AccueilArrêt sur images : l'individu face à l'histoire

*  *  *

Publié le jeudi 24 mars 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Depuis quelque temps, le détail connaît un regain d’intérêt dans les recherches en histoire, en sciences sociales, en littérature et en histoire de l’art. C’est dans cette perspective que s’inscrit la journée d’études interdisciplinaire du GRICH (groupe de recherche identités, cultures, histoires) : « arrêt sur images : l’individu face à l’histoire ». Fidèle au projet initial du GRICH d’interroger, dans des aires géographiques diverses, les tentatives individuelles ou collectives de se construire ou de se reconstruire face à l’histoire, la journée d’études s’intéressera à des détails qui figurent ou cristallisent le moment où se joue le rapport d’un acteur à l’histoire, où l’histoire affecte un individu (ou un groupe) et où ce dernier (ré)agit.

Annonce

Organisation : Daniel Argelès, Anne-Marie Jolivet, Cristina Marinas, Heidi Knörzer, Véronique Pauly (Groupe de recherche ‘Identités, Cultures, Histoires’ (GRICH)), Ecole Polytechnique, Palaiseau.

Journée d’études : « Arrêt sur images : l’individu face à l’histoire », Jeudi 31 mars 2011 (14h-18h, amphi Becquerel) et vendredi 1er avril 2011 (10h30-17h, amphi Curie)

Présentation

Depuis quelque temps, le détail connaît un regain d’intérêt dans les recherches en histoire, en sciences sociales, en littérature et en histoire de l’art. Animées par la conviction que l’analyse du détail singulier nous révèle « le cristal de l’événement total » (Georges Didi-Hubermann/Walter Benjamin), elles prennent au sérieux « une poussière d’information », « des bribes d’expériences » (Jacques Revel) ou « des détails minuscules » (André Chastel).

C’est dans cette perspective que s’inscrit la journée d’études interdisciplinaire du groupe de recherche ‘Identités, Cultures, Histoires’ de l’Ecole Polytechnique : « Arrêt sur images : l’individu face à l’histoire ».

Fidèle au projet initial du GRICH d’interroger, dans des aires géographiques diverses, les tentatives individuelles ou collectives de se construire ou de se reconstruire face à l’histoire, la journée d’études s’intéressera à des détails qui figurent ou cristallisent le moment où se joue le rapport d’un acteur à l’histoire, où l’histoire affecte un individu (ou un groupe) et où ce dernier (ré)agit.

Les intervenants procéderont à un « arrêt sur images » dans un corpus pictural, cinématographique, littéraire ou discursif. L’objectif sera d’entrer dans le détail des œuvres et des textes pour repérer les logiques auxquelles obéit la représentation de l’histoire: outre les choix formels, on sera notamment attentif à ce que le détail en question raconte sur l’impact de l’histoire sur l’individu, sur ses rapports aux pouvoirs et aux structures, sur ses marges de manœuvre. On s’interrogera également sur la façon dont cette représentation de l’histoire participe à une (re)-construction ou un positionnement de soi dans et face à l’histoire ou à l’élaboration d’une stratégie (discursive ou politique), d’une identité ou d’une trajectoire.

Le postulat qui est défendu n’est pas que small is beautiful mais que small is heuristic en ce sens que le changement d’échelle et l’attention portée au détail favorisent la connaissance et ouvrent des perspectives nouvelles.

Contact : grich@polytechnique.fr

Programme

Jeudi 31 mars 2011, amphi Becquerel, 14h - 18h:

14h : Ouverture de la journée d’études

I. La question du sujet

Conventions et voix individuelles

14h15: Marc Zuili, École Polytechnique et Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines: De l’importance du moindre détail : étude des testaments d’un moraliste tolédan du XVIe siècle, Alejo Venegas de Busto (1498/99-1562)

14h35 : Violaine Anger, Ecole Polytechnique et Université d’Evry : Le récit de la Messagère dans l’Orfeo de Claudio Monteverdi (1607)

14h55 : Cristina Marinas, Ecole Polytechnique : Le détail du portrait : images royales dans une fresque de Luca Giordano (1692-1693)

15h15 : Discussion

15h45 : Pause-café

Du détail au sujet

16h15 : Claire Aslangul, Université Paris IV : La représentation des figures féminines dans les images de guerre

16h35 : Ineke Bockting, Institut catholique de Paris : Furious Unbelief and Other Curious Feelings: The adjectival detail in Eudora Welty's "Clytie" and William Faulkner's "A Rose for Emily" and "Dry September"

16h55 : Cynthia Fleury, Ecole Polytechnique, American University of Paris et CNRS : La parole du sujet comme révélateur de l’entropie démocratique

17h15 : Discussion

Vendredi 1er avril 2011, amphi Curie, 10h30-18h :

II. Construction/déconstruction d’identités

Médiations/Transgressions

10h30 : Dominique de Courcelles, Ecole Polytechnique, Collège international de philosophie, CNRS : L’enterrement du Comte d’Orgaz par Le Greco, 1586-1588 : entrelacements d’identités et nuée en théorie.

10h50 : Heidi Knörzer, Ecole Polytechnique : La métaphore du trait d’union dans les textes journalistiques d’Isidore Cahen (1826-1902) et d’Hippolyte Prague (1856-1935)

11h10 : Denis Hirson, Ecole Polytechnique : Corps barbelés. Cauchemars et désirs à l’époque de l’apartheid en Afrique du Sud

11h30 : Discussion

12h : Déjeuner

III. Le détail comme stratégie

Littérature

14h : Daniel Argelès, Ecole Polytechnique : L’esthétique du détail chez l’écrivain allemand Klaus Schlesinger (1937-2001) : instantanés photographiques et stratégies d’écriture face à l’histoire

14h20 : Véronique Pauly, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines : Le motif de la fumée dans le roman de l’écrivain anglais Caryl Phillips, The Nature of Blood (1997)

14h40 : Gang Bai, Ecole Polytechnique et Université du Havre : « Je n’ai pas de nom à moi-même » : le souvenir d’un idiot face au labyrinthe de la mémoire collective dans la nouvelle de l’écrivain chinois YU Hua

15h : Discussion

15h30 : Pause-café

Cinéma

16h : Anne-Marie Jolivet, Ecole Polytechnique : Le détail subliminal ou la déchirure de l’innommable : deux cinéastes contre l’abus de pouvoir et la loi du silence. (Ladislao Vajda, Marcelino Pan y Vino (1955), Pedro Almodovar, La Mauvaise Education (2004))

16h20 : Jean-Baptiste Thomas, Ecole Polytechnique : Le fond de l’air est rouge. L’Italie des « années de plomb » dans Miccia Corta et La prima linea.

16h40 : Discussion

17h : Cocktail de clôture

Catégories

Lieux

  • Ecole Polytechnique
    Palaiseau, France

Dates

  • jeudi 31 mars 2011
  • vendredi 01 avril 2011

Fichiers attachés

Mots-clés

  • individu, histoire, détail, image

Contacts

  • Groupe de recherche identités, cultures, histoires ~
    courriel : grich [at] polytechnique [dot] fr

Source de l'information

  • Groupe de recherche identités, cultures, histoires ~
    courriel : grich [at] polytechnique [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Arrêt sur images : l'individu face à l'histoire », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 24 mars 2011, http://calenda.org/203843