AccueilHistoire des usages et des pratiques de l'environnement

Histoire des usages et des pratiques de l'environnement

The History of Uses and Practices of the Environment

*  *  *

Publié le jeudi 03 mars 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Cette journée cherche à explorer une histoire des pratiques attentive aux usages du milieu par sa construction, sa transformation, ses ajustements au cours du temps, qu’ils soient individuels ou collectifs, intégrés à un cadre juridique ou non. Ces usages permettent de relire l’histoire du paysage en cherchant à comprendre comment la matérialité détermine les lignes de force du paysage (exemples de la trame antique, des fossés bordiers, des remues de troupeaux, des réseaux souterrains qui structurent les espaces urbains...) tout autant que l’histoire de ses marges territoriales et des milieux réputés difficiles (haute montagne, grands ensembles d’étangs, tourbières…).

Annonce

Présentation de la journée 

La nature et plus généralement l’environnement a depuis longtemps suscité des aménagements, des usages et des formes d’organisation entretenus et adaptés aux découvertes techniques et aux évolutions sociales, politiques et économiques. Aujourd’hui, la question des ressources en eau et en terre s’accroît sur fond d’incertitudes climatiques et de transformations des politiques publiques. Les pratiques et les usages de l’environnement ont évolué au cours du temps pour donner naissance à de nouveaux modes de gestion et de protection. Le réseau thématique pluridisciplinaire[1] « Histoire de l’environnement » (CNRS INSHS-INEE), créé en janvier 2010, organise une série de quatre[2] journées d’études dont la première porte sur l’histoire des usages et des pratiques de l’environnement.

Cette journée cherche à explorer une histoire des pratiques attentive aux usages du milieu par sa construction, sa transformation, ses ajustements au cours du temps, qu’ils soient individuels ou collectifs, intégrés à un cadre juridique ou non. Ces usages permettent de relire l’histoire du paysage en cherchant à comprendre comment la matérialité détermine les lignes de force du paysage (exemples de la trame antique, des fossés bordiers, des remues de troupeaux, des réseaux souterrains qui structurent les espaces urbains...) tout autant que l’histoire de ses marges territoriales et des milieux réputés difficiles (haute montagne, grands ensembles d’étangs, tourbières…).

Pour cela il convient de distinguer les usages des pratiques même si dans les discours actuels les termes semblent être proches voire confondus. Bien qu’ils relèvent d’un champ sémantique commun relatif à l’activité humaine, ces deux termes n’en restent pas moins distincts dans la mesure où on parle d’usage lorsqu’on met l’accent sur l’objet qui offre des fonctions et des services permettant des usages, tandis qu’on parle de pratique lorsqu’on met l’accent sur l’homme. Ainsi cette distinction génère une certaine catégorisation opposant usagers et praticiens. Les représentations sociales de la nature que se font les acteurs sont structurées par des référents culturels parfois opposés. Elles sont le reflet des rapports sociaux et dépendent des capacités technologiques de la société. Ces diverses représentations génèrent des usages et des pratiques parfois contradictoires et inconciliables. Les usagers ne font qu’utiliser les ressources et les services offerts par l’environnement (dimension économique) alors que les praticiens développent un comportement ayant une finalité (dimension sociale, sociologique). Pour explorer toutes les dimensions du thème de cette première journée d’étude, quatre thèmes principaux de réflexion ont été retenus :

  • Thème 1 : Sources, méthodes et outils d’analyse des usages et pratiques de l’environnement : de l’analyse scientifique à l’outil opérationnel (Fournir aux gestionnaires des moyens d’améliorer les performances des services d’environnement collectifs ou individuels, à l’aide d’outils de régulation, de gestion intégrée des territoires, modèles intégrés Ressources-Usages, représentations simplifiées supports de négociation, des instruments économiques, des modes de coordination avec des représentants des collectivités et des supports de participation des usagers)Un exemple parmi d’autres concerne par exemple l’évolution des rapports qu’ont entretenu les sociétés au cours du temps avec les « zones humides », des grands travaux d’assèchement antiques,  médiévaux et modernes à leur conservation et protection depuis la fin du XXe siècle.

Pt. Ph. Leveau. Intervenants D. Marguerie, C. Beck, J.-M. Derex 

  • Thème 2 : Perceptions des usages et des pratiques de l’environnement : de la mise en valeur au développement durable.

Pte G. Massard-Guilbaud. Intervenants D. Moreno, M. Boutelet, N. Belaïdi 

  • Thème 3 : Effets induits des usages et des pratiques sur l’environnement : ajustements, stratégies d’adaptations et transformations. Il s’agit de mieux comprendre comment l’évolution des milieux est liée à une succession de processus actifs, interactifs et rétroactifs pour partie naturels et pour partie causés par les interventions humaines afin d’évaluer les effets sur l’environnement d’usages, de pratiques ou de politiques publiques et de retracer leur histoire en mettant en évidence leur évolution. Un exemple récent est l’évolution des paysages agricoles depuis les années 1960 avec une période de transformations importante liée aux aménagements fonciers, et l’analyse critique qui en a été faite amenant à une gestion intégrée des paysages.

Pt J.-P. Métailié. Intervenants P.-G. Salvador, S. Martin, J. Lepart

Il s’agit de réfléchir sur les manières de mieux coordonner les politiques sectorielles, d’aménagement du territoire et de l’environnement dans un contexte d’usages multiples des ressources, souvent concurrents, et d’une grande pluralité d’acteurs concernés.

Table ronde présentant un regard croisé entre universitaires, praticiens et acteurs de l’environnement 

  • Thème 4 : Gestions des usages et des pratiques de l’environnement : constats, enjeux et prospectives ; quelles gestions pour demain ?Pte Lydie GOELDNER-GIANELLA. H. Flanquart, Ph. Defurnes, E. Dubaille

CONCLUSION  

[1]  Un réseau thématique pluridisciplinaire (RTP) est un regroupement institutionnel de compétences, de laboratoires, d’équipes de recherche ou de scientifiques, appartenant à des disciplines différentes, autour d’un thème particulier ou d’un objectif clairement défini.

[2] 1. Histoire des usages et des pratiques de l’environnement ; 2. Histoire des modes de régulation environnementale ; 3. Histoire des vulnérabilités ; 4. Temporalités environnementales

Programme de la journée d’étude

09h00 Allocution d’ouverture et introduction générale

Geneviève MASSARD-GUILBAUD, Directrice d’études en histoire à l’EHESS, Présidente du Réseau Thématique Pluridisciplinaire « Histoire de l’environnement » (CNRS INSHS-INEE)

Marc GALOCHET, Philippe BLANCHEMANCHE, Françoise BUREL, Aline DURAND, organisateurs de la journée d’étude

09h30 Thème 1 : Sources, méthodes et outils d’analyse des usages et des pratiques de l’environnement : de l’analyse scientifique à l’outil opérationnel

Président de séance : Philippe LEVEAU, Professeur émérite en histoire ancienne à l’Université de Provence (Aix-Marseille-I)

  • La mise en place des paysages agricoles en Haute-Bretagne. Zoom sur certaines pratiques associées, Dominique MARGUERIE, UMR 6566-CNRS CReAAH Laboratoire d’Archéosciences, Université Rennes-I
  • Usages et pratiques de l'environnement : les zones humides médiévales au regard des sources de gestion, Corinne BECK, Professeur en histoire et archéologie médiévales à l’Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis
  • Le droit d’usage aux XVIIIe et XIXe siècle appliqué à la gestion de l’eau dans le nord de la France, Jean-Michel DEREX, historien, Président du Groupe d’Histoire des Zones Humides

Discussion

Pause

11h00 Thème 2 : Perceptions des usages et des pratiques de l’environnement : de la mise en valeur au développement durable

Président de séance : Geneviève MASSARD-GUILBAUD, Directrice d’études en histoire à l’EHESS

  • La perception des usages et des pratiques de l’environnement au prisme d’une approche géographique et archéologique : site et archéologie du versant dans les montagnes de l’Italie du Nord-Ouest, Diego MORENO, Professeur en géographie, Université de Gênes (Italie)
  • Propriété privée et protection de l'environnement (titre à préciser), Marguerite BOUTELET, Maître de conférences en droit privé, Université de Bourgogne, EA 902 CREDESPO (Dijon)
  • Du développement durable au « libéralisme environnemental » : quelle protection de l'environnement face à un concept en crise ? Nadia BELAÏDI, Chargée de recherche CNRS en droit international et comparé de l’environnement, UMR 8586-CNRS PRODIG

Discussion

Déjeuner (inscription obligatoire)

14h00 Thème 3 : Effets induits des usages et des pratiques sur l’environnement : ajustements, stratégies d’adaptations et transformations

Président de séance : Jean-Paul METAILIE, Directeur de recherche CNRS en géographie, UMR 5602-CNRS GEODE Toulouse

  • Les milieux fluviaux : entre dynamiques naturelles et pratiques sociétales, Pierre-Gil SALVADOR, Professeur en géographie, Université Lille-I
  • La mise en place et le fonctionnement des anthroposystèmes méditerranéens depuis le Néolithique : l’apport de la malacologie, Sophie MARTIN, écologue, INRAP CNRS/UMR 5140
  • Archéologie des Sociétés Méditerranéennes Changements d’usage des sols et biodiversité, Jacques LEPART, Directeur de recherche CNRS en écologie, UMR 5175-CNRS Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive

Discussion

Pause

15h40 Thème 4 : Gestions des usages et des pratiques de l’environnement : constats, enjeux et prospectives ; quelles gestions pour demain ?

Président de séance : Lydie GOELDNER-GIANELLA, Maître de conférences en géographie, Paris-I, UMR 8586-CNRS PRODIG

Table ronde présentant un regard croisé entre universitaires, praticiens et acteurs de l’environnement

  • Hervé FLANQUART, Maître de conférences en sociologie, Université du Littoral Côte d’Opale
  • Philippe DEFURNES, Directeur du Parc Naturel Régional Caps et Marais d’Opale
  • Etienne DUBAILLE, Chargé de mission au Conservatoire du littoral

Discussion

17h00 Conclusion générale de la journée d’étude 

Comité scientifique d’organisation

  • Marc GALOCHET Maître de conférences en géographie à l’Université d’Artois, EA 2468 DYRT
  • Philippe BLANCHEMANCHE Ingénieur de recherche CNRS en ethnohistoire et archéologie du paysage, UMR 5140-CNRS Archéologie des Sociétés Méditerranéennes
  • Françoise BUREL Directrice de recherche CNRS en écologie du paysage, UMR ECOBIO-CNRS Université Rennes-I
  • Aline DURAND Maître de conférences en archéologie médiévale à l’Université de Provence Aix-Marseille-I, UMR 6572-CNRS Laboratoire d’Archéologie Médiévale Méditerranéenne

Lieux

  • 9 rue du Temple (Université d’Artois)
    Arras, France

Dates

  • mardi 29 mars 2011

Mots-clés

  • usages, pratiques, environnement, histoire, pluridisciplinarité

Contacts

  • Marc Galochet
    courriel : Marc [dot] Galochet [at] univ-artois [dot] fr
  • Olivier Rota
    courriel : olivier [dot] rota [at] univ-artois [dot] fr

Source de l'information

  • Aline Durand
    courriel : adurand [at] mmsh [dot] univ-aix [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Histoire des usages et des pratiques de l'environnement », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 03 mars 2011, http://calenda.org/203531