Accueil Histoires et historiographies de la subversion dans les Amériques

Histoires et historiographies de la subversion dans les Amériques

Histories and historiographies of subversion in the Americas

Historias e historiografías de la subversión en las Américas: dinámicas narrativas, dinámicas políticas, dinámicas historiográficas

*  *  *

Publié le mercredi 16 mars 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Huitième journée internationale d'histoire des sensibilités : « historias e historiografías de la subversión en las Américas: dinámicas narrativas, dinámicas políticas, dinámicas historiográficas / histoires et historiographies de la subversion dans les Amériques : dynamiques narratives, dynamiques politiques, dynamiques historiographiques ». Coordination par Frédérique Langue. La journée aura lieu à l'EHESS le 23 mars 2010.

Annonce

VIIIe  JOURNEE d'ETUDES INTERNATIONALE D'HISTOIRE DES SENSIBILITES

"Histoires et historiographies de la subversion dans les Amériques : dynamiques narratives, dynamiques politiques, dynamiques historiographiques"

  • Coord. Frédérique Langue
  • EHESS 23 mars 2010
  • 9-12h30 – 14h-17h salle A du Conseil (sous-sol) - Bâtiment France 190-198 av. de France 75013 Paris

Argumentaire

Le programme proposé dans le cadre du projet quadriennal CNRS et axe « Histoire et anthropologie des sensibilités. Paradigmes américains, histoire et mémoire XVIe-XXIe siècles » vise à explorer les interactions, combinaisons, oppositions et amplifications qui opèrent autour d'objets historiques fortement porteurs de représentations, qu'elles soient politiques, scientifiques ou autres, et qui amènent à contraindre, orienter et enrichir tout à la fois la représentation plus particulièrement historiographique. Il s'agit donc aussi de lancer une auto-réflexion sur les représentations historiques, leurs facteurs, leurs enjeux, et leurs dynamiques dans et hors des études historiques.

Nous nous proposons cette année de centrer nos discussions lors de notre première rencontre, prévue le mercredi 23 mars 2011, sur des objets historiques à forte charge symbolique; on peut citer par exemple les célébrations et commémorations diverses autour du Bicentenaire des Indépendances, côté Amériques luso-ibériques, et la réécriture de la Guerre Froide entre services secrets, coté étasunien. Sans être exclusifs, ces objets proposés, ou d'autres de nature également problématisée dans les années récentes, devraient permettre de commencer à explorer de manière comparatiste les phénomènes de fabrication de récits / représentations/interprétations du passé, en particulier du point de vue du jeu des narrations, savantes, scientifiques, politiques, populaires... Il s’agit par conséquent de prendre en considération l’écriture de l’histoire par ses différents acteurs, sur un mode officiel ou non, en d’autres termes les usages politiques du passé dans les discours à vocation historique ou historicisante.

Programme

9h-12h30

Présentation de la journée par Frédérique Langue et Christophe Giudicelli

Présidence de séance : Carmen Bernand (Univ. Paris 10 – Mascipo)

Osvaldo Otero (Centro de Estudios de Historia Americana Colonial FaHCE-Universidad de La Plata)
“¡Qué desvergüenza es esa! Historia de lo íntimo y Transgresiones afectivas al orden colonial a fines del siglo XVIII”

Alejandro Gómez (Université Paris III – Mascipo)
« Révoltes d'esclaves et « émeutes raciales » : sensibilités et représentations des Noirs et afro-descendants dans le Monde Atlantique, XVIe-XXe siècle. Une proposition méthodologique»

Alexandre Rios-Bordes (doctorant CENA-EHESS)
"Du séditieux à l’« ennemi d’Etat » ? Hypothèses et perspectives sur l’historiographie éclatée de l’ennemi intérieur aux Etats-Unis"

Domingo Irwin (Universidad Pedagógica Libertador, Caracas)
“Palabras escritas e historia, venezolana y estadounidense, sobre las relaciones civiles y militares criollas”

14h-17h

Présidence de séance : Capucine Boidin (Univ. Paris 3 – IHEAL - Mascipo)

Moira Cristiá (EHESS, Mascipo)
“Falsa la historia que nos enseñaron”. Argumentos visuales, sensibilización y revisión de la historia desde el peronismo revolucionario (Argentina, 1966/1976).

Federica Morelli (Université de Turin-Mascipo)
« De símbolos continentales a héroes nacionales: los mártires quiteños del 2 de agosto 1810 »

Leonardo García (Mascipo)
“Músicas populares y bicentenario. Creación, práctica musical y representaciones sociales en el espacio urbano andino”

Ignacio Telesca – CONICET (Argentina) – Universidad de Colonia (Alemania)
“La sociedad y su historia. El Paraguay y la celebración del bicentenario de su independencia”

María Laura Reali (Université Paris Diderot- Paris VII  (Laboratoire ICT))
" Initiatives de commémoration historique Uruguay-Paraguay et leur interaction avec le mouvement "révisionniste" dans les années 1910 "

Lieux

  • 190, avenue de France (EHESS - Bâtiment Le France)
    Paris, France

Dates

  • mercredi 23 mars 2011

Mots-clés

  • histoire des sensibilités, représentations, bicentenaires, Indépendances, histoire officielles, Amérique latine

Contacts

  • Frédérique Langue
    courriel : flangue [at] ehess [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Frédérique Langue
    courriel : flangue [at] ehess [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Histoires et historiographies de la subversion dans les Amériques », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 16 mars 2011, http://calenda.org/203736