AccueilLes établissements scolaires « différents » : histoire et fonctionnement actuel, problèmes méthodologiques et épistémologiques

*  *  *

Publié le mercredi 02 mars 2011 par Karim Hammou

Résumé

L’équipe Recifes (EA 4520) et l’équipe « Crise - école - terrains sensibles » (CREF -EA 1589) organisent un séminaire doctoral portant sur les recherches en éducation consacrées aux établissements scolaires « différents », c’est-à-dire aux écoles qui à tous les niveaux scolaires sont repérées dans le paysage éducatif comme « alternatives », « expérimentales», ou se réclamant du courant des pédagogies nouvelles. Ce séminaire vise à resserrer les liens entre les chercheurs travaillant dans ce domaine, quels que soient leur statut et leur appartenance disciplinaire, afin de confronter les problématiques, les méthodologies et les approches respectives. Il permettra de dresser un état des lieux de la recherche dans ce domaine dans l’aire francophone, d’initier un réseau de chercheurs, de favoriser la confrontation des problématiques, des méthodes et des approches, de soutenir la diffusion des travaux.

Annonce

Séminaire doctoral : Programme de la journée du 9 mars 2011
Université d'Artois (ARRAS)

Les établissements scolaires « différents » : histoire et fonctionnement actuel ; problèmes méthodologiques et épistémologiques.

Organisé par Marie-Laure VIAUD (Recifes -EA 4520 - Université d’Artois)
Et Marie-Anne HUGON (« Crise, école, terrains sensibles… » CREF-EA 1589 -Université Paris Ouest Nanterre la Défense

L’équipe Recifes (EA 4520) et  l’équipe « Crise - école - terrains sensibles » (CREF -EA 1589) organisent un séminaire doctoral portant sur les recherches en éducation consacrées aux établissements scolaires « différents », c’est-à-dire aux écoles qui à tous les niveaux scolaires sont repérées dans le paysage éducatif comme « alternatives », « expérimentales», ou se réclamant du courant des pédagogies nouvelles. Ce séminaire vise à resserrer les liens entre les chercheurs travaillant dans ce domaine, quels que soient leur statut et leur appartenance disciplinaire, afin de confronter les problématiques, les méthodologies et les approches respectives. Il permettra de dresser un état des lieux de la recherche  dans ce domaine dans l’aire francophone, d’initier un réseau de chercheurs, de favoriser la confrontation des problématiques, des méthodes et des approches, de soutenir la diffusion des travaux.

La première journée, qui se tiendra le mercredi 9 mars 2011 dans les locaux de l’université d’Artois à Arras, portera sur les problèmes déontologiques et méthodologiques que posent ces travaux.

En premier lieu, du fait de leur histoire, de la fragilité de leur statut et des relations parfois conflictuelles avec les autorités de tutelle, certaines des équipes de ces établissements ont entretenu une relation ambiguë sinon ambivalente avec leur environnement extérieur.   S’agissant des chercheurs statutaires, la question de leur  légitimité a souvent été posée par les acteurs locaux, compte tenu de la revendication d’une recherche menée par les praticiens eux-mêmes. Des réponses sont apportées aujourd’hui dans plusieurs établissements  par la mise en œuvre de recherches collaboratives et/ou d’accompagnements au long cours.  Comment accéder aux pratiques réelles des terrains ? Comment nouer des relations de confiance avec les acteurs, sachant les suspicions, souvent justifiées, qui pèsent sur les observateurs extérieurs ? Quelles seraient les démarches les plus adéquates ? Autant de questions qui seront examinées lors de cette journée d'étude.

Deuxièmement, quels que soient les positionnements des chercheurs et des équipes, se posent des problèmes déontologiques concernant la restitution et la diffusion des résultats. Analyser le fonctionnement de ces structures suppose, dans certains cas, d’évoquer des difficultés, au risque de leur porter préjudice - une grande partie d’entre elles étant dans une situation précaire et menacées de fermeture. Il est pourtant difficile de réaliser un travail scientifique en taisant une partie des réalités. Qu’en est-il de la responsabilité sociale et de la responsabilité  scientifique des chercheurs ?

Les débats au cours de cette journée permettront la confrontation des différentes réponses apportées par les chercheurs ayant travaillé ces questions.

Programme

9h à 9h 30 : Accueil, café

Présentation de la journée et ouverture (9h30-10h15)

Objectifs de la journée, présentation des participants.

  • 9h30-9h45 : Marie-Laure Viaud : Objectifs, perspectives et organisation  du séminaire .
  • 9h45-10h : Marie-Anne Hugon:  «  Penser/classer » ...  les contributions .

0uverture

10h-10h15 : Henri Peyronie : Recherche en éducation et Mouvement de l’École moderne-Pédagogie Freinet : les difficultés propres à la recherche concernant un réseau de militants

Du côté des recherches initiées par des universitaires (Travaux de jeunes chercheurs)

(10h 15- 13h)

Conduire des recherches à la périphérie de la classe.

  • 10h 15- 10h 30 :  Pierric Bergeron. Anciens, anciennes élèves du lycée pilote innovant de Jaunay-Clan : trajectoires et constructions identitaires
  • 10h 30-10h 45: Baptise Besnier. Les conditions d’émergence et d’adoption de formes de pratiques pédagogiques différentes chez des enseignants reconnus comme innovateurs.

Conduire des recherches en « extériorité » et accéder aux pratiques des classes : une gageure ?

  • 10 h 45-11h :  Muriel Epstein. Les établissements « alternatifs », quels sont les blocages pour des enquêtes de terrain ? Comment les lever ? La question de l’anonymat de l’établissement.
  • 11h-11h15 : Steeve Amory. Les écoles alternatives entre continuité et rupture : les réalités de certaines expériences au Québec.

***
11h15-11h30 : pause
***

Conduire  des recherches collaboratives : une « stratégie » d’accès au terrain ?

  • 11h30- 11h45 : Marie Papantoniou. Une enquête de terrain au Lycée Autogéré de Paris (LAP) : éléments méthodologiques et déontologiques
  • 11h45-12h00 : Fabienne Serina-Karsky. Une recherche action collaborative (avec comité de pilotage tripartie).  Le cas de l’école nouvelle d’Antony.
  • 12h00- 12h15 : Valérie Barry. Explorer la relation à l’apprentissage d’enfants/élèves présentant des troubles du comportement et scolarisés en ITEP (institut thérapeutique, éducatif et pédagogique) : obstacles méthodologiques, préoccupations déontologiques, pistes de réflexion.

12h15-12h45 : discussion sur l’ensemble des présentations de la matinée

***
12h45 -14h :   déjeuner
***

Du côté des recherches initiées par des collectifs d’acteurs institutionnalisés.

(14h- 15h45)

Des recherches conduites à l’initiative de collectifs (ICEM, FESPIPOOL..)

  • 14h-14h15 : Oliver Francomme : À établissements différents, recherche différente… pas si sûr !
  • 14h15-14h30 :  Marcel et Danielle Thorel et Nicolas Go : Problèmes méthodologiques et déontologiques de la recherche sur un établissement« différent », selon l’approche du Laboratoire de Recherche Coopérative de l’ICEM (pédagogie Freinet/
  • 14h30-14h45 :  Floriane Buvat  et Christiane Montandon : Regards croisés sur la différence de l’établissement scolaire public Decroly. Confrontation entre les discours issus de différents lieux d’énonciation.

Des recherches conduites à  l’initiative d’établissements

  • 14h45-15h : Benoît Toussaint et Antoine Janvier : Le cas de pédagogie Nomade, une école différente en Communauté française de Belgique

Des recherches commanditées par un établissement

  • 15h-15h15 : Pamella Orellena et Pierre Soetard : L’accueil d’une recherche action sur le devenir des élèves de l’école des Bourseaux.

15h15-15h45  : discussion sur les présentations

***
pause café 15h 45-16h15
***

Questions de positionnements et de remaniements identitaires :

  • 16h15-16h30 : Valérie Melin : Passer du statut de praticien à celui de praticien-chercheur : le cas d’une thèse sur le micro lycée de Sénart.
  • 16h30-16h45 : Sébastien Pesce : Le geste éducatif comme ‘trace de sémiose’ : pistes épistémologiques et méthodologiques.
  • 16h45-17h00 : Bruno Robbes : Questions épistémologiques, méthodologiques et perspectives possibles de recherches portant sur les pédagogies coopérative et institutionnelle

17h-17h 30 : discussion sur les présentations

***
17h30-17h45 : Conclusions de la journée .

Projets et perspectives
****

Lieux

  • 9 rue du Temple (Université d’Artois, dans la salle OVIDES, LM3, Bâtiment des lettres)
    Arras, France

Dates

  • mercredi 09 mars 2011

Mots-clés

  • éducation, innovation, méthodologie de la recherche

Contacts

  • Marie-Laure Viaud
    courriel : mlaure [dot] viaud [at] espe-lnf [dot] fr
  • Marie-Anne Hugon
    courriel : marie-anne [dot] hugon [at] u-paris10 [dot] fr

Source de l'information

  • Marie-Laure Viaud
    courriel : mlaure [dot] viaud [at] espe-lnf [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les établissements scolaires « différents » : histoire et fonctionnement actuel, problèmes méthodologiques et épistémologiques », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 02 mars 2011, http://calenda.org/203549