AccueilSyncrétismes mythologiques et littérature

*  *  *

Publié le mardi 29 mars 2011 par Karim Hammou

Résumé

Le séminaire « Syncrétismes mythologiques et littérature » se déroulera à la MSH Clermont-Ferrand (resp. Maria Benedetta Collini (Post-Doc au CELIS) et Pascale Auraix-Jonchière (Professeur à l'Université Blaise-Pascal- Clermont II). Il envisage un travail autour de la notion de syncrétisme dans différentes disciplines, pour trouver des concepts et des méthodologies qui puissent se révéler opérationnels dans l’analyse littéraire des mythes. Le séminaire se déroulera autour de quatre axes de travail, qui pourraient coïncider avec quatre demi-journées. Le premier se propose d’enquêter sur les différentes interprétations et utilisations du syncrétisme dans des disciplines des sciences humaines. Dans un second temps, la réflexion se concentrera sur la littérature, en deux temps : il s’agira d’abord d’envisager une recherche diachronique en s’attardant sur les époques qui connaissent le plus considérable essor de cette structure ; enfin, les deux dernières étapes seront consacrée à des études de « cas » de syncrétisme mythologique aux XIXe et XXe siècles.

Annonce

Université Blaise-Pascal -Clermont II

Centre de Recherches sur les Littératures et la Sociopoétique (CELIS)

Séminaire MSH « Syncrétismes mythologiques et littératures »

(resp. Maria Benedetta Collini (Post-Doc au CELIS) et Pascale Auraix-Jonchière (Professeur à l'Université Blaise-Pascal- Clermont II).

Ce séminaire, qui s’ouvrira en mai 2011, devrait s’inscrire dans les programmes de la Maison des Sciences de l’Homme.

Le séminaire envisage un travail autour de la notion de syncrétisme dans différentes disciplines, pour trouver des concepts et des méthodologies qui puissent se révéler opérationnels dans l’analyse littéraire des mythes.

Journées prévues :

1. Le syncrétisme au carrefour des sciences humaines : 27 mai 2011

2. Le syncrétisme en littérature : parcours diachronique : 2 décembre 2011

3. Le syncrétisme en littérature : le XIXe siècle, illustrations : 27 janvier 2012

4. Le syncrétisme en littérature : le XXe siècle, illustrations : 30 mars 2012

(Ce calendrier, provisoire, peut être conçu comme extensible.)

La notion de syncrétisme demeure encore aujourd’hui très indéterminée ; le terme trouve son emploi principal dans le cadre de l’histoire et de la science des religions, pour lesquelles il indique un mélange d’éléments structurels, cultuels et doctrinaires (une anthologie des articles les plus représentatifs sur le syncrétisme dans l’histoire des religions se trouve dans Anita Maria LEOPOLD, Jeppe Sinding JENSEN (dir.), Syncretism in religion, New York, Routledge, 2004). Le concept s’est ensuite étendu à d’autres champs d’étude, et il est désormais habituellement employé dans la théologie, l’anthropologie, la philosophie, l’histoire de l’art et de la musique, contextes dans lesquels il reçoit parfois des connotations plutôt négatives.

Avec le changement de domaine d’étude, le mot, assez imprécis dès ses origines, s’est élargi jusqu’à désigner synonymiquement la prédisposition de l’esprit humain à mélanger des concepts de provenance différente pour les faire fusionner en une nouvelle unité, à l’intérieur de laquelle on peut toutefois encore apercevoir les apports originaires.

Dans son acception la plus vaste, il résume la structure de l’imaginaire dans laquelle les principes d’analogie et de similitude prévalent (coïncidant ainsi avec les “structures antiphrastiques” du “régime nocturne” de l’imaginaire identifiées par Gilbert DURAND, Les structures anthropologiques de l’Imaginaire. Introduction à l’archétypologie de l’Imaginaire, Paris, PUF, 1960). Pourtant le syncrétisme, tant comme terme technique que comme concept, n’a pas eu un grand succès dans les études littéraires : aucun texte spécifique ne s’occupe du syncrétisme en littérature, bien que le problème soit parfois évoqué dans les travaux de mythocritique ou dans des études spécifiques, souvent en concurrence avec la notion de coalescence proposée par Anne Geisler-Szmulewicz (Anne GEISLER-SZMULEWICZ, Le mythe de Pygmaglion au XIXe siècle. Pour une approche de la coalescence des mythes, Paris, Champion, 1999).

Le séminaire se déroulera autour de quatre axes de travail, qui pourraient coïncider avec quatre demi-journées. Le premier se propose d’enquêter sur les différentes interprétations et utilisations du syncrétisme dans des disciplines des sciences humaines comme la science des religions, la philosophie, la sociologie, les arts plastiques ou la musique. Dans un second temps, la réflexion se concentrera sur la littérature, en deux temps : il s’agira d’abord d’envisager une recherche diachronique en s’attardant sur les époques qui connaissent le plus considérable essor de cette structure (Antiquité et Hellénisme, Renaissance, XIXe siècle) ; enfin, les deux dernières étapes seront consacrée à des études de « cas » de syncrétisme mythologique au XIXe et XXe siècles, en portant une attention particulière aux raisons qui poussent les auteurs à avoir recours à ce procédé.

Programme :

27 mai 2011

Première journée dans le cadre de ce séminaire : « Le syncrétisme au carrefour des sciences humaines »

le 27 mai 2011, Salle 219 à la MSH Clermont-Ferrand, 4 rue Ledru - 63057 Clermont-Ferrand

  • 9h00 : Natale Spineto (Université de Turin), La notion de syncrétisme dans l’étude des religions : histoire, problèmes, enjeux.
  • 10h00 : Baptiste Meles (PHIER, Université Blaise-Pascal), Éclectisme et problèmes classificatoires en philosophie.
  • 11h00 : Gérard Loubinoux (CELIS, Université Blaise-Pascal), Syncrétisme dans L’origine dell’opera de Giambattista Casti.
  • 14h00 : Fabienne Colas-Rannou (CHEC, Université Blaise-Pascal), ‘Syncrétisme’, ‘assimilation’, ‘appropriation’ dans l’étude des sociétés de la Méditerranée antique.
  • 15h00 : Benjamin Thomas (Université de Lille III), La femme-cinéma : Edison, Tarkovski, Kore-Eda.
  • 16h00 : Olivier Sécardin (Cornell University), Le syncrétisme et les sciences humaines.
    En visioconférence

2 décembre 2011

Deuxième journée d'étude : « Le syncrétisme en littérature: parcours diachronique »

Après une première journée centrée sur les différentes interprétations et utilisations du syncrétisme dans des disciplines des sciences humaines, cette deuxième journée concentre la réflexion sur la langue et la littérature, en envisageant une recherche diachronique. Les deux dernières étapes seront consacrées à des études de « cas » de syncrétisme mythologique au XIXe et XXe siècles.

  • 9h30 Alain Polguère (ATILF Nancy-Université) « Du syncrétisme à SYNCRÉTISME : perspective lexicographique »
  • 10h30 Jean-Pierre Dubost (CELIS - Université Blaise Pascal - Clermont II) : « Le syncrétisme des genres dans les fragments de l’Athenäum »
  • 11h30 Hélène Vial (CELIS - Université Blaise Pascal - Clermont II) « Les Métamorphoses d’Ovide, ou le syncrétisme mythologique fait poème »

Catégories

Lieux

  • 4 rue Ledru (MSH Clermont)
    Clermont-Ferrand, France

Dates

  • vendredi 27 mai 2011
  • vendredi 02 décembre 2011
  • vendredi 27 janvier 2012
  • vendredi 30 mars 2012

Fichiers attachés

Contacts

  • Maria Benedetta Collini et Pascale Auraix-Jonchière ~
    courriel : celis [at] univ-bpclermont [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Maria Benedetta Collini
    courriel : CELIS [at] univ-bpclermont [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Syncrétismes mythologiques et littérature », Séminaire, Calenda, Publié le mardi 29 mars 2011, http://calenda.org/203920