Accueil« Il y a dans ce moment de grands mouvements littéraires ». Littérature et culture à Paris au lendemain de la Révolution

« Il y a dans ce moment de grands mouvements littéraires ». Littérature et culture à Paris au lendemain de la Révolution

"The great literary movements of the here and now." Literature and Culture in Post-Revolutionary Paris

*  *  *

Publié le lundi 07 mars 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

« Il y a dans ce moment de grands mouvements littéraires ». Littérature et culture à Paris au lendemain de la Révolution. Colloque international à l’Institut historique allemand de Paris du 27 au 29 avril 2011

Annonce

Présentation

Constance de Salm (1767-1845), femme de lettres française, « salonnière » et auteur d’une abondante correspondance, partage le destin de nombre de ses collègues écrivains : à son époque, son nom était connu, ses textes étaient imprimés, lus et discutés ; écrivains et artistes, scientifiques et hommes politiques se retrouvaient à ses soirées. Après sa mort, on cessa de lire ses textes et la princesse tomba dans l’oubli. Ce n’est qu’en 2007 que son roman épisto-laire « Vingt-quatre heures d’une femme sensible » fut réédité pour la première fois depuis sa parution en 1824. Outre des essais, des pièces de théâtre et des poèmes, Constance de Salm, qui avait épousé en secondes noces le prince rhénan Joseph Salm-Reifferscheidt-Dyck, écrivit des lettres. En effet, pendant les mois d’été, qu’elle passait au château de Dyck en Rhénanie, la princesse poursuivait, à travers une correspondance extrêmement variée, les conversations menées dans son salon parisien.
L’activité littéraire, artistique et culturelle à Paris sous l’Empire et la Restauration a suscité dans les dernières années un grand intérêt chez la recherche historique. Un groupe de recher-che et plusieurs autres projets relatifs à des thèmes portant sur l’histoire de France de la pre-mière moitié du XIXe siècle constituent un pôle de recherche à l’Institut historique allemand de Paris, qui vise à faire connaître en Allemagne les approches de la recherche française et vice-versa. Dans cette perspective, le colloque, qui doit avoir lieu à l’IHA en avril 2011, contribuera à replacer la vie et l’oeuvre de Constance de Salm dans le contexte de l’activité littéraire et culturelle à Paris sous l’Empire et la Restauration. Son objet central est l’étude de l’écriture, ses conditions et hypothèses, ses lieux et ses pratiques (pour les femmes comme pour les hommes) aussi bien dans le domaine de la littérature que dans ceux des sciences et du journalisme. Au delà du personnage de Constance de Salm le but du colloque est d’aborder l’activité littéraire, culturelle et scientifique parisienne en général : revues et magazines, théâ-tre, académies et sociétés savantes, réseaux et correspondances…

Programme

Mercredi 27 avril 2011 à 18 h

« C’est en effet un grand bonheur de faire des vers ». Une soirée avec Constance de Salm

Gudrun Gersmann, directrice de l’Institut historique allemand de Paris : Ouverture

Caroline Keufen, actrice : Lecture de « Vingt-Quatre Heures d’une femme sensible » de Constance de Salm

  • Musique : Bach Collegium Paris
  • Conférence et lecture suivies d’une réception

Jeudi 28 avril 2011

9 h : Paris – Lieu d’échanges

Présidence : Bernd Klesmann

Amir Minsky (Abou Dabi)
« Limites de la liberté » ? German Exiles in Paris and the Debate on the Rhine Borders

Martin Braun (Cologne)
Royal Art – The Couple of Salm-Reifferscheidt-Dyck and Its Relationships to French Freemasonry

Boris Roman Gibhardt (Paris)
De la république des lettres au salon littéraire : culture parisienne autour de 1800, vue par les classiques de Weimar

Kiriakos Papoulidis (Poznan)
Activités littéraires et philologiques à Paris post-revolutionnaire : la Société Hellénique instituée à Paris pour la propagation des Lumières en Grèce (1828-1830)

12 h 30 : déjeuner

14 h : Le Paris des artistes

Présidence : Godehard Janzing

Gerrit Walczak (Cologne)
Courtiers, Terrorists, and Remigrants: Revolutionary Biographies of Artists in Post-Revolutionary Paris

Eva Knels (Paris)
« Une école à part » ? Artistes femmes au Salon des artistes vivants autour de 1800

16 h : Le Paris des salons

Présidence : Eva Knels

Antonietta Angelica Zucconi (Rome)
Les salons des princes et des princesses Bonaparte sous le Consulat et l’Empire

Florence de Peyronnet-Dryden (Paris)
Mme de La Briche (1755-1844) : un salon paisible

Vendredi 29 avril 2011

9 h : Femmes et écriture

Présidence : Anne Lafont

Amandine Gorse (Paris)
De soie et de satin. Le goût des élites parisiennes selon la presse féminine au lendemain de la Révolution (1795-1804)

Sharon Worley (Houston/Phoenix)
The Painted Eye: Gender and Primogeniture in Neoclassical Tragedy and the Revolutionary Politics of French Feminism

Nicole Pellegrin (Paris)
Littérature et « droits des femmes » : le point de vue de Fortunée Briquet (1782-1815), une amie méconnue de Constance Pipelet et l’auteure d’un Dictionnaire historique, littéraire et bibliographique des françaises et des étrangères connues par leurs écrits (1804)

12 h : déjeuner

13 h 30 : La correspondance de Constance de Salm

Présidence : Florence de Peyronnet-Dryden

Marie-Thérèse Raguet (Marseille)
À la découverte de la correspondance de Constance de Salm pendant la période napoléonienne

Eve-Marie Lampron (Montréal)
La correspondance de Constance de Salm avec d’autres femmes auteures : de l’exception à la règle

Christiane Coester (Paris)
Une femme entre deux mondes : Constance de Salm, Paris et la Rhénanie.

Lieux

  • 8 rue du Parc-Royal (Institut historique allemand)
    Paris, France

Dates

  • mercredi 27 avril 2011
  • jeudi 28 avril 2011
  • vendredi 29 avril 2011

Fichiers attachés

Contacts

  • Christiane Coester
    courriel : ccoester [at] dhi-paris [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Dunja Houelleu
    courriel : dhouelleu [at] dhi-paris [dot] fr

Pour citer cette annonce

« « Il y a dans ce moment de grands mouvements littéraires ». Littérature et culture à Paris au lendemain de la Révolution », Colloque, Calenda, Publié le lundi 07 mars 2011, http://calenda.org/203634