AccueilLa vallée du Ciron : cohérence d'un territoire entre nature et cultures

La vallée du Ciron : cohérence d'un territoire entre nature et cultures

The Ciron valley: coherency of a territory between nature and cultures

Les entretiens du Sauternais

Les entretiens du Sauternais annual conference

*  *  *

Publié le mercredi 09 mars 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

En partenariat avec la Chaire Unesco « culture et traditions du vins » les entretiens du Sauternais lancent leur premier appel à communication sur le thème : « la vallée du Ciron : cohérence d'un territoire entre nature et cultures ».

Annonce

En partenariat avec la Chaire Unesco « Culture et tradition du vin » de l’Université de Bourgogne, les Entretiens du Sauternais lancent, pour leur première édition, un appel à contribution sur le thème La vallée du Ciron : cohérence d’un territoire entre nature et cultures.

Présentation

L’initiative de créer le colloque annuel Les Entretiens du Sauternais s’inscrit dans le contexte du 1er marathon de Sauternes qui fait la démonstration d’une nouvelle gouvernance fondée sur la responsabilité des acteurs locaux et la confiance portée aux valeurs mobilisatrices de l’œnotourisme. Ce marathon est l’œuvre d’une dizaine d’associations regroupées, avec l’Office du Tourisme Sauternes, Graves et Pays de Langon et l’Organisme de Défense et de Gestion des Appellations Sauternes-Barsac, dans un comité d’organisation. Le sport est considéré comme un moyen d’expression : il permet d’associer de nouvelles catégories d’acteurs à la construction d’une identité toujours en devenir. Ces Entretiens du Sauternais, à travers leurs éditions successives, étudieront les ressorts profonds du territoire viticole articulé du local au global et contraint de médiatiser ses ressources fondamentales alors que la planète des goûts est en profonde mutation et les références qualitatives constamment renouvelées.

Le Sauternais est un vignoble hors norme, tant pour sa spécialisation de vigne blanche en région bordelaise que pour la nature même des vins produits. Le Sauternais s’appuie sur cette trajectoire singulière pour initier une réflexion autonome sur le vin qui peut être défini comme le produit conjoint d’une activité humaine fortement territorialisée et d’une culture quasi universelle. En créant les Entretiens du Sauternais, avec le soutien de la Chaire Unesco « Culture et tradition du vin » de l’Université de Bourgogne, les organisateurs situent leur démarche dans le cadre de cette caractéristique double. De ce fait, ces Entretiens auront à cœur de développer une connaissance réelle du vin conforme aux acteurs qui participent à son élaboration, mais aussi, ouverte à l’ensemble de la société. Chacune de leurs éditions permettra de décliner une thématique reconnue de la vitiviniculture sauternaise. La problématique choisie pour la traiter sera une invitation à conjuguer le matériel et le symbolique mais aussi le sensible que l’on voit toujours œuvrer de concert dans la civilisation du vin. Il s’agira de marier les différentes strates du réel, ou de son interprétation, qui concourent à la formation des enjeux complexes du monde de la vigne et du vin.

Appel à communication pour la 1ère édition du colloque Les Entretiens du Sauternais

3 juin 2011 : La vallée du Ciron : cohérence d’un territoire entre nature et cultures

La première édition des Entretiens du Sauternais a pour thème les relations profondes qu’entretiennent la nature et la culture dans le bassin du Ciron, qui constitue l’écrin de l’Appellation Sauternes-Barsac. Rivières et fleuves sont les véhicules d’excellence que les vins se choisissent dans la civilisation depuis Dionysos, et c’est le Ciron que se réserve le Sauternes avant de se livrer à la Garonne.

Le Sauternais est un petit territoire de 2000 hectares exploités par moins de 200 viticulteurs qui produisent en moyenne annuelle à peine plus de 45 000 hectolitres de vin. À 40 kilomètres en amont de Bordeaux, ce territoire se situe à la confluence que forme le Ciron avec la Garonne. Le bassin du Ciron est long de 90 kilomètres et sa partie avale constitue la matrice de l’écosystème local en permettant une collecte générale des eaux pluviales et souterraines. Le terroir agronomique est ainsi parfaitement drainé et les échanges thermiques amplifiés entretiennent un microclimat favorable au développement ponctuel du champignon botrytis cinerea qui s’attaque, à partir de la fin de l’été, à la pellicule des raisins et transforme radicalement leur pulpe. Les viticulteurs conduisent le vignoble d’une manière adaptée à cette situation, ce qui favorise la surmaturité nécessaire à l’élaboration des vins liquoreux de qualité. Cette fonction prépondérante du Ciron dans l’économie du Sauternes en a fait oublier d’autres qui ne sont pas moins déterminantes au regard de l’Histoire. Le bassin du Ciron concerne plus de 30 communes avec de nombreux petits affluents significatifs et le Sauternais a été très tôt un nœud de communication dans un réseau très dense d’activités fluviales, commerçantes et artisanales. Cette position s’est combinée à une centralité viticole très marquée au sud du Bordelais. Aujourd’hui, la vallée du Ciron retient l’attention pour sa riche biodiversité biologique et écologique. La constitution d’un site interdépartemental « Natura 2000 » de 3378 hectares permet de protéger une faune rare, des habitats d’espèces remarquables et une flore caractéristique de milieu humide.

Ainsi, la thématique du Ciron choisie pour la première édition des Entretiens du Sauternais permet d’englober un espace aussi bien géographique que symbolique. Évoquer, le Ciron, c’est d’abord replacer le Sauternais dans son contexte proche (géologique, écologique, historique et humain) qui donne une consistance réelle à la Gironde du sud, au sein du Bordelais. Par cette problématique, on englobe un corpus culturel très dense tout à fait caractéristique de l’imaginaire viticole récurrent : une rivière conditionnant l’histoire économique d’un territoire, faisant partie de l’identité locale, participant de sa réputation mondiale, structurant des savoir-faire spécifiques et un jargon associé avec le champignon botrytis, la « pourriture noble », les « tries successives »… Le matériel et le culturel, le physique et le sensible sont parfaitement continus dans cette construction sociale de longue durée. De fait, le Sauternes est devenu un vin d’exception autant pour des raisons naturelles qu’humaines. Les viticulteurs composent avec les contraintes les plus impérieuses de la nature pour les transformer en atouts précieux, aussi utiles que fascinants et ils maîtrisent les savoir-faire multiples qui permettent de façonner une matière conforme à leurs désirs. Les paysages habités résultent de cette intense activité poursuivie depuis des générations.

Les entretiens La vallée du Ciron : cohérence d’un territoire entre nature et cultures ont pour objectif de situer cette réalité dans la société qu’elle anime. La réflexion est ouverte à toutes les facettes de la relation de l’Homme à la nature qui construit le patrimoine d’un territoire ; dans l’actualité comme dans sa longue durée historique : dans le Sauternais comme dans tout autre domaine géographique de viticulture spécialisée. Cependant, une attention particulière sera portée aux caractéristiques de l’espace du Ciron, dont le débouché naturel se situe dans le Sauternais, coordonné aux Graves et au Bordelais en général par la Garonne. Le territoire sauternais, comme construction exemplaire d’un territoire viticole, pourra être envisagé dans toutes ses dimensions : sociales, politiques et économiques, mais aussi environnementales, symboliques et identitaires. L’approche pluridisciplinaire sera privilégiée avec pour condition impérative, l’ouverture nécessaire au public le plus large.

Les thèmes qui pourront être abordés :

  • L’ensemble des composantes de la vallée du Ciron (géologie, géographie, histoire des occupations humaines, représentations artistiques ou culturelles, réflexions environnementales sur les particularités de cet espace fragile…)
  • Histoire des appellations Sauternes et Barsac comme exemple de construction sociale d’un territoire dans la longue durée.
  • Les techniques, les savoirs et savoir-faire comme instruments du rapport culturel à la nature.
  • Les particularités physiques et matérielles qui concourent à l’élaboration du Sauternes (cépages, terroirs agrologiques, modes de conduite…) sont des facteurs d’identité pour le territoire et d’originalité pour ses vins.
  • Le patrimoine viticole bâti de la vallée du Ciron.
  • Les problématiques du paysage au cœur de tout patrimoine viticole.
  • Les enjeux de la biodiversité et des modalités de l’insertion de la vigne dans son environnement naturel.
  • L’évolution du rapport à la nature à travers les siècles et les différents modes de perception qu’il a suscité.

Modalités de soumission

Les projets de communications sont à envoyer

avant le 24 avril 2011

à Eric Pothier : eric.pothier.sauternes@orange.fr en mentionnant les informations suivantes :

  • Nom et Prénom :
  • Fonction :
  • Adresse :
  • Téléphone :
  • e-mail :
  • Titre de la communication :
  • Résumé en 10 à 20 lignes :

Les actes seront publiés. Afin de permettre une publication rapide, les textes devront être donnés  le plus tôt possible et au plus tard au moment de la cession. Les normes de publication seront communiquées aux intervenants retenus.

Comité scientifique

En cours de constitution

Comité d’organisation :

  • Dominique De Pinos (Les Conférences du Ciron)
  • Xavier Planty (ODG Sauternes-Barsac)
  • Eric Pothier (ODG Sauternes-Barsac)

Programme du 3 juin 2011

  • 9h 15 Accueil des participants
  • 9h 30 Ouverture du colloque
  • 10h - 12 h : interventions
  • 12 – 14 h : repas organisé sur place
  • 14 h – 18 h : interventions
  • Dîner de clôture autour des Sauternes-Barsac et de leurs accords mets-vins.
  • Pour les conférenciers retenus, l’hébergement et le transport sont à la charge des organisateurs.
  • Les débats qui ponctueront les interventions seront animés par un grand témoin de la viticulture.
  • Le lieu des cessions est organisé à la salle des fêtes de Bommes.
  • La matinée du 4 juin, est organisé le 1er marathon de Sauternes, qui se déroulera sur le territoire des appellations Sauternes et Barsac et à travers ses différents châteaux. Les intervenants et participants sont invités à suivre cet événement à partir du village départ.

Calendrier

  • Lancement de l’appel : 21 février 2011
  • Date limite des réponses : 24 avril 2011
  • Réponse aux auteurs : 1er mai 2011
  • Journées d’études : 3 juin 2011

Lieux

  • Bommes (33210)
    Bommes, France

Dates

  • dimanche 24 avril 2011

Mots-clés

  • vin, territoire, biodiversité, écosystème, AOC, Sauternes, cépage, Ciron

Contacts

  • Eric Pothier
    courriel : eric [dot] pothier [dot] sauternes [at] orange [dot] fr

Source de l'information

  • Eric Pothier
    courriel : eric [dot] pothier [dot] sauternes [at] orange [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La vallée du Ciron : cohérence d'un territoire entre nature et cultures », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 09 mars 2011, http://calenda.org/203670