AccueilAnthropologie de l'éthique entrepreneuriale

Anthropologie de l'éthique entrepreneuriale

Anthropology of Entrepreneurial Ethics

*  *  *

Publié le vendredi 04 mars 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Attention : changement de dates. Le colloque se déroulera du mardi 8 au jeudi 10 novembre 2011 à la Maison Asie Pacifique, Université de Provence, Campus Saint-Charles. Organisé par l’Institut de recherche sur le Sud-est asiatique (IRSEA, UMR CNRS 6571) en partenariat avec la Maison Asie Pacifique (UMS 1885) et l’Université de Provence, sous la coordination scientifique de Ghislaine Gallenga, Jérôme Soldani et Jean Baffie, ce colloque international aura un double objectif : il s’agira de discuter la notion d’éthique dans le champ de l’anthropologie de l’entreprise et de saisir comment ces valeurs sont transposées, voire instrumentalisées, par les directions d’entreprises en fonction des traditions nationales. Les communications s’inscriront prioritairement dans une des directions suivantes associées à l’entreprise qu’il s’agisse de l’épistémologie de l’éthique entrepreneuriale ou de celle de la pratique de l’anthropologie, de l’éthique dans un cadre religieux, familial, environnemental, sanitaire…

Annonce

Argumentaire

Présentes sur la scène publique internationale, les responsabilités sociétales des entreprises (RSE) renvoient au débat du passage de l’éthique dans l’entreprise à l’éthique de l’entreprise. Ce débat révèle un engouement croissant pour les codes éthiques et les chartes de bonne conduite dans les entreprises, même si le phénomène n’est pas nouveau, historiquement les entreprises états-uniennes les ont introduits dès 1913. Cette tendance de fond répond à une demande sociale croissante en faveur d’une plus grande prise en compte de l’éthique dans la vie des entreprises. Elle est également liée à une évolution des représentations du rôle de l’entreprise dans la société, qui se manifeste par l’association des entreprises à des initiatives citoyennes : éco-blanchiment (greenwashing), commerce équitable, investissement dans le développement durable, etc. Ces multiples enjeux contemporains posent de nouvelles problématiques anthropologiques et permettent de repenser une approche de l’éthique. Ils s’inscrivent tout d’abord dans la réflexion de l’anthropologie sur sa propre pratique, comme en témoigne la recrudescence dans les pays anglo-saxons des chartes et codes moraux liés à la recherche anthropologique incluant par exemple des formulaires de consentement éclairé à destination des informateurs. Puis, ils émargent dans les travaux questionnant l’éthique dans l’entreprise, aux dépens de l’éthique entrepreneuriale comme objet à part entière.

Si les recherches sur les thèmes de l’éthique de la pratique anthropologique et de l’éthique entrepreneuriale dans les sciences de gestion sont amplement développées, en revanche, les travaux permettant une mise en tension de ces deux dimensions sont encore insuffisamment valorisés en anthropologie. Ils appellent à une redéfinition des notions d’éthique et de morale en fonction de contextualisations spécifiques. Oscillant entre universalisme et particularisme des formes de l’éthique, l’anthropologue louvoie sans cesse en évitant l’écueil de l’essentialisme. L’éthique entrepreneuriale peut toutefois être entendue comme une combinaison de formes de management et de valeurs morales, spirituelles, religieuses et idéologiques, mobilisée pour créer de nouvelles formes de vie au travail ou servir de modèle à la société dans laquelle elle s’inscrit.

Ce colloque aura pour double objectif de discuter la notion d’éthique dans le champ de l’anthropologie de l’entreprise et de saisir comment ces valeurs sont transposées, voire instrumentalisées, par les directions d’entreprises en fonction des traditions nationales. Les modalités d’intégration et de reproduction des valeurs culturelles dans le fonctionnement des entreprises, les constructions ou reconstructions des hiérarchies formelles ou informelles ne seront pas discutées ici étant donné qu’une bibliographie conséquente existe déjà sur le sujet. Il s’agira plutôt de montrer comment les directions d’entreprises instrumentalisent ou non la notion d’éthique ou de RSE. Dans une perspective qui se réclamerait du courant de la « culture d’entreprise », l’éthique ne deviendrait-elle pas alors qu’un simple outil managérial et marketing ?

Comme la notion d’entreprise, les conceptions de la morale et de l’éthique varient selon les traditions culturelles. Depuis quelques années, on assiste en Asie du Sud-est à l’affirmation d’idéaux religieux ou moraux participant selon des spécificités locales aux principes de fonctionnement des entreprises. Comment ces valeurs s’inscrivent-elles dans le domaine de l’entreprise qui doit aussi répondre aux impératifs d’une économie globale et de ses règles uniformisées ? Par exemple, la notion de rituel semble être vidée de son substrat anthropologique dans les études sur les entreprises européennes, mais paraît recouvrir en Asie une acception anthropologique plus manifeste. En mobilisant des modèles éthiques locaux, les entreprises assument leurs nouvelles responsabilités sociales en lieu et place des États qui en étaient autrefois les principaux dépositaires. Elles en profitent aussi pour asseoir leur légitimité sur le marché local en se distinguant de la concurrence extérieure. Ces pratiques se sont particulièrement développées ces dernières décennies dans le sud-est asiatique avec l’émergence de cinq Nouveaux Pays Exportateurs (NPE) – Thaïlande, Malaisie, Indonésie, Philippines, Vietnam – les flux globaux autorisant plus que jamais la contestation d’un modèle dominant.

La littérature anthropologique récente est abondante sur les thèmes du renouveau de pratiques religieuses, d’un ordre moral ou d’affirmations de la localité sous l’effet de la mondialisation. Elle a aussi donné lieu à de nombreux travaux sur les questions de la globalisation de l’économie qui a précipité l’intégration des systèmes de production, des activités financières et du marché du travail au-delà des frontières nationales. Si ces thèmes ont souvent été traités séparément, nous voudrions favoriser ici la convergence de ces deux phénomènes par le biais de travaux ethnographiques réalisés au sein même des entreprises.

Bien que ces considérations traitent plus spécifiquement de la sphère de l’Asie du Sud-est, au regard du caractère spécifique de l’éthique, il importe d’étendre les contributions dans une perspective comparative à toutes les autres aires géographiques.

Les communications s’inscriront prioritairement dans une des directions suivantes associées à l’entreprise qu’il s’agisse de l’épistémologie de l’éthique entrepreneuriale ou de celle de la pratique de l’anthropologie, de l’éthique dans un cadre religieux, familial, environnemental, sanitaire…

Certaines communications sur l’Asie du Sud-est pourront faire l’objet d’une publication dans un numéro thématique sur l’éthique entrepreneuriale pour la revue Moussons, parution fin 2012.

Calendrier et modalités pratiques

Le colloque se déroulera du mardi 8 novembre au jeudi 10 novembre 2011 à la Maison Asie Pacifique, Université de Provence, campus Saint-Charles, à Marseille.

Les propositions de communications sont à envoyer par courriel (gallenga@mmsh.univ-aix.fr et jeromesoldani@hotmail.fr) en format .rtf ou .doc

avant le 15 juin 2011

Le nom du fichier devra impérativement mentionner colloque AE, le nom de l’auteur et l’aire géographique (exemple : colloque AE gallenga France.doc).

La sélection des communications sera effectuée par les organisateurs et communiquée le 30 juin 2011.

Les textes des communications acceptées devront être envoyés au plus tard le 1er octobre 2011.

Catégories

Lieux

  • Campus Saint Charles
    Marseille, France

Dates

  • mercredi 15 juin 2011

Mots-clés

  • anthropologie, éthique, entreprise, épistémologie

Contacts

  • Ghislaine Gallenga
    courriel : gallenga [at] mmsh [dot] univ-aix [dot] fr
  • Jérome Soldani
    courriel : jeromesoldani [at] hotamil [dot] fr

Source de l'information

  • Ghislaine Gallenga
    courriel : gallenga [at] mmsh [dot] univ-aix [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Anthropologie de l'éthique entrepreneuriale », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 04 mars 2011, http://calenda.org/203539