AccueilQuestionner les pratiques de recherche en sciences du langage

*  *  *

Publié le vendredi 18 février 2011 par Karim Hammou

Résumé

Les rencontres jeunes chercheurs 2011, 14e RJC 2011, du 16 juin 2011 au 17 juin 2011. Thème du colloque : « Questionner les pratiques de recherche en Sciences du langage ». École doctorale 268 « Langage et langues : description, théorisation, transmission ».

Annonce

*ENGLISH VERSION BELOW*

XIVèmes Rencontres Jeunes Chercheurs

Site du colloque :

http://www.univ-paris3.fr/jsp/fiche_actualite.jsp?CODE=48741430&LANGUE=0

Contact et soumission:

rjc-ed268@univ-paris3.fr

Créées en 1998, les Rencontres Jeunes Chercheurs de l'Ecole Doctorale « Langage et langues» (ED 268, Université Paris III) offrent la possibilité aux jeunes chercheurs inscrits en Doctorat ou en Master Recherche de présenter leurs travaux sous forme de communication orale ou de poster.

Cette année, le thème sera : « Questionner les pratiques de recherche en Sciences du langage »

Il n'y a pas une linguistique mais des linguistiques. Ce n'est pas par hasard que, de nos jours, pour parler de la linguistique, on tend à remplacer le singulier «science du langage» par le pluriel «sciences du langage». L'emploi de ce dernier terme n'est pas fortuit et semble se justifier dans la mesure où, d'une part, il désigne «l'ensemble des domaines connexes prenant pour objets d'étude les langues et le langage » et, d'autre part, il « [...] vise à souligner la diversité des approches scientifiques de ces objets ». (Dictionnaire des Sciences du Langage, Neveu 2004 : 261).

Cette pluralité que réclament aujourd'hui les chercheurs en Sciences du langage, loin d'être restreinte à celle des disciplines concernées, tient non seulement à la multiplicité des aspects étudiés mais semble surtout liée à la diversité des méthodes appliquées, qu'elles relèvent de démarches générales, adoptées par l'ensemble des chercheurs ou qu'elles soient internes à une discipline ou à une théorie particulières. De la collecte des données à leur analyse, en passant par leur traitement avant d'aboutir à des conclusions qui confirment ou infirment une hypothèse préalablement formulée sur la base de la définition d'un objet d'étude précis, à toutes ces étapes de l'investigation scientifique, la question des pratiques de recherche fait sens. Elle est devenue centrale et se révèle d'autant plus pertinente que nous sommes confrontés aujourd'hui tant à la prolifération des modèles théoriques et à leur interopérabilité qu'à la nécessité de réaliser des recherches interdisciplinaires visant à éclairer des zones inexplorées ou insuffisamment approfondies d'un objet, aspects pour lesquels l'image fournie par une seule discipline n'est souvent que très fragmentaire ou lacunaire.

Cependant, si l'accent est souvent mis sur l'hétérogénéité des approches, il est impossible d'omettre le fait que le point commun d'études des sciences du langage est le même, à savoir les langues et le langage. La question se pose donc de déterminer comment les spécialistes venus d'horizons différents et ayant de ce fait des pratiques et des angles d'attaque différents, lorsqu'ils sont confrontés à un même phénomène, arrivent à en rendre compte avec des outils et méthodes propres. On peut également se demander si cette richesse de pratiques, telle qu'elle se présente dans le quotidien d'un chercheur, aide à nourrir la réflexion sur une interopérabilité des modèles élaborés et des résultats obtenus.

Sur la base des ces réflexions, nous invitons les intervenants à présenter leurs travaux sous l'angle des questionnements suivants:

  1. Dans quelle mesure les choix théoriques conditionnent-ils le travail de recherche ?
  2. Le chercheur peut-il et doit-il se cantonner à la compartimentation des disciplines, ou au contraire exploiter leurs interfaces ?
  3. La modification éventuelle des objets sur lesquels les jeunes chercheurs travaillent débouche-t-elle sur une modification des pratiques de recherche ?
  4. Dans quelle mesure les outils techniques étendent-ils ou au contraire limitent-ils les perspectives de résultats en regard du cadre théorique ?
  5. Comment les jeunes chercheurs issus d'une formation en Sciences du langage peuvent-ils s'approprier ces outils techniques ?

Disciplines concernées : Didactique des langues, sémantique, syntaxe, phonétique, phonologie, traitement automatique des langues, acquisition du langage, traductologie, psycholinguistique, sociolinguistique, analyse du discours, stylistique.

Soumission

Les propositions de communication orale se feront en police Times New Roman 12, interligne simple, sous forme d'un résumé de 1000 mots au maximum (références incluses) et les propositions de poster sous forme d'un résumé de 500 mots au maximum (références incluses).

Les propositions sont à envoyer au Comité d'Organisation par courriel (rjc-ed268@univ-paris3.fr) en double exemplaire au format .rtf : le premier sera nommé « anon_nom-de-l-auteur_rjc2010.rtf » (par exemple « anon_DUPONT_rjc2011.rtf ») et contiendra :

  • Le titre
  • 5 mots-clés
  • La discipline
  • Le résumé

Le second nommé « nom-de-l-auteur_rjc2011.rtf » (par exemple « DUPONT_rjc2011.rtf ») devra comporter les informations suivantes, en plus des précédentes :

  • Les coordonnées (nom, prénom, courriel et adresse postale)
  • L'affiliation et le niveau d'études (préciser le nombre d'années pour le doctorat),
  • Le directeur de recherche

Une seule soumission par participant sera examinée.

Les communications orales et les posters pourront se faire en anglais ou en français. La durée de la communication est fixée à 20 minutes + 10 minutes de discussion.

Comité Scientifique :

Michel Charolles, Francine Cicurel, Claude Frey, Luca Gréco, Marie-Christine Lala, Jean Léo Léonard, Pierre Le Goffic, Marc-Antoine Mahieu, Sophie Moirand, Aliyah Morgenstern, Jean-Paul Narcy-Combes, Claire Pillot-Loiseau, Christian Puech, Georges Rebuschi, Annie Rialland, Anne Salazar-Orvig, Jacqueline Vaissière, Daniel Véronique, Martine Vertalier

Comité d'Organisation :

Raphaëlle Fouillet, Laura Nicolas, Marion Carnis, Aurélia Elalouf, Alejandro Diaz Villalba, Marine Le Mené, Marie Reetz, Huy-Linh Dao, Laurianne Georgeton, Maryna Lytvynova, Patrycja Matera, Marie Rimbault-Joffard, Lionel Liangcai Shen, Katarzyna Starosciak

Calendrier

  • Date limite pour les soumissions: le 30 Mars 2011

  • Notification et début des inscriptions: le 30 Avril 2011
  • Date limite pour les inscriptions et le dépôt de la version corrigée: le 2 mai 2011
  • Colloque: 16 & 17 juin 2011

ENGLISH VERSION (Please click on the link below)

XIVèmes Rencontres Jeunes Chercheurs

16-17 june 2011

Website : http://www.univ-paris3.fr/jsp/fiche_actualite.jsp?CODE=48741430&LANGUE=0

Contact and submit: rjc-ed268@univ-paris3.fr

Important dates:

Submission deadline: March 30 2011

Notification of acceptance: April 30 2011

Final version : May 2 2011

Catégories

Lieux

  • Université de Paris III - Sorbonne Nouvelle
    Paris, France

Dates

  • mercredi 30 mars 2011

Contacts

  • Comité d'organisation RJC2011 ~
    courriel : rjc-ed268 [at] univ-paris3 [dot] fr

Source de l'information

  • Huy-Linh Dao
    courriel : netamis1983 [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Questionner les pratiques de recherche en sciences du langage », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 18 février 2011, http://calenda.org/203434