AccueilGuerre, expérimentation et standards thérapeutiques

Guerre, expérimentation et standards thérapeutiques

Wartime, therapeutic evaluation and standards

Essais cliniques, évaluation thérapeutique et procès médicaux, de la première à la seconde guerre mondiale

Clinical trials, experimentation and court trials as standard setting instances From WWI to WWII

*  *  *

Publié le jeudi 24 mars 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Les deux guerres mondiales du XXe siècle sont en grande partie responsables de profonds changements en matière d’innovation thérapeutique et de développement des médicaments, de la reconfiguration des normes du temps de paix socialement et médicalement admises en matière de recherche, de la gestion de l’exposition au risque et de son acceptabilité juridique en opposition au crime de guerre. Le colloque souhaite questionner la façon dont les deux conflits mondiaux ont mis à l’épreuve les systèmes de normes médicales et scientifiques : comment ils ont contribué à modifier, déplacer et reconfigurer les frontières du licite et du tolérable en matière d’innovation, d’évaluation et d’expérimentation thérapeutiques ; comment, dans cette sphère, ils ont fait émerger de nouveaux standards scientifiques, politiques et juridiques.

Annonce

Argumentaire

Les deux guerres mondiales ont constitué des moments et des théâtres de bouleversement des conditions « normales » de l’intervention sur le corps et la santé : explosion des maladies menaçant la santé du collectif militaire, urgence et impératifs de l’intervention médicale créés par la situation de guerre, exceptionnalité des besoins thérapeutiques au service de la médecine de masse, conditions sanitaires dégradées des populations civiles et militaires, extension massive de la captivité, violences et atrocités commises à grande échelle contre des groupes nationaux, ethniques ou sociaux. Les mobilisations nationales reconfigurent les thèmes et l’organisation d’une recherche médicale opérationnelle désormais orientée par les besoins spécifiques de l’effort de guerre.

Durant les conflits mondiaux, nombre de champs sanitaires constituent des laboratoires pour l’intervention thérapeutique, des fièvres typhoïdes et du typhus à la grippe entre 1914 et 1918, de l’usage de la pénicilline et du DDT aux troubles psychiatriques  durant la Seconde Guerre mondiale. En même temps, les conditions créées par la guerre modifient les standards de l’évaluation thérapeutique menée sur les patients. L’exacerbation des risques que les soldats encourent interroge la balance bénéfice-risque habituellement admise en ce qui concerne les seuils de tolérance morale, politique et légale de l’exposition au risque de sujets soumis à des évaluations thérapeutiques. De plus la guerre rend aiguës les interrogations sur l’expérimentation sous contrainte.

Le règlement des hostilités après les deux conflits mondiaux suscite une série de procès militaires chargés d’enquêter et de statuer sur les crimes de guerre. De la Première à la Seconde Guerre mondiale émergent l’invention et la codification d’une catégorie de transgressions définies comme crimes de guerre « médicaux », soulignant que les expérimentations humaines et l’évaluation thérapeutique doivent être reconsidérées selon les conceptions scientifiques, les standards légaux autant que selon les seuils de tolérance morale que les guerres elles-mêmes ont fait émerger et qui se développent dans l’après-guerre. Dans cette perspective, les procès opèrent comme des instances de référence pour délimiter les frontières entre pratiques licites et pratiques criminelles et posent les jalons des régulations nationales et internationales en matière d’administration de la preuve et d’essais cliniques. Façonnés par les deux guerres, interviennent de profonds changements en matière d’innovation thérapeutique et de développement des médicaments, la reconfiguration des normes du temps de paix socialement et médicalement admises en matière de recherche, la gestion de l’exposition au risque et son acceptabilité juridique en opposition au crime de guerre.

Le colloque a pour objet de questionner la façon dont les deux conflits mondiaux du 20e siècle ont mis à l’épreuve les systèmes de normes médicales et scientifiques : comment ils ont contribué à modifier, déplacer et reconfigurer les frontières du licite et du tolérable en matière d’innovation, d’évaluation et d’expérimentation thérapeutiques ; comment, dans cette sphère, ils font émerger de nouveaux standards scientifiques, politiques et juridiques.

En prenant en compte ces questionnements, les propositions de communication pourront décliner les thèmes suivants :

  1. Pratiques d’investigation et d’évaluation médicales et scientifiques durant les deux conflits mondiaux.
  2. Expérimentations humaines durant les deux conflits mondiaux.
  3. Tribunaux et procès militaires : des crimes de guerre aux crimes médicaux de guerre.
  4. Réception publique et professionnelle des procès et des jugements et ses effets sur la transformation des standards de l’évaluation thérapeutique.
  5. Codifications et régulations nationale et internationale de l’administration de la preuve et des essais cliniques en relation avec les procès médicaux.

Modalités de soumission des propositions :

Les propositions de communication (500 mots et un bref CV) sont à envoyer à Christian Bonah (bonah@unistra.fr) ou Anne Rasmussen (anne.rasmussen@unistra.fr)

avant le 1er mai 2011

  • Les propositions sont acceptées en français et en anglais.
  • Les communications peuvent être présentées en anglais ou en français.

Organisation :

  • Institut de recherches interdisciplinaires sur les sciences et la technologie (IRIST), EA 3424 ; -Equipe de recherche en sciences historiques, EA 3400 ;
  • Programme GIS Mondes germaniques « La Reichsuniversität de Strasbourg dans l'Europe allemande : 1941-1944/45 : acteurs, pratiques et savoirs disciplinaires » ;
  • Research Networking Programme « DRUGS : Standard drugs and drug standards », European Science Foundation (Standing Committee for the Humanities)

Comité scientifique :

  • Christian Bonah, IRIST
  • Nils Kessel, IRIST
  • Catherine Maurer, EA 3400
  • Anne Rasmussen, IRIST

Lieux

  • Strasbourg, France

Dates

  • samedi 30 avril 2011

Mots-clés

  • Histoire des sciences, Histoire de la médecine, Histoire des conflits

Contacts

  • Anne Rasmussen
    courriel : anne [dot] rasmussen [at] medecine [dot] u-strasbg [dot] fr

Source de l'information

  • Catherine Maurer
    courriel : catherine [dot] maurer [at] unistra [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Guerre, expérimentation et standards thérapeutiques », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 24 mars 2011, http://calenda.org/203866