AccueilTémoigner

Témoigner

Revue Tête-à-tête

*  *  *

Publié le jeudi 10 mars 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Appel à contributions, revue Tête-à-tête, numéro 02 (automne 2011). « Témoigner » pose la question de la médiation vers autrui de ce qui a été vu, entendu, vécu, donc nécessairement passé au crible de la parole, de l’image ou du texte. Les transformations, les écarts – même infimes – que suppose toute adaptation au médium choisi semblent faire de l’erreur et du mensonge des données consubstantielles à l’acte de témoigner.

Annonce

Argumentaire

« Témoigner » pose la question de la médiation vers autrui de ce qui a été vu, entendu, vécu, donc nécessairement passé au crible de la parole, de l’image ou du texte. Les transformations, les écarts – même infimes – que suppose toute adaptation au médium choisi semblent faire de l’erreur et du mensonge des données consubstantielles à l’acte de témoigner. Autant qu’à celui qui témoigne, on pourra s’intéresser à la valeur de l’acte, perçu et jaugé à l’aune des preuves avancées et de leur mise en forme. Entre ce qui relèverait du devoir de mémoire institutionnalisé et d’un voyeurisme garantissant les petits succès d’audience, s’ouvre un large spectre où l’indécence et la vertu ne sont pas forcément là où on les attend.
Le témoin, c’est aussi l’objet que l’on se passe de main en main pour écrire l’histoire. Si le documentaire a toujours soigné ses effets de véracité, la fiction n’a pas manqué de les exploiter dans une esthétique du témoignage qui vise la mise en place d’un régime de croyance. Cependant, ce sont aujourd’hui certaines images « low tech » qui semblent investies d’une nouvelle crédibilité. À l’instar de ces « pocket-films » tournés sur téléphone portable dans les rues du Caire ou de Benghazi, de nouveaux médias privilégient le témoignage comme relation directe, « im-médiate », entre la source de l’information et son public.

Ces clichés, films et textes circulant sur la toile nourrissent l’illusion d’une mondialisation du vrai, d’une image enfin « juste », libérée des grands groupes de presse et des États, mais aussi de toute mise en forme. La vérité des caméras de surveillance en somme… Mais qui est le témoin ? Celui qui est filmé, ou celui qui filme ? Celui qui raconte ou celui qui est raconté ? Comment les récits et les œuvres issus d’un matériau brut transformé, peuvent-ils encore nous dire quelque chose du monde alors que ce même monde entre déjà dans nos maisons sans filtre ?

Les projets sont rédigés selon les modalités suivantes :

Une proposition d’entretien argumentée composée d’une présentation ne dépassant pas 1000 signes ;

Une ébauche de questionnaire donnant les principales orientations de l’entretien ;

Deux courtes bio-bibliographies (vous et la personne dont vous voulez faire l’entretien).

Les projets sont à envoyer par mail à l’adresse suivante :

contact@tete-a-tete.org

Date limite de réception du projet : 1er juin 2011

Date-limite de réception de l’entretien définitif après acceptation du projet : 3 septembre 2011

Informations pratiques

Tête-à-tête est animée par une équipe d’auteurs, d’artistes, de cinéastes, de graphistes, de comédiens et de chercheurs à l’université issus, pour partie, de la revue et de l’association La Voix du regard (www.voixduregard.org).

Directrice de la publication et de la rédaction :

  • Anna Guilló

Comité de rédaction :

  • Alexandra Aristidou
  • Karim Charredib
  • Christèle Couleau
  • Camille Deltombe
  • Jean Denizot
  • Véronique Dimicoli
  • Katrin Gattinger
  • Frédéric Leval
  • Jocelyn Maixent

Direction artistique et conception graphique :

  • Angéline Leroux

Dates

  • mercredi 01 juin 2011

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Entretiens, témoigner, art, esthétique

Contacts

  • Anna Guilló
    courriel : annaguillo [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Anna Guilló
    courriel : annaguillo [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Témoigner », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 10 mars 2011, http://calenda.org/203664