AccueilGénero não me pega mais / Le genre ne m'attrape plus

Género não me pega mais / Le genre ne m'attrape plus

Lectures Lispectoriennes entre Europe et Amériques

*  *  *

Publié le lundi 28 mars 2011

Résumé

Ce colloque international sur l'écrivaine brésilienne Clarice Lispector du 12 au 14 mai 2011 est organisé par Maria Graciete Besse (Paris-Sorbonne/Paris IV) et Nadia Setti (Paris VIII), avec le soutien de l'Institut Émilie du Châtelet, le Centre Culturel Gulbenkian et les Universités de Paris IV et Paris VIII.

Annonce

LECTURES LISPECTORIENNES ENTRE EUROPE  ET AMÉRIQUES

« Género não me pega mais »

Ce colloque réunit écrivain.e.s, lectrices et lecteurs, éditrices, critiques, archivistes qui partagent l'amour pour l'œuvre de l’écrivaine brésilienne Clarice Lispector, depuis les différents bords, approches et moments entre Europe et Amériques. L'œuvre de Lispector a attiré dès le début l'intérêt de la critique brésilienne et acquis une notoriété croissante. En France, depuis les années 80 l’œuvre de Lispector a connu un essor important grâce à la publication des traductions françaises publiées aux Éditions des femmes, et à l'activité critique et poétique de l’écrivaine Hélène Cixous.   Déjà en 1974 Antoinette Fouque à la Foire du Livre de Rio de Janeiro, a noué des contacts pour la publication des livres de Lispector (dont elle avait lu Le bâtisseur des ruines), dont un texte est paru dans le recueil Brasileiras (1977) un an après ce fut  La passion selon G.H, un des plus grands livres de Lispector.

C’est dans le but de poursuivre la réflexion sur l’écriture lispectorienne à partir des grandes questions critiques du XXème siècle que nous proposons de soulever la problématique des genres à la croisée du genre littéraire et de la pensée de la différence sexuelle. Ce sera l’une des phrases les plus emblématiques de la poétique d’Agua viva, « gênero não me pega mais » – « le genre ne m’attrape plus » –, celle qui nous donnera le point de départ pour interroger la prégnance de cette œuvre au croisement de disciplines et épistémologies diverses – critique littéraire et philosophie, biographie et correspondance, représentation picturale et imitation –, en insistant dans l’approche critique et les grandes questions sur la subjectivité postmoderne posées par les études de genre.

Ce colloque international portera une attention particulière aux passages entre l’écriture littéraire, la biographie et la vaste correspondance de l’écrivaine. Ces différentes collocations de l'œuvre de Lispector font apparaître à la fois l'étendue et la puissance d'une écriture mais aussi son « originalité », à savoir sa non-collocation. Ce qui nous reconduit au thème général du colloque « le genre ne m'attrape plus » : comment cette écriture peut être à la fois au cœur des pensées et écritures de la modernité et même de la post-modernité et en même temps se maintenir « près de la pensée-sentir sauvage » ?

Programme

Jeudi 12 mai

Maison du Brésil, Cité Universitaire, Bl Jourdan, 75014 Paris

14h Accueil, Présentation du colloque : Maria Graciete BesseNadia Setti, Florence de Rochefort, présidente de l'Institut Émilie du Châtelet (IEC), Michel Bozon (IEC, INED)

Textes d'envoi :

interprétations scéniques de la comédienne Gabriela Scheer

Mémoires, images, écritures

  • 15h Nadia Battella Gotlib (USP, São Paulo, Brésil) : « Clarice Lispector : literatura, biografia, fotobiografia »
  • 15h30 Elena Losada (Université de Barcelona, Espagne) : « Minhas Queridas : a elipse/eclipse nas cartas familiares de Clarice Lispector »

Débat

  • 16h-Benjamin Moser (écrivain, biographe, Utrecht, Netherlands) : « Clarice (virgule) Pourquoi ce monde ? »
  • 16h30- Claire Varin (romancière et essayiste, Montréal, Québec) : « La passion brésilienne d'une Québécoise »

Débat et pause

17h30 Table ronde : lire,  traduire, archiver

  • Eliane Vasconcellos (Archives Lispector, Casa Rui Barbosa, Rio de Janeiro, Brésil)
  • Lorette Coen(essayiste, journaliste, commissaire d'expositions, Lausanne, Suisse)
  • Sévérine Rosset (traductrice)
  • deux responsables deséditions des femmes

18h30 Projection film

20h Cocktail d'ouverture à la Maison du Brésil 

Vendredi 13 mai

Maison du Brésil, Cité Universitaire, Bl Jourdan, 75014 Paris

Matin. Penser, sentir, écrire

  • 9h30 Rosi Braidotti (Université d’Utrecht, Netherlands) :  « Lispector, le matérialisme corporel et le devenir-femme »
  • 10h15 Evando Nascimento  (Université Fédéral de Juiz de Fora, Brésil)  « Les animaux, les choses, la pensée »

Débat

  • 11h45 Maria Graciete Besse (Université de La Sorbonne-Paris IV) : « Clarice Lispector et la créativité nomade »
  • 12h15 Joana Masó (Université de Barcelone, Espagne) : « La peinture et les mots : figure et figural chez Lispector »

Après-midi  

  • 14h30 Lúcia Cherem (Université Fédérale du Paranà, Brésil) : «Lire Clarice Lispector : le sursaut d'un langage »
  • 15h Arnaldo Franco Jr. (UNESP, São José do Rio Preto, Brésil) : « Langage, différence et pouvoir dans les premiers contes de Lispector »
  • 15h30Gabriela Garcia Hubard (Universidad Nacional Autónoma de Mexico, Mexique) : « Finalité sans fin : la beauté du diable : Agua Viva »

Pause

  • 16h30Carlos Mendes Sousa(Université do Minho, Braga, Portugal) : «Em Brasília género não me pega mais »
  • 17h15 João Camillo Penna (Université de Rio de Janeiro): « Lire non pour la littérature mais pour la vie » Clarice et la vie précaire

Débat

19h Lecture spectacle de Gabriella Scheer

Samedi 14 mai

Université Paris 8, 2 rue de la Liberté - 93526 Saint-Denis

salle B 106

Femme et autre, entre genres

  • 10h Silvia Ostuzzi(Université Paris 8) : « Ravissements : points de passion »
  • 10h30 Luisa Muraro(Milan, Italie) : « La traiettoria siamo noi / la trajectoire c'est nous-mêmes »
  • 11h Michèle Ramond (Université Paris 8) : « Le dedans de l'écriture : l'énigme du réel»

Pause

  • 11h30 Mara Negrón (Université de Porto Rico) : « Le poids du désir féminin dans A via crucis do corpo  »
  • 12h Nadia Setti (Université Paris 8) : « Genre(s) d'une l'intelligence idiote (le cas d'une étoile nordestine) »

Débat final

Déjeuner

Lieux

  • Maison du Brésil
    Paris, France
  • Université de Paris VIII
    Saint-Denis, France (93200)

Dates

  • jeudi 12 mai 2011
  • vendredi 13 mai 2011
  • samedi 14 mai 2011

Mots-clés

  • Brésil, lispector, gender

Contacts

  • Besse #
    courriel : j [dot] m [dot] besse [at] free [dot] fr

Source de l'information

  • Maria Graciete Besse
    courriel : mariagraciete7 [at] aol [dot] com

Pour citer cette annonce

« Género não me pega mais / Le genre ne m'attrape plus », Colloque, Calenda, Publié le lundi 28 mars 2011, http://calenda.org/203908