AccueilSociété globale, cosmopolitisme et droits humains

Société globale, cosmopolitisme et droits humains

Global Society, Cosmopolitanism, Human rights

*  *  *

Publié le vendredi 18 février 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

L'objectif de cette rencontre est de réunir des anthropologues, sociologues, politistes et philosophes du droit travaillant dans les domaines de la globalisation, du cosmopolitisme et des droits humains et de procéder au lancement du groupe de travail : « société globale, cosmopolitisme et droits humains » de l'Association internationale des sociologues de langue française.

Annonce

Présentation

Cette journée constitue la première rencontre du Groupe Travail « Société globale, cosmopolitisme et droits humains » de l’Association Internationale des Sociologues de Langue Française.

Ce groupe est né de l’idée qu’au cours des dernières décennies, un changement de paradigme a été opéré dans le domaine des études sociologiques: nous sommes passés d’une orientation centrée l’Etat-Nation à une sociologie de la société globale. En effet, les transformations survenues dans le monde contemporain ont rendu nécessaire l’adoption de modèles analytiques plus aptes à saisir les nouveautés qui ont émergées au sein de la société globale. La sociologie de l’Etat-Nation était pour partie l’expression de la domination et de l’hégémonie occidentale sur le monde. L’idée d’imposer à tous les pays le modèle occidental (capitalisme plus démocratie ou alors capitalisme plus dictature, ce qui est a été souvent le cas pour les pays latino-américains) a été abandonnée. Une autre idée a en revanche émergée : la modernité n’est pas un fait unitaire et unique, mais pluriel et complexe. Les travaux de S. N. Eisenstadt ont joué un rôle fondamental dans ce sens, en permettant de comprendre que la modernité, enfantée par l’Europe, s’est développée dans le monde en assumant des formes multiples. Ainsi, la globalisation se présenterait comme un phénomène porteur de traits convergents, mais accompagné également de la reconfiguration d’anciennes différences et de l’émergence de nouvelles.

 Si on ne compte plus les études que les économistes, sociologues, géographes et politologues ont consacré à la globalisation, l’impact de ce phénomène sur la vie quotidienne des individus reste encore peu étudié en sociologie. On ne connait pas encore les contenus idéaux et normatifs des cultures transnationales émergentes, on ne sait pas vraiment s’il existe des codes de comportement et des valeurs communs transnationaux dans lesquels les individus s’identifient et s’appuient pour ajuster leurs conduites. Par ailleurs, on voit encore mal comment les appartenances locales se combinent avec des loyautés à des ensembles plus vastes, et il reste à étudier quels types de tensions et d’équilibres sont associés à la multiplication des identités. Cette journée souhaiterait discuter une approche sociologique cosmopolitique à même de comprendre la conscience qu’ont les individus d’habiter un monde commun. 

Par ailleurs, la compréhension de la société globale dans une perspective cosmopolite ne peut faire l’impasse sur l’étude des droits humains. On sait qu’actuellement, la conception occidentale et européenne des droits humains est remise en cause. En effet, on affirme qu’en défendant les droits humains, les Européens (et les Occidentaux) expriment leur propre culture et leur propre conception de la vie. Cette critique est souvent fondée. Et pourtant on peut se demander s’il y a des alternatives aux droits humains. Quels modèles de relations de pouvoir peuvent-ils s’opposer à démocratie et au doit comme fondement du vivre ensemble? Ce qui émerge n’est pas tellement un refus radical de la démocratie et du droit, mais la proposition d’intégrer la conception « européenne » des droits humains au sein d’autre traditions culturelles (cf. par exemple la question des « valeurs asiatiques » de la Déclaration de Bangkok) ou de concevoir la démocratie différemment, en la fondant plutôt sur le consensus unanime des participants et moins sur des aspects purement quantitatifs (one men one vote, the winner takes it all etc.). Cette journée sera donc l’occasion de discuter des droits humains à l’épreuve des différences de culture et de civilisation.

Programme

Mot de bienvenue : Olivier Galland, Directeur GEMASS, Paris 4/CNRS

Introduction à la journée, Vincenzo Cicchelli, GEMASS, Paris 4/CNRS

PREMIÈRE PARTIE : TERRAINS ET CONTROVERSES (9H30 - 13H00)

Présidence : Vincenzo CICCHELLI, GEMASS, Paris 4/CNRS.

  • Jocelyne DAKHLIA, Centre de Recherches Historiques, EHESS, « Tunisie et monde arabe: le genre des droits humains ».
  • Jean-Loup AMSELLE, Lahic, EHESS, « L’Afrique a-t-elle inventé les Droits de l’Homme ? ».
  • Danilo MARTUCCELLI, Cerlis, Université Paris Descartes, « Un défi : penser les individus au Sud ».
  • Etienne TASSIN, CSPRP, Université Paris Diderot, « Mondialisation et cosmopolitique : le défi mondial d’une politique globale »
  • Jean-Pierre DOZON, FMSH, et Alexandra LOUMPET-GALITZINE, Réseau Asie et Pacifique-Imasie, CNRS/FMSH, « Les nouvelles formes de globalisation : axes d’analyse des espaces culturels de la Chine en Afrique ».
  • Joël ROMAN, Revue Esprit, « Multiculturalisme démocratique contre communautarisme, national-républicain ».

SECONDE PARTIE : LECTURES (14H30 - 17H30)

Présidence : Jan SPURK, CERSES, CNRS, Université Paris Descartes.

  • Vittorio COTESTA, Université de Rome 3, « Les droits de l’homme à l’épreuve des civilisations ».
  • Caterina RIZZO, Università Cattolica de Milan, « Société globale et participation de la société civile ».
  • Raphaëlle NOLLEZ-GOLDBACH, Faculté de droit, Université Paris Est Créteil, « Les paradoxes de l’universalisme des droits de l’homme ».

INSCRIPTION SOUHAITEE AVANT LE JEUDI 10 MARS : ddemols@msh-paris.fr

Catégories

Lieux

  • 190, Avenue de France (FMSH - Salle du Conseil A)
    Paris, France

Dates

  • lundi 14 mars 2011

Mots-clés

  • Cosmopolitisme, globalisation, droits humains, civilisations, modernités multiples

Contacts

  • Delphine Demols
    courriel : ddemols [at] msh-paris [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Delphine Demols
    courriel : ddemols [at] msh-paris [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Société globale, cosmopolitisme et droits humains », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 18 février 2011, http://calenda.org/203439