AccueilUne histoire, des écritures

Une histoire, des écritures

Avec la participation de Lothar Trolle

*  *  *

Publié le jeudi 17 février 2011 par Karim Hammou

Résumé

La partition de l’Allemagne à la fin de la seconde guerre mondiale divisa non seulement son territoire en deux systèmes antagonistes, mais scinda également sa vision de l’histoire. Des événements majeurs, écrits et réécrits durant la guerre des idéologies, sont « revisités » après la chute du mur. L’événement phare est le 17 juin 1953, « trou noir dans le calendrier » (Heiner Müller) d’un côté, proclamé « Jour de l’Unité allemande » de l’autre. L’écrivain est-allemand Lothar Trolle est l’un des rares auteurs dramatiques, à l’Est comme à l’Ouest, à avoir thématisé le soulèvement du 17 juin. Lors de la journée d’étude, on examinera comment les événements du 17 juin 1953 furent (ré)écrits dans les deux Allemagnes et l’Union soviétique. On accordera une attention particulière au regard porté aujourd’hui sur ce moment contesté d’une histoire devenue mémoire.

Annonce

La partition de l’Allemagne à la fin de la Seconde Guerre mondiale divisa non seulement son territoire en deux systèmes antagonistes, mais scinda également sa vision de l’histoire. Des événements majeurs, écrits et réécrits durant la guerre des idéologies, sont « revisités » après la chute du mur. L’événement phare est le 17 juin 1953, « trou noir dans le calendrier » (Heiner Müller) d’un côté, proclamé « Jour de l’Unité allemande » de l’autre. Son 50e anniversaire fut célébré dans l’Allemagne (ré)unifiée. L’écrivain est-allemand Lothar Trolle est l’un des rares auteurs dramatiques, à l’Est comme à l’Ouest, à avoir thématisé le soulèvement du 17 juin 1953. Sa pièce Greikemeier, première partie d’une trilogie inachevée, écrite entre 1972 et 1974, fut interdite en RDA et publiée pour la première fois en 2010.

La Journée d’étude sera consacrée aux écritures et réécritures de l’histoire. On examinera comment les événements du 17 juin 1953, qui se déroulèrent au cœur des tensions de la guerre froide, furent (ré)écrits dans les États directement touchés, les deux Allemagnes et l’Union soviétique. On accordera une attention particulière au regard porté aujourd’hui sur ce moment contesté d’une histoire devenue mémoire. Seront pris en considération les médias, discours politiques, écrits historiques, récits autobiographiques ou fictionnels, le cinéma et le théâtre... 

Le Café littéraire sera l’occasion de se pencher, par-delà la question des rapports entre histoire et littérature, politique et art, sur l’écriture de Lothar Trolle. Qu’est-ce qui fait l’unité d’une œuvre, par-delà les systèmes économiques et politiques ? Comment l’alliance de réalisme et de fantaisie, qui est la marque de fabrique de l’auteur, permet-elle d’appréhender la réalité humaine, par-delà les contingences de l’histoire ?

Les lectures faites par l’auteur, ainsi que la table ronde à laquelle il participera avec des enseignants et des étudiants, permettront un accès direct aux « clowneries » de Lothar Trolle, replacées dans le(s) contexte(s) de leur écriture.

L’atelier théâtral des étudiants germanistes de Rennes 2 donnera corps aux « histoires de Lothar Trolle ».

Responsables:

Journée organisée par: 

Équipe de recherche Interlangues : Mémoires, Identités, Territoires (ERIMIT / EA 4327),  axe germanique et slave.

Programme

« Écritures et réécritures de l'histoire : le 17 juin 1953 » Jeudi 17 mars, université Rennes 2, amphi L3

  • 9h00 > Accueil
  • 9h10 > Introduction par Francine Maier (Rennes 2)
  • 9h30 > Emmanuel Droit (Rennes 2) Le 17 juin 1953 : un événement-clé pour les deux Allemagnes (1953-1989)
  • 10h10 > Myriam Renaudot (Lyon 2) Réécritures de l’histoire : discours sur le 17 juin 1953 dans l’espace public allemand après 1990

Pause café

  • 11h 00 > Florent Mouchard (Rennes 2) La réception du 17 juin 1953 par les élites et les médias soviétiques

12h00 > Pause déjeuner

  • 14h00 > Richard Blanchet (Rennes 2) Aspects du film Zwei Tage Hoffnung de Peter Keglevic
  • 14h40 > Isabelle Ruiz (Rennes 2) Sommergewitter d’Erich Loest : le soulèvement du 17 juin 1953 raconté par un ex-« dissident », 50 ans après

Université Rennes 2, cafétéria bâtiment L :

  • 16h-18h > Café littéraire « Les clowneries de Lothar Trolle » Lectures par l’auteur (en allemand) et Isabelle Ruiz (en français)
  • Introduction et commentaire : Laurence Plihon (Agrégée d’allemand)
  • Table ronde avec Lothar Trolle, Günter Krause (Nantes), Francine Maier et les étudiants en master Études Germaniques

Université Rennes 2, salle Jarry, bâtiment B :

  • 18h 30 > « Les histoires de Lothar Trolle » :
    Atelier théâtral des étudiants germanistes. Comédiens : Mathilde Gaudin, Laetitia Richard, Florence Simon, Maëla Le Corre, Etienne Hamon, Steven Lavigne. Mise en scène : Robert Schindewolf (lecteur DAAD, Rennes 2) et Genia Richter (enseignante d’allemand)
  • Soutien logistique de l’association l’Arène-Théâtre

réservation obligatoire auprès de robert.schindewolf@uhb.fr

Lieux

  • Université Rennes 2, Place du recteur Henri Le Moal (Campus Villejean, CS 24307)
    Rennes, France

Dates

  • jeudi 17 mars 2011

Fichiers attachés

Mots-clés

  • historiographie, réécriture, insurrection, mémoire, RDA

Contacts

  • Emilie Ains
    courriel : emilie [dot] ains [at] univ-rennes2 [dot] fr
  • Francine Maier
    courriel : francine [dot] maier [at] univ-rennes2 [dot] fr

Source de l'information

  • Emilie Ains
    courriel : emilie [dot] ains [at] univ-rennes2 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Une histoire, des écritures », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 17 février 2011, http://calenda.org/203421