AccueilAnthropologie comparative des sociétés insulaires de l'océan Indien occidental

Anthropologie comparative des sociétés insulaires de l'océan Indien occidental

Comparative anthropology of the island societies of the Western Indian Ocean

Terrains et théories

Ethnographies and theories

*  *  *

Publié le vendredi 11 mars 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

La constitution de l’Océan indien occidental en aire culturelle et domaine de recherche à part entière se justifie par l’existence pluriséculaire de réseaux d’échanges qui ont eu des effets structurants sur les sociétés ainsi connectées, mais ces dernières se sont également développées et singularisées à partir de dynamiques propres. Le colloque a pour but de discuter les travaux ethnologiques récemment conduits sur les sociétés insulaires de l’océan Indien occidental (Madagascar, Comores, Zanzibar, La Réunion, Maurice, Seychelles…). On débattra, à partir des ethnographies produites, des thèmes et objets de prédilection de ces travaux, de leurs approches, des méthodologies et des débats théoriques dans lesquels ils s’inscrivent, et des champs d’application et d’utilisation des connaissances ainsi produites.

Annonce

Présentation

Le colloque international est organisé par le Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative (LESC), CNRS - Université de Paris Ouest Nanterre La Défense (Maison de l’archéologie et de l’ethnologie), et par le Département de la Recherche et de l’enseignement du musée du quai Branly, Paris.  Il se déroule à Nanterre les 27 et 28 avril et au musée du quai Branly, Paris, le 29 avril.

La constitution de l’Océan indien occidental en aire culturelle et domaine de recherche à part entière se justifie par l’existence pluriséculaire de réseaux d’échanges entre et au sein même de ces sociétés insulaires, prises à l’interface des civilisations africaines et eurasiatiques. Les flux de populations (au travers de la traite esclavagiste, des migrations, des circuits matrimoniaux, de la diffusion des plantes et des animaux domestiqués), le commerce de biens et services, les transferts et circulations de savoirs et de techniques, la circulation des langues et des styles artistiques, l’acculturation et les reformulations adaptées des traditions religieuses et des imaginaires politiques, les alliances diplomatiques et les conflits armés, ont eu des effets structurants sur l’ensemble des sociétés et des cultures ainsi connectées. Mais ces dernières ont pu aussi se développer et se singulariser à partir de dynamiques propres, tenant autant d’un travail de réappropriation locale, que de circonstances historiques et de spécificités écologiques et politiques liées à l’enracinement territorial des populations et aux formes de transmission intergénérationnelle au sein de celles-ci. Le problème central est donc de savoir à quelle échelle d’interaction et de temporalité il est nécessaire de se référer pour comprendre ces multiples échanges (internes et externes), et pour élaborer une connaissance anthropologique des sphères d’activités sociales étudiées (de la cognition située aux rituels pratiqués, en passant par les musiques performées et le pouvoir politique exercé) : quelles « unités échangistes » dans ce cas privilégier (une île, un quartier, une agglomération, une région, une catégorie de population, une formation politique, un mouvement social, un programme de conservation de l’environnement, un groupe de parenté…) ? Quelles techniques d’investigation et de traitement des données peut-on mettre en œuvre de manière appropriée?

La constitution des pratiques humaines et sociales en objets d’étude et d’analyse est indissociable du cadre méthodologique : dispositifs d’enquête utilisés, théories échafaudées, réflexions épistémologiques et critiques de l’époque. La demande sociale, influencée par les orientations politiques nationales ou internationales, peut également jouer sur cette construction, favorisant souvent l’interdisciplinarité. Certaines approches thématiques ou problématiques sont ainsi privilégiées, notamment quand elles sont soutenues par les débats publics et médiatisés, au nord comme au sud.

Il s’agit ici de discuter, comparer, et en définitive établir un état des lieux critique des travaux ethnologiques (mais aussi historiques, sociologiques, archéologiques et géographique pour peu qu’ils contribuent au projet d’anthropologie générale), récemment conduits sur les sociétés insulaires de l’océan Indien occidental (Madagascar, Comores, Zanzibar, La Réunion, Maurice, Rodrigues, Chagos, Seychelles…) : quels sont leurs objets de prédilection ? Quels sont les approches, méthodologies et débats théoriques dans lesquels ils s’inscrivent ? Quels espaces de discussion inaugurent-ils ? Quels sont éventuellement les champs d’application et d’utilisation des connaissances ainsi produites ?

Les interventions des séances plénières et des ateliers s’inscriront dans les axes suivants :

  1. L’épistémologie des travaux relevant d’une anthropologie comparative des sociétés insulaires de l’océan Indien occidental
  2. La nature des échanges et des jeux d’échelle pertinents dans la description et l’analyse des sphères d’activités sociales étudiées
  3. Les « effets de boucle » dus à l’application ou l’utilisation éventuelle dans la sphère publique des connaissances savantes ainsi produites dans le champ académique.

Dans ce cadre, l’ensemble des thèmes habituels (parenté, économie, politique, religion, stratification et morphologie sociale, droit, santé, art, technologie, musique, cognition, médias, migrations, littérature orale, architecture et urbanisme, sport, tourisme et loisirs, langage, sexualité, développement, mouvements sociaux et intellectuels, etc.), pourront être déclinés de la façon suivante :

  • L’idéologie et la pratique de l’ancestralité dans les relations sociales, économiques et politiques ; les catégories d’ancêtres, les représentations qui leur sont associées et les ontologies auxquelles elles participent.
  • Les hiérarchies et stratifications sociales : leurs justifications et leurs transformations. L’expression des discriminations présentes ; la rémanence et/ou la représentation des discriminations passées.
  • La construction des altérités et l’évolution des identités dans le contexte politique (origine géographique et ethnique, statuts sociaux) ; la formulation et la légitimation des frontières entre nous et les autres ; métissage, hybridité.
  • Les statuts personnels et collectifs, les droits et obligations (ceux des citoyens, autochtones, ou descendants) ; les entités d’appartenances ; les critères d’appartenance, les devoirs inhérents ; les tensions entre formes concurrentes d’appartenance.
  • Les catégories d’étrangers ;  les positions de ceux-là ; les champs et modes d’interactions avec eux.
  • Les âges ; la catégorie « jeunes », les jeunes urbains et ruraux, les relations entre générations ; le rapport au statut et au genre ; les institutions en relation avec les jeunes (leurs formations, activités économiques, productions et expressions, loisirs).
  • La transmission sociale et culturelle, le mode d’acquisition du savoir de sens commun, l’éducation et le développement cognitif. 
  • La parenté : les discours locaux, les pratiques et les catégories ethnographiques. 
  • Les politiques de protection de la biodiversité : leurs effets sur les communautés rurales ; la communication entre acteurs étrangers et locaux de la conservation ; les formes d’organisation de sociabilité qu’elles suscitent.
  • Les politiques des agences internationales de développement : démocratisation, décentralisation, réforme de la gouvernance locale, promotion de l’égalité des genres.
  • Les migrations et diasporas, les mobilités contemporaines régionales, nationales ou internationales, notion de limites et de frontières.
  • L’Islam, ses réseaux et ses implantations. Les Eglises chrétiennes, nouvelles et anciennes. L’innovation rituelle ; la transmission des affiliations religieuses.
  • Les productions artistiques. Les performances et modes consommations ; les contextes et les techniques. Musique, littérature, arts plastiques.
  • La circulation des savoirs. L’écriture et cultures médiatiques.
  • Les politiques de régulation foncière et les droits autochtones.
  • Les formes de souveraineté à l’échelle des états, des cités-états, des chefferies, des royautés, des communes, etc.
  • La ville et ses usages.

Programme du colloque

Mercredi 27 avril 2011

Université de Paris Ouest Nanterre (UPO), bâtiment B, salle de conférences

  • 9h30 Accueil
  • 10h00 Ouverture

10h30 Séance plénière 1, bâtiment B , salle de conférences :

Pier M. LARSON, Professor, Department of History, The Johns Hopkins University, USA
"Shreds of Malagasy History": Aristide Corroller and the Sociology of Knowledge in the Western Indian Ocean

11h30-13h00 Ateliers

  • Processus de production identitaire, bâtiment B, salle de conférences
  • Acteurs visibles et invisibles, bâtiment B, salle des thèses B015 René Rémond
  • Pratiques sociales et dispositifs publics, MAE, salle de cours 1, rez de jardin
  • Le global dans le local 1 : développement, MAE, salle de cours 1, rez de jardin

14h00-17h15 (avec pause café intermédiaire 15 mn) Ateliers

  • Processus de production identitaire, suite, bâtiment B, salle de conférences
  • Acteurs visibles et invisibles, bâtiment B, suite, salle des thèses B015 René Rémond
  • Pratiques sociales et dispositifs publics, suite, MAE, salle de cours 1, rez de jardin
  • Le global dans le local 1 : développement, suite, MAE, salle de cours 1, rez de jardin

17h45 Séance plénière 2 bâtiment B, salle de conférences :

Barbara WALDIS, Ethnologin, Dr. phil., Institut Santé & Social, Valais University of Applied Sciences, Western Switzerland
Not to belong to the Mauritian state: Methodological considerations on the study of citizenship education

LES ATELIERS :

ATELIER PROCESSUS DE PRODUCTION IDENTITAIRE

bâtiment B, salle de conférences

  • Président de séance et modérateur : Jean Claude Penrad, Maître de Conférences à l’EHESS-CEAf, Directeur de l'audiovisuel de l'EHESS
  • 11h30 Martin Ottenheimer, PhD, Emeritus Professor of Anthropology, Kansas State University, USA
    Complementarity in a Western Indian Ocean Community
  • 12h15 Denis Gay, docteur en anthropologie, Université de Lausanne, Suisse, chargé de cours à la Haute Ecole Pédagogique
    Les passages de frontières de groupes : un objet d’étude à privilégier dans les études de l’Ouest de l’océan Indien ?
  • 14h00 Pavitranand Ramhota, PhD, Senior Lecturer/Anthropologist, Mahatma Gandhi Institute, Moka, Mauritius
    Associations socioculturelles et stratégies électorales à l’ile Maurice (1995-2010)
  • 14h45 Iain Walker, PhD, ESRC Research Fellow COMPAS, University of Oxford, UK
    The Comorians of Zanzibar: strategies of belonging and mobility
  • 15h30 pause
  • 15h45 Masséande Chami -Allaoui, chercheur associé au CNDRS, Comores
    Représentations du métissage et de l’altérité dans la société comorienne et dans sa diaspora.
  • 16h30, Sarah Gould, University of Toronto
    Between Places: Children and the process of kinship in Madagascar
  •  

ATELIER ACTEURS VISIBLES ET INVISIBLES

bâtiment B, salle des thèses René Rémond B 015

  • Président de séance et modérateur : Michael Lambek, MSRC Professeur d'Anthropologie & Chaire de recherche du Canada, Université de Toronto, Scarborough, Canada.
  • 11h30 Marco Motta, doctorant, Laboratoire d'Anthropologie Culturelle et Sociale (LACS), Université de Lausanne
    Retour sur la notion anthropologique d’« esprit » après une expérience à Zanzibar
  • 12h15 Sophie Bouffart, Doctorat d’ethnologie Université de Paris Ouest Nanterre, LESC
    Evolution des rites de possession à Mayotte en fonction de l’évolution économique de l’île et de ses rapports avec sa métropole et avec Madagascar voisine.
  • 14h00 Jacques Lombard, CNRS-GDR Images, Michèle Fiéloux, CNRS-LAS
    Une leçon de choses malgache…
  • 14h45 Françoise Dumas-Champion, chercheur CNRS au Centre d’Etude des Mondes Africains (Cemaf)
    Unité de pensée et diversité religieuse à La Réunion
  • 15h30 pause
  • 15h45 Frank Muttenzer, PhD, Seminar für Kultur- und Sozialanthropologie, Universität Luzern, Switzerland
    Tindroke: ritual politics, precedence and skill among mobile Vezo fishing people
  • 16h30 Thomas Mouzard, doctorant EHESS/CEAf
    La construction d’une identité populaire à travers le rituel (Madagascar, La Réunion dans la deuxième moitié du 20e siècle)

ATELIER PRATIQUES SOCIALES ET DISPOSITIFS PUBLICS

Maison de l’archéologie et de l’ethnologie RDJ, salle de cours 1

  • 11h30, Nicolas Roinsard, MCF en sociologie, Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand.
    Formes contemporaines de la pauvreté à La Réunion : considérations méthodologiques et épistémologiques
  • 12h15, Héloïse Finch-Boyer, Chercheuse, CISA, University of the Witwatersrand, South Africa
    « Mr Bricolage » comme action politique dans les bidonvilles de La Réunion : vers une nouvelle anthropologie de l'espace habité ?
  • 14h00, Sandrine Dupé, Doctorante en anthropologie, MNHN - Université de La Réunion
    L’utilisation de la phytothérapie à La Réunion comme témoin d’intégration sociale et culturelle pour les mères mineures.
  • 14h45, Karine Aasgaard Jansen, Ph.D.- candidate, Department of Archaeology, History, Cultural- and Religious Studies, University of Bergen, Norway
    Aetiologies and identities: A medical anthropological perspective on the 2005-2007 chikungunya epidemic in La Réunion
  • 15h30 pause
  • 15h45, Juliette Sakoyan, docteure, EHESS Marseille
    De l'insularité sanitaire. Migrations et évacuations sanitaires Comores-Mayottes-Réunion

ATELIER LE GLOBAL DANS LE LOCAL : DEVELOPPEMENT

Maison de l’archéologie et de l’ethnologie RDJ, salle de cours 2

  • Président de séance et modérateur : Stephen Ellis, D.Phil., Desmond Tutu professor in the Faculty of Social Sciences, Vrije Universiteit Amsterdam, Senior researcher Afrika Studie Centrum
  • 11h30 Jonathan Ravat, doctorant en anthropologie, Mahatma Gandhi Institute, Moka, Mauritius
    Gestions religieuses de l'extrême pauvreté à l'île Maurice
  • 12h15, Mathieu Claveyrolas, Ethnologue, Chargé de recherches CNRS, Centre d’Etudes de l’Inde et de l’Asie du Sud (CEIAS, EHESS/CNRS)
    Discours politiques, pratiques religieuses : l’hindouisme mauricien et la créolité
  • 14h00, Camille Al Dalbaghy, Doctorante, Allocataire de recherche, IRIS-EHESS
    Faire « commune commune » à Diego Suarez (Madagascar) à l’aube du XXIeme siècle, « le poids de l’eau » dans un gouvernement municipal extraverti.
  • 14h45, Antonie Kraemer, PhD Candidate, School of Oriental and African Studies (SOAS), UK
    "Very ñ’taniko, dra very ñ’añarako": Mining, conservation and changing identities in south east. Madagascar
  • 15h30 pause
  • 15h45, Lisa L. Gezon, Professor of Anthropology, University of West Georgia (USA)
    Surviving the Margins: Khat in Northern Madagascar

Jeudi 28 avril 2011

Université de Paris Ouest Nanterre (UPO), bâtiment B, salle de conférences

9h30 Accueil

10h00 Séance plénière 3, bâtiment B, salle de conférences :

Sophie BLANCHY, DR CNRS, Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative
Ngazidja, les Comores et au-delà : principes d’organisation sociale et parcours personnels

10h30 Séance plénière 4, bâtiment B, salle de conférences :

Michael LAMBEK, MSRC Professeur d'Anthropologie & Chaire de recherche du Canada, Université de Toronto, Scarborough, Canada.
Weddings or Funerals? (Comoros, Madagascar)

11h30-13h00 Ateliers

  • Mémoire et transmission, bâtiment B, salle de conférences
  • Langages, pouvoirs, identités, salle des thèses B015 René Rémond
  • Réseaux, échanges, frontières, MAE, salle de cours 1, rez de jardin
  • Intégration, exclusion, MAE, 3eme étage, salle 308F

14h00-17h15 (avec pause café intermédiaire 15 mn) Ateliers

  • Mémoire et transmission, suite, bâtiment B, salle de conférences
  • Langages, pouvoirs, identités, suite, salle des thèses B015 René Rémond
  • Réseaux, échanges, frontières, suite, MAE, salle de cours 1, rez de jardin
  • Intégration, exclusion, suite, MAE, 3eme étage, salle 308F

17h30 Séance plénière 5 bâtiment B, salle de conférences :

Christian GHASARIAN, Professeur d'anthropologie, Directeur de l'Institut d'ethnologie, Neuchâtel, Suisse
Productions discursives de « l’identité » et responsabilités des anthropologues à La Réunion

LES ATELIERS :

ATELIER MEMOIRE TRANSMISSION

bâtiment B, salle de conférences

  • 11h30, Jennifer Cole, Professor of anthropology, University of Chicago, USA
    Gender, Memory and Migration in the Malagasy Diaspora
  • 12h15, Dominique Somda, Doctorat d’ethnologie Université de Paris Ouest Nanterre, LESC, lauréate bourse Fyssen, The London School of Economics (LSE), UK
    L'ethnographie des réalités incertaines. Le visible et l'invisible et l’esclavage au sud de Madagascar
  • 14h00, Andrew Walsh, Associate Professor, Department of Anthropology, University of Western Ontario, Canada
    Touring the Dead: Negotiating Access, Authority and Responsibility at a Tomb Site in Northern Madagascar.
  • 14h45, Sandra J.T.M. Evers, professor, Department of Social and Cultural Anthropology, VU University Amsterdam, Netherlands
    A Memory Twice Removed: How "Creole" Primary School Children in Mauritius Imagine their Ancestry
  • 15h30 pause
  • 15h45, Mélanie Capredon, Doctorante en anthropologie, Université de La Réunion, Laboratoire A.M.I.S - Toulouse
    L’influence des migrations arabes dans le peuplement de Madagascar révélée à travers les analyses génétiques d’une population du Sud-Est malgache : les Antemoro.
  • 16h30, Klara Boyer-Rossol, Doctorante en Histoire de l'Afrique, Université Paris 7 Denis Diderot
    Les Makoa à l’Ouest de Madagascar. Une ancestralité entre deux rives. XIXe-XXe siècles.

ATELIER RESEAUX, ECHANGES , FRONTIERES

  • Président de séance et modérateur : Philippe Beaujard, Directeur de recherche aux CNRS, Cemaf.
  • 11h30, Anne K. Bang, UniGlobal Project, Centre for Middle Eastern and Islamic Studies, University of Bergen, Norway
    The Ratib al-Haddad. Tradition and transition of a text-based ritual in East Africa
  • 12h15, Anna Lim, Ph.D. candidate, Department of Anthropology, University of Virginia, USA
    Mayotte: Comorian island or French territory
  • 14h00, Christel Mattheeuws, Honorary Research Fellow, Department of Anthropology, University of Aberdeen, Scotland
    Where does Asia begin and where does it end? The journey of calendars, wind and life, and world transformation in Central-East Madagascar
  • 14h45, Yakina Mohamed Djelane, Doctorante en anthropologie, Université de La Réunion, CRLHOI
    Pratiques soufies et religiosité féminine dans le village de Fassi en Grande Comore. Entre héritage familial et singularité coutumière.
  • 15h30 pause
  • 15h45, Soraya Dodat, doctorante, EHESS - Université de La Réunion
    La féminisation du corps des oulémas à La Réunion (1910.2010)
  • 16h30, Sarah Fee, Associate Curator, Eastern Hemisphere Textiles, Royal Ontario Museum, Toronto
    Using Cloth to think in Madagascar

ATELIER INTEGRATION EXCLUSION

Maison de l’archéologie et de l’ethnologie RDJ, salle de cours 1

  • 11h30, Faranirina Rajanonah, professeur d’Histoire de l’Afrique, Université de Paris 7 Denis Diderot
    Les fonctionnaires créoles réunionnais de Tananarive pendant la période coloniale
  • 12h15, Patrice Pongérard, consultant, ethnologue et muséographe, Agence Patrimoines, Cultures & Sociétés.
    La division ethnique du travail ouvrier dans la société de plantation cannière réunionnaise au XXe siècle, mythe ou réalité ?
  • 14h00 Nicole Said Mohammed, doctorat en Sciences de l’Education, IUFM d’Aix-Marseille
    Les ressources communautaires des Comoriens et Mahorais à Marseille et leurs incidences sur les parcours scolaires des jeunes d’origine comorienne et mahoraise.
  • 14h45, Livia Monne, doctorante à l'EHESS Marseille
    Expériences migratoires de femmes Comoriennes à Marseille. Construction d’un statut personnel, entre parcours administratif, socio-économique et appartenance communautaire.
  • 15h30 pause
  • 15h45, Karen Lopez, Doctorante EHESS
    Les enjeux d’intégration et d’exclusion à la lumière des notions d’interculturalité et de relations interethniques. Le cas des îles Maurice et La Réunion.
  • 16h30, Lala Raharinjanahary, Ecole Normale Supérieure - Université d’Antananarivo, Madagascar
    Rapports entre descendants et adeptes du culte, zana-drano, au Doany Kingory, lieu de prière traditionnel, près d’Antananarivo, Madagascar

ATELIER LANGAGES, POUVOIRS, IDENTITES

Maison de l’archéologie et de l’ethnologie, LESC, 3ème étage, salle 308F

  • 11h30, Colette Noyau, Professeur, Dépt des Sciences du langage, UMR 7114 PX / CNRS Université Paris-Ouest Nanterre
    Le créole seychellois langue de transmission scolaire et langue de littéracie
  • 12h15, Robert Chaudenson, Professeur émérite, Université de Provence
    Genèse des créoles des Mascareignes et des Seychelles: microcosme et insularité
  • 14h30, Pierre Mbima, Professeur en linguistique, Université Nord-Madagascar
    Le français dit "branché" des jeunes urbains de Diégo-Suarez à Madagascar : le koroko ou la construction d'une identité mouvante
  • 15h15, Harriet Joseph Ottenheimer, PhD, Emerita Professor of Anthropology and American Ethnic Studies, Kansas State University, USA
    Ideology and orthography: dictionary construction and orthographic choice in the Comoro Islands

Vendredi 29 avril 2011

Musée du quai Branly, Paris, Salle de cinéma, entrée principale, Rez de Jardin

9h30 Accueil

10h00 Séance plénière 6, Théâtre Levi-Strauss :

Maurice BLOCH, Professor of anthropology, London School of Economics and Political Science (LSE), UK
Malagasy theories and uncertainties concerning mind, language, the brain, the fo and dreams.

11h00-13h15 Ateliers

  • Hiérarchies et dynamiques sociales, salle de cinéma
  • Le global dans le local 2 : environnement, salle de cours 1
  • Interculturalité, salle de cours 2
  • Réveils religieux, salle de cours 3

14h15-17h30 (avec pause café intermédiaire), Ateliers

  • Hiérarchies et dynamiques sociales, suite salle de cinéma
  • Musicalités, salle de cours 1
  • Interculturalité, suite, salle de cours 2
  • Insularités, salle de cours 3

17h15 Séance de clôture, salle de cinéma

ATELIERS

ATELIER HIERARCHIES ET DYNAMIQUES SOCIALES

Salle de Cinéma

  • 11h00, Denis Regnier, PhD Candidate in Anthropology, London School of Economics, UK
    L'évitement du mariage avec les descendants d'esclaves et ses conséquences dans le sud Betsileo
  • 11h45, Lolona Razafindralambo, doctorat d’ethnologie Université Paris X Nanterre, MCF Université d’Antananarivo
    Catégories sociales et représentations : l’esclavage à Madagascar
  • 12h30, Jennifer Jackson, Assistant Professor in Anthropology, Universtity of Toronto
    ‘Stop acting like an andevo’: Negotiating ideologies and aesthetics of class through syntax and register shifts in political kabary and political cartooning
  • 14h30, Laurent Berger, Chargé de la recherche au musée du quai Branly, chercheur affilié au LAS
    Une analyse comparative des royautés sacrées sakalava et antankaraña (Madagascar)
  • 15h15, Rita Astuti, Professor of anthropology, The London School of Economics (LSE), UK
    Vezo folk sociology: lessons for anthropology
  • 16h00, Suzanne Chazan-Gillig, chercheur à l’IRD
    Dualisme de la société mauricienne à l’ère de la mondialisation

ATELIER LE GLOBAL DANS LE LOCAL : ENVIRONNEMENT

Salle de cours 1

  • 11h00, Eva Keller, Dept. of Social Anthropology, University of Zurich, Switzerland
    Shared agendas - differents stories. Malagasy and Swiss views of the Masoala National Park in Madagascar’s rainforest area
  • 11h45, Louise Lhoutellier, doctorante Université de Paris Ouest Nanterre, membre du LESC
    La médiation entre les acteurs locaux, nationaux et internationaux investis dans la conservation de la bande forestière de Fianarantsoa (Sud-Est malgache)
  • 12h30, Karen Middleton, chercheur en anthropologie, UK
    Remembering the famines: alterity and the conceptualization of environmental risk in Madagascar’s deep South.

ATELIER MUSICALITES

Salle de cours 1

  • 14h30, Victor Randrianary, doctorat d’ethnomusicologie Université Paris X Nanterre, MCF Université d’Antananarivo
    Debaa de Mayotte: Enjeux identitaires et nouvelles expressions
  • 15h15, Catherine Servan-Schreiber, chercheur CNRS/EHESS et INALCO
    « Avenir créole » ou « indianité modernisée » ? Modèle indianocéanique, ou modèle caribéen ? La circulation des formes musicales à l’Ile Maurice
  • 16h00, Caroline Déodat, doctorante en ethnopoétique, Université de Paris VII- Denis Diderot
    Le sega à l'île Maurice, un chant de transgression : ostentation de l’interdit et production de contre-valeurs (1920-1965).
  • 16h45, Julien Mallet, chercheur à l'IRD (URMIS, Paris 7 Diderot), président de la société française d'ethnomusicologie (sfe)
    Droits d’auteur, bien commun et création, Tensions et recompositions à Madagascar et à La Réunion.

ATELIER INTERCULTURALITE

Salle de cours 2

  • Président de séance et modérateur : Barbara WALDIS, Ethnologin, Dr. phil., Institut Santé & Social, Valais University of Applied Sciences, Western Switzerland
  • 11h00, Philippe Vitale, MCF Département de Sociologie, Université de Provence & Laboratoire Méditerranéen de Sociologie (LAMES-CNRS/MMSH).
    La recontextualisation des Cultural studies dans les sciences sociales à La Réunion
  • 11h450, Laurence Pourchez, anthropologue, MCF HDR, département d’Etudes créoles, Université de La Réunion et Didier de Robillard, anthropolinguiste, professeur, Université François-Rabelais de Tours
    « Comparer », « comprendre », « donner sens » à partir des sociétés créoles de l'océan Indien
  • 12h30, Eliane Wolf, MCF, et Michel Watin, professeur, LCF-UMR 8143 CNRS, Sciences de l’Information et de la communication, Université de La Réunion
    Ici et là-bas : pister les nouvelles proximités
  • 14h30, Julie Peghini, Docteur en sciences de l'information et de la communication Paris 8, post-doctorante à la MSH Paris Nord
    L’émergence d'un clivage générationnel à l'île Maurice: nouveau styles de vie, nouvelles normes.
  • 15h15, Stéphane Nicaise, Docteur en anthropologie Université de La Réunion, chargé de cours ICM Madagascar
    Ancestralités réunionnaises en Indianocéanie.
  • 16h00, Phanélie Penelle, doctorante, Université Lumière Lyon 2
    Catholicisme, servis malbar, servis malgache : exemples de transmission et de cohabitation religieuses au sein d’une famille réunionnaise

ATELIER REVEILS RELIGIEUX

Salle de cours 3

  • 11h00, Valérie Aubourg, Université de La Réunion, Département d’anthropologie, CRLHOI
    Le Renouveau charismatique à La Réunion et à Maurice : le contre-feu catholique
  • 11h45, Hilde Nielssen & Karina Hestad Skeie, University of Bergen, Norway
    Fifohazana and the magicalization of national politics in Madagascar
  • 12h30, Olivia Legrip, Doctorante contractuelle en anthropologie, Université Lumière - Lyon 2
    Par-delà les ancêtres et le Mouvement du fifohazana. Un rapport cultuel entre contemporanéité et ancestralité symbolique dans les itinéraires religio-thérapeutiques betsileo (Madagascar).

ATELIER INSULARITES

Salle de cours 3

  • 14h30, Arlette Fruet, Docteur ès Lettres, affiliée au CRLHOI, Université de La Réunion
    Archipels inconstants. La perception singulière des îles dans le canal du Mozambique, d’après les récits de voyage au XVIIème siècle (contribution littéraire).
  • 15h15, Yvan Combeau, Professeur d’histoire contemporaine, Université de La Réunion
    L’étude du politique dans les sociétés de l’océan Indien occidental. Essai d'histoire immédiate.

Lieux

  • 21 allée de l'Université
    Nanterre, France

Dates

  • mercredi 27 avril 2011
  • jeudi 28 avril 2011
  • vendredi 29 avril 2011

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Anthropologie, océan Indien, Comores, Madagascar, Mascareignes, Zanzibar, Seychelles

Contacts

  • Sophie Blanchy
    courriel : sophie [dot] blanchy [at] mae [dot] u-paris10

Source de l'information

  • Sophie Blanchy
    courriel : sophie [dot] blanchy [at] mae [dot] u-paris10

Pour citer cette annonce

« Anthropologie comparative des sociétés insulaires de l'océan Indien occidental », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 11 mars 2011, http://calenda.org/203678