AccueilMutualiser les bonnes pratiques : quelles réalités et quel avenir pour l'édition scientifique publique ?

*  *  *

Publié le mercredi 23 février 2011 par Karim Hammou

Résumé

Le réseau pluridisciplinaire et interorganismes Médici vous invite à participer aux deuxièmes journées des métiers de l'édition scientifique publique. Ces journées de réflexion et de formation s'adressent à tous les acteurs de la chaîne éditoriale : secrétaire de rédaction, responsable d’édition, chargé de fabrication, infographiste, maquettiste, directeur de revue, chargé de communication ou de diffusion… Ces journées s'organisent autour de conférences plénières et d'une table ronde consacrée au thème : Mutualiser les bonnes pratiques : quelles réalités et quel avenir pour l'édition scientifique publique ? Des ateliers de formation permettront également d’approfondir une pratique de nos métiers.

Annonce

Ces journées sont organisées par le réseau Médici avec le soutien financier de la Direction déléguée à la recherche et la technologie du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (DRRT Rhône Alpes), les Annales de l'institut Fourier, l’université Stendhal, l’université Joseph-Fourier, Ellug, Grenoble sciences, la Cellule Mathdoc, Grenoble Alpes Métropole, et en collaboration avec la MSH Alpes.

Information, programme détaillé & inscription : http://medici.in2p3.fr/fr

Mutualiser les bonnes pratiques : quelles réalités et quel avenir pour l'édition scientifique publique ? Grenoble, MSH Alpes - 5 et 6 avril 2011

Mardi 5 avril 2011

 9h-9h30 - Accueil des participants.

9h30-9h45 - Discours introductifs :

Mot d’accueil, par Dominique Rigaux - Directrice de la MSH Alpes.

Présentation du déroulement des journées, par Hervé Le Crosnier - maître de conférences à l'Université de Caen – Grand témoin des journées Médici 2011.

9h45-10h30 - De l'utilité de la maîtrise des processus d'édition, de diffusion et de valorisation par les communautés scientifiques :

Intervention de Jean-Claude Guédon - Professeur de littérature comparée à l'Université de Montréal, membre de l'Open Society Institute, prix d'excellence de la Society for Digital Humanities.

10h30-11h10 - Gestion et expertise des ouvrages scientifiques universitaires : présentation de Grenoble Sciences. Intervention de Jean Bornarel - Directeur de Grenoble Sciences.

11h10-11h25 - Pause.

11h25-12h - Mutualiser la fonction éditoriale : l’exemple des mathématiques. Intervention de Thierry Bouche - mathématicien, directeur du programme Numdam, édition électronique en mathématiques.

12h-13h - Table ronde avec :

  • Daniel Charnay, directeur-adjoint du Centre pour la Communication Scientifique Directe.
  • Dominique Roux, directeur des Presses universitaires de Caen.
  • Jean-Paul Allouche, Directeur-adjoint de la Société Mathématique de France : directeur de publication de la collection Série T.
    • Quels sont pour leur domaine et ou activité respective les processus, méthodes, outils ou services qui sont ou peuvent être mutualisés ?
    • A quel niveau de maturité technique et normative se situent les processus éditoriaux de leur communauté ?
    • Quels sont les prescripteurs existant ou potentiels des outils développés dans chaque communauté ?
    • Quels sont les moteurs de la mutualisation ? Où se situent les gisements de plus grande efficacité ?
    • Les dangers de la mutualisation : effet couteau suisse ?

13h-14h - Buffet et pause poster.

14h-18h - Ateliers (pause café prévue à 16h)

  • Atelier - L’édition numérique scientifique pour les liseuses et terminaux mobiles : possible ? souhaitable ? comment s’y prendre ?
  • Atelier - Optimiser la lisibilité d’un texte selon le support.
  • Atelier - Creative commons et DRM. Qui veut-on protéger ? Comment mettre simplement en oeuvre ces dispositions juridiques ?
  • Atelier - L’art d’améliorer les manuscrits.
  • Atelier - Quand la technologie wiki transforme le processus éditorial.

19h30 - Dîner.

Mercredi 6 avril 2011

8h30-9h - Accueil des participants – café.

9h-10h - Restitution des ateliers par l’un des participants ou un binôme – débat.

10h-11h

  • Présentation du site de culture scientifique Interstices.
  • Intervention de François Rechenmann - directeur de recherche à l’Inria au centre de Grenoble.
  • Présentation du projet Plume par Jean-Luc Archimbaud

11h-12h - Synthèse et perspectives, par Hervé Le Crosnier et Anne-Solweig Gremillet.

Contacts

• Olivier Vallade - olivier.vallade@ujf-grenoble.fr - 04 76 82 20 37 • Nathalie Catrain - catrain@ujf-grenoble.fr - 04 76 51 46 57

Présentation détaillée des ateliers

Ces ateliers se dérouleront durant l’après-midi du mardi 5 avril et dureront chacun 4 heures. Pour des raisons logistiques (salles équipées d’ordinateurs, de vidéoprojecteurs) et d’efficacité, chaque atelier comprendra entre 15 et 20 personnes maximum. Nous vous proposons d'évaluer à chaud les ateliers via un questionnaire.

Il est prévu que les stagiaires effectuent une restitution de 10 minutes devant l’assemblée de participants aux journées, qui auront loisir de poser des questions. La préparation de cette intervention se fera en dehors des 4 heures de formation et sera coordonnée par le représentant de l’atelier.

L’édition numérique scientifique pour les ebooks et terminaux mobiles : possible ? souhaitable ? comment s’y prendre ?

L’objectif de cet atelier est de faire le point sur les techniques et les offres de lecture possibles, tout autant que sur la création graphique au service du texte : méthodes, outils, pratique (à partir des exemples apportés par les stagiaires si possible).

L’édition traditionnelle mise aujourd'hui sur les ebooks. Ces dernières années sont apparues des machines dédiées et optimisées pour la lecture : les liseuses, auxquelles se sont ajoutés les terminaux mobiles, tels l’iphone.

  • Est-il possible d’envisager que l’édition scientifique s’adapte à cette évolution ?
  • Quelles sont les possibilités et intérêts ?
  • Quelles sont les contraintes liées à notre domaine (lisibilité, citabilité…) ?

Optimiser la lisibilité d’un texte selon le support

Très souvent, le numérique ne tient pas compte du confort des lecteurs. Nous sommes habitués avec le livre papier à une certaine qualité de lisibilité qui rend la lecture agréable. Ce plaisir est souvent abandonné lors du passage à une version électronique au profit de pages trop remplies, de lignes trop longues, de polices mal adaptées.

  • Qu’est ce qui permet d’améliorer la lisibilité dans une composition papier ?
  • Quelles possibilités de mise en page pour les différents formats numériques (pdf, epub, kindle, etc.) ?
    • la charte graphique : rôle, rédaction et contenu ;
    • les grilles, zoning et gabarits ;
    • les systèmes de navigation; typographie ;
    • les textes graphiques, texte vectoriel,
    • choisir une police pour le HTML ;
    • typographie et couleur ;
    • brèves présentation des possibilités des feuilles de style (CSS) ;
    • les comportements JavaScript.
  • La composition peut-elle vraiment se transcrire en composition électronique, selon quelles règles ?
  • Quelle écriture pour quel (s) support(s) ?

Ces approches pourront se faire à partir de cas proches de la vie professionnelle des stagiaires si ceux-ci ont fourni le matériel au préalable Il est prévu que les stagiaires effectuent une restitution de 10 minutes devant l’assemblée de participants aux journées, qui auront loisir de poser des questions. La préparation de cette intervention se fera en dehors des 4 heures de formation et sera coordonnée par le représentant de l’atelier.

Creative commons et DRM. Qui veut-on protéger ? Comment mettre simplement en oeuvre ces dispositions juridiques ?

Cet atelier fera une large place à la mise en œuvre pratique des dispositions juridiques même si un bref préalable législatif est attendu (présentations des différentes dispositions existantes, enjeux pour le producteur de savoir). En partant de cas réel que les personnes assistant à l’atelier lui soumettront, l’intervenant pourra les aider à analyser la situation, à saisir les enjeux et à mettre en place une stratégie qu’ils pourront déployer une fois de retour dans leurs unités.

  • Comment s’y prendre concrètement pour qu’en un temps court, revues ou ouvrages soient disponibles au format liseuse ?
  • Quelle information doit-on donner à l’auteur ? doit-il signer un contrat de cession de droits ? qu’est-ce qui lui appartient ? qu’est-ce qui appartient à l’unité qui produit la revue ou les ouvrages ?
  • Si le système de Creative commons est privilégié pour une revue ou un ouvrage, est-ce un problème si certains articles de la revue ou si certains ouvrages ne sont pas tous au même niveau de liberté ? Doit-on laisser le choix à l’auteur ? Comment formaliser les échanges (lettre, contrat) ?
  • Lorsque les ouvrages et revues produits par l’unité sont vendus via un bouquet comme Couperin, qui exerce quel droit sur les textes ?
  • Un texte en Creative commons peut-il être déposé dans une archive ouverte ? et un autre texte avec une DRM ?

L’art d’améliorer les manuscrits

Cet atelier sera consacré à la gestion des normes orthographiques, typographiques, syntaxiques, de légende, d’illustration, de normes bibliographiques… pour le secrétaire de rédaction, d’édition, ou toute personne commençant à approcher ces métiers.

Les stagiaires seront invités à envoyer, avant la séance de formation, un exemple de texte tel qu'ils l'ont reçu et ce même texte tel qu'ils l'ont publié. Le formateur prendra appui sur ces exemples pour mettre en valeur le travail effectué et donner des conseils d'améliorations.

Les points suivants seront abordés :

  • Présentation du circuit d’un article ayant vocation à être diffusé sur support papier ;
  • Présentation du circuit d’un article ayant vocation à être publié en version électronique, aussi appelé stylage ;
  • Organisation à mettre en place (quelles sont les tâches du métier ? quelles priorités leur accorder ?) ;
  • Présentation des normes de correction de manuscrits ;
  • Présentation de vadémécum utiles contenant l’ensemble des normes éditoriales (repérer rapidement les fautes d’orthographe et de grammaire ; connaître les principales difficultés de la langue française ; améliorer la syntaxe, le rythme, la ponctuation ; assurer la qualité typographique ; accroître la lisibilité du texte en développant l’ensemble des qualités d’une écriture soucieuse de se faire lire : clarté, transparence, rythme, intérêt; vérifier la cohérence des informations, leur formulation et connaître des éléments de droit de l’édition scientifique publique) ;
  • (Re)découvrir les outils mis à notre disposition : code typographique, dictionnaires, usuels, correcteurs, logiciels, bases de données.

Quand la technologie wiki transforme le processus éditorial

L'objectif de l'atelier est mettre en évidence en quoi l'utilisation des wikis modifie les pratiques, dans le cadre d'un processus éditorial.

Seront d'abord présentées plusieurs expériences en cours sur le réseau Wicri, et en particulier :

  • le dictionnaire de l’agronomie (Les mots de l’agronomie)
  • la mise en ligne de publications scientifiques sur le wiki Artist

Un parallèle sera également effectué entre les processus éditoriaux classiques des revues papier et électronique.

Une réflexion collective sur la façon dont pourrait être mis en œuvre un processus de gestion de flux pour une revue sera ensuite l'occasion de faire travailler ensemble les membres du groupe sur le wiki du réseau Médici. Seront notamment illustrées les fonctionnalités qui facilitent le travail collaboratif. Les membres du groupe seront enfin appelés à rédiger ensemble le compte-rendu de l'atelier, qui servira de base à la restitution de l'atelier, par une personne du réseau Médici, en fin de manifestation.

 

 

Lieux

  • MSH Alpes
    Grenoble, France

Dates

  • mardi 05 avril 2011
  • mercredi 06 avril 2011

Mots-clés

  • métier, édition scientifique, formation, mutualiser

Contacts

  • Anne-Solweig Gremillet
    courriel : Anne-Solweig [dot] Gremillet [at] cnrs-dir [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Anne-Solweig Gremillet
    courriel : Anne-Solweig [dot] Gremillet [at] cnrs-dir [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Mutualiser les bonnes pratiques : quelles réalités et quel avenir pour l'édition scientifique publique ? », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 23 février 2011, http://calenda.org/203489