des Arts (Théâtre), chercheur au RITM.

-COMITÉ D'ORGANISATION-

  • Ariane Coulondre, Conservateur du musée national Fernand Léger, à Biot,
  • Annick Fiaschi-Dubois, Maître de conférences, département des Arts (Musicologie), chercheur au CTEL,
  • Christian Gutleben, Professeur, chercheur au CIRCPLES,
  • Céline Masoni Lacroix, Maître de conférences, chercheur au laboratoire I3M
  • Diane Pigeau, Coordinatrice de la manifestation L’Art contemporain et la Côte d’Azur et commissaire d’exposition
  • Paul Rasse, Professeur, directeur du Laboratoire Informations milieux médias médiations (I3M),
  • Marcin Sobieszczanski, Maître de conférences, chercheur au laboratoire I3M
  • Jean-Pierre Triffaux, Professeur, département des Arts (Théâtre), chercheur au RITM.

Lieux

  • Nice, France

Dates

  • jeudi 31 mars 2011

Mots-clés

  • art contemporain, Côte d'Azur, territoire, expérimentation, après-guerre, XXIe siècle

Contacts

  • Diane Pigeau
    courriel : colloque [dot] acetca [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Diane Pigeau
    courriel : colloque [dot] acetca [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« L'art contemporain et la Côte d’Azur. Un territoire pour l’expérimentation, 1951-2011 », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 14 février 2011, http://calenda.org/203391