AccueilLa double discrimination

La double discrimination

Double discrimination

Les discriminations multifactorielles en France et en Europe

Multi-factor discrimination in France and Europe

*  *  *

Publié le mardi 29 mars 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

La revue Hommes et migrations souhaite publier pour le quatrième trimestre 2011 un dossier sur le thème des discriminations multifactorielles en France et en Europe. Cette publication est placée sous la coordination de Rachid Alaoui, socio-économiste, consultant à l’institut Éthique & diversité. Ce dossier sera composé d’une dizaine d’articles faisant sur ce thème l’état de recherches récentes, d’analyses de situations professionnelles et de projets destinés à prévenir ou à lutter contre ces réalités.

Annonce

Contexte

Aujourd’hui, si le travail des femmes est une réalité importante, force est de constater que l’égalité entre les hommes et les femmes est loin d’être acquise et demeure encore un objectif à atteindre. Les discriminations à l’égard des femmes se manifestent à plusieurs niveaux. Le marché du travail est d’abord composé d’emplois sexués : 61% des femmes actives sont concentrées dans six branches professionnelles parmi les 31 existantes. Ces secteurs sont en général moins valorisés socialement avec des salaires moins élevés et de faibles possibilités de promotion professionnelle. Ce qui explique que les femmes subissent un chômage plus structurel que les hommes. Par ailleurs 60 % des femmes qui travaillent occupent des emplois non qualifiés. 31 % des femmes sont à temps partiel, c’est le cas pour seulement 6 % des hommes. Les deux tiers des salariés à bas salaire sont des femmes. Les discriminations sexuelles se déploient également dans l’accès à l’emploi, dans le statut professionnel, dans la nature des contrats de travail, mais aussi dans les revenus, et l’accès à la formation professionnelle. Discriminées au travail, elles le sont par conséquence à la retraite.

Les  femmes  étrangères, toutes origines confondues, sont plus touchées par le chômage que les femmes françaises 17,5% contre 8,9% en 2009. Quant au taux du chômage  des femmes étrangères hors de l’Union européenne, il atteint 23,8% soit plus de deux fois et demi supérieur à celui des Françaises (source : Insee, enquêtes Emploi du 1er au 4ème trimestre 2009).

Les écarts de taux de chômage selon les origines s’expliquent en partie  par des différences de structure (âge, écarts de diplômes, de situation familiale et de différence de localisation géographique). Une analyse, toute chose égale par ailleurs, révèle que certains groupes sont plus exposés au chômage que la population majoritaire (natives de France métropolitaine dont aucun parent n’est immigré ou originaire d’un DOM). Ainsi d’après l’enquête Trajectoire et Origines (INED-INSEE, 2008) le risque de chômage chez les immigrés d’Algérie, du Maroc, de Tunisie, d’Afrique subsaharienne et chez les descendants d’immigrés d’Algérie est plus que doublé par rapport à la population majoritaire.

Les femmes d’origine maghrébine cumulent les inégalités sociales, d’origine et de genre. Lorsqu’elles sont âgées de 18 à 40 ans, elles occupent plus fréquemment des emplois précaires que les hommes d’origine étrangère en général. Selon une enquête de l’INSEE/INED (2008), prés d’une femme sur six d’origine maghrébine se trouve dans des emplois atypiques (emplois aidés, intérim, contrats à durée déterminée, stages et apprentissage…). En matière de salaire, elles se situent en bas de l’échelle, bien après les Françaises déjà moins bien payées que les hommes salariés, en tant que femme. Celles qui sont sans-papiers sont victimes d’une exploitation économique qui est facilitée par leur situation administrative. Si les femmes originaires du Maghreb apparaissent doublement discriminées en raison du genre et de leur origine réelle ou supposée, des comparaisons avec d’autres femmes non originaires de l’Union européenne permettent de mieux cerner les particularités de l’emploi des femmes étrangère en France.

Champs couverts dans ce dossier

L’objectif de ce dossier est d’examiner l’effet du genre et de l’origine sur la mobilité  professionnelle des femmes d’origine étrangère en France et en Europe.

Les textes peuvent décliner cette problématique selon les orientations suivantes :

  • Etat des lieux de la recherche sur ce thème de la double discrimination ou des discriminations multifactorielles.

  • Approche comparative au niveau européen.

  • Le poids des représentations dans les processus de discrimination.

  • Des repères pour passer du diagnostic aux moyens d'agir.

  •  L’analyse des projets et des bonnes pratique.

Consignes aux auteurs

L’article doit être écrit en français et ne pas dépasser 25 000 signes (notes, bibliographie et espaces compris). Les auteurs peuvent également soumettre des images libres de droit (photographies, illustrations, graphiques, cartes) pour illustrer leur texte sous format jpg ou pdf en haute définition (300 dpi), format paysage et plutôt en noir et blanc.

L’article, ou la proposition d’article, doivent être envoyés par courriel à la rédaction de la revue marie.poinsot@histoire-immigration.fr en version word. Une copie sera également à envoyer au coordinateur rachidalaoui51@hotmail.fr

au plus tard le 30 juin 2011.

La rédaction vous confirmera la réception de cette proposition et vous indiquera les délais d’expertise par les membres du comité de rédaction et le(s) coordinateur(s) du dossier.

La réponse de la revue vous sera transmise au plus tard le 15 juillet 2011.

La remise définitive des textes pour la publication du dossier est prévue au plus tard le 1er septembre 2011.

Composition du comité de rédaction : http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?id=5280

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • jeudi 30 juin 2011

Mots-clés

  • discrimination, immigration, femme, luttre contre les discriminations, immigrées, pays d'origine, Maghreb, mobilité professionnelle, parcours professionel, recrutement, marché du travail,

Contacts

  • karima dekiouk
    courriel : karima [dot] dekiouk [at] histoire-immigration [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • karima dekiouk
    courriel : karima [dot] dekiouk [at] histoire-immigration [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La double discrimination », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 29 mars 2011, http://calenda.org/203917