AccueilÉvénement et système – Niklas Luhmann et l’historiographie

Événement et système – Niklas Luhmann et l’historiographie

Events and Systems - Niklas Luhmann and Historiography

*  *  *

Publié le vendredi 04 mars 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Ereignis und System – Niklas Luhmann und die Geschichtsschreibung. Tagung im Deutschen Historischen Institut Paris, 2.-3. Mai 2011. Leitung : Thomas Kisser, München. Die Tagung findet zweisprachig mit einer Simultanübersetzung statt. Événement et système – Niklas Luhmann et l’historiographie. Colloque à l'Institut historique allemand de Paris, les 2 et 3 mai 2011. Direction : Thomas Kisser, München. Colloque bilingue avec traduction simultanée.

Annonce

Comme tout savoir, l’historiographie s’organise autour de concepts constituants, permettant un jeu de différenciations et de comparaisons qui déterminent des possibilités d’interprétation. La mise en jeu de ces concepts, qui renvoient aux réseaux de concepts des théories contemporaines et dans une certaine mesure aussi aux convictions personnelles des historiens, reconfigure le passé en fonction de notre actualité et doit faire l’objet d’une enquête épistémologique spécifique.

 L’Institut Historique Allemand de Paris envisage de mettre en place une telle plate-forme d'échanges et de rencontres entre l'historiographie, la philosophie et  les  sciences sociales.

Ce colloque est dédié à l’introduction et  à la discussion de la théorie des systèmes de Niklas Luhmann. Celui-ci comprend la société comme un processus communicationnel de sorte que la théorie de la société décrit en réalité l’évolution sociale de la communication :  c’est ainsi que Luhmann définit la dynamique spécifique de la modernité comme une différenciation fonctionnelle des formes de communication, que sont par exemple la politique, l’économie, la justice, l’art, la science ou même l’amour. Toutes ces formes de communication, ces codes ou systèmes sociaux connaissent le même processus d’autonomisation et montrent certaines similitudes structurelles. Ce processus d’évolution, induit par l’imprimerie et l’apparition du livre, commence avec l’âge moderne et nous conduit au seuil de la société mondiale contemporaine.

En consacrant de nombreuses études à analyser les lignes centrales et la logique de ce processus de différenciation, le sociologue Niklas Luhmann, encore peu connu en France, se montre un interlocuteur provocant et stimulant pour l’historien.

Programm/Programme

Montag, 2. Mai / Lundi 2 mai

 9.30     Gudrun Gersmann, Direktorin des Deutschen Historischen Instituts Paris/Directrice de l'Institut historique allemand de Paris: Begrüßung und Einführung/ Introduction

10.00   Barbara Stollberg-Rilinger, Münster: Die Historiker und die Zumutung der Systemtheorie / L’historien face aux exigences de la théorie des systèmes.

Koreferat/ Répondant: Falk Bretschneider, Paris

11.30   Jean Clam, Berlin/Paris: Sur quel fond l'histoire prend-elle forme? / Auf welchem Grund nimmt die Geschichte Form an?

Koreferat/ Répondant: Jean François Kérvegan, Paris

12.30   Lukas Sosoe, Luxembourg: Ereignis und System. Luhmanns Studien zu Gesellschaftsstruktur und Semantik  / Événement et système. Structure sociale et sémantique historique chez Niklas Luhmann.

Koreferat/ Répondant: Flavien LeBouter, Freiburg

15.00   Rudolf Schlögl, Konstanz: Ereignisse in der frühneuzeitlichen Vergesellschaftung unter Anwesenden / L' événement et la présence. La socialisation au début de lʼâge moderne.

Koreferat/ Répondant: Michael Werner, Paris

16.30   Anke Bitter, Marburg: Eigen-Sinn der Dinge? Zur Geschichte des Gebrauchsgegenstandes / L’obstination des choses. Réflexions sur l’histoire des objets d’usage courant.

Koreferat/ Répondant: Anne Sauvagnargues, Paris

17.30   Elena Esposito, Modena: Neuheit und Evolution / Nouveauté et évolution.

Koreferat/ Répondant: Monique David-Ménard, Paris

Dienstag, 3. Mai /  Mardi 3 mai

 9.00     André Kieserling, Bielefeld: Hierarchien als Repräsentationsasymmetrien bei Niklas Luhmann und Louis Dumont / Les hiérarchies comme asymétries de la représentation. La société traditionnelle selon Niklas Luhmann et Louis Dumont.

Koreferat/ Répondant:  N.N.

10.00   Estelle Ferrarese, Strasbourg: La „Begriffsgeschichte“ de Niklas Luhmann. Réflexions sur la notion d'égalité. / Niklas Luhmanns Begriffsgeschichte. Reflexionen über den Begriff der Gleichheit.

Koreferat/ Répondant: Wolfgang Kaiser, Paris

11.30   Hugues Rabault, Metz: Droit et temps dans la théorie juridique de Niklas Luhmann / Recht und Zeit in Niklas Luhmanns Rechtstheorie.

Koreferat/ Répondant: Paolo Napoli, Paris 

14.00   Oliver Jahraus, München: Geschichte der Systeme - System der Geschichten / L’histoire des systèmes – Le système des histoires.

Koreferat/ Répondant: Marcus Coelen (München)

15.30   Abschlussdiskussion unter der Leitung von Jürgen Kaube, Frankfurt a.M
Conclusion sous la direction de Jürgen Kaube, Francfort sur le Main.

Eintritt frei /Entrée libreInformationen und Anmeldung/informationset inscriptions: dhouelleu@dhi-paris.fr

Catégories

Lieux

  • 8 rue du Parc-Royal (Institut historique allemand)
    Paris, France

Dates

  • lundi 02 mai 2011
  • mardi 03 mai 2011

Mots-clés

  • sociologie, théorie des systèmes, Niklas Luhmann, concepts de l'historiographie

Contacts

  • Dunja Houelleu
    courriel : dhouelleu [at] dhi-paris [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Dunja Houelleu
    courriel : dhouelleu [at] dhi-paris [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Événement et système – Niklas Luhmann et l’historiographie », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 04 mars 2011, http://calenda.org/203605