AccueilLa domination en question

La domination en question

Domination in Question

Des normes et des formes en temps de crise

Norms and forms in times of crisis

*  *  *

Publié le mardi 29 mars 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Cette journée d'étude, organisée par des doctorants du Centre d'histoire « espaces & Cultures » (Clermont-Ferrand 2), réunira une vingtaine de jeunes chercheurs des universités françaises issus de disciplines variées (histoire, mais aussi lettres, histoire de l'art, sociologie, droit).

Annonce

Présentation

Objet classique des sciences sociales hérité de la sociologie wébérienne, la domination fait l’objet d’analyses passablement renouvelées depuis quelques années, alors même que l’érosion des approches marxistes, sinon la « révolution conservatrice » de l’offre politique (D. Eribon, 2007), semblaient la condamner aux oubliettes. Tandis que s’animent les débats sur le « retour des classes sociales » (L. Chauvel, 2001 ; P. Bouffartigue, 2004), les nombreux travaux sur la construction des genres (F. Héritier, 1996 et 2002), les interrogations sur la « question raciale » (D. et É. Fassin, 2006), ou encore les discussions autour des notions d’« empire » ou d’« impérialisme » (G. Steinmetz, 2008), viennent enrichir la réflexion sur l’évolution des rapports sociaux, économiques, politiques, religieux et culturels.

Dans le droit fil de ces nouvelles approches, la présente journée d’étude se propose ainsi de considérer, sur la longue durée et à des échelles variées (depuis l’espace domestique jusqu’au cadre national ou international, en passant par les niveaux intermédiaires du lieu de sociabilité ou de l’organisation), le dialogue des normes et des formes (objectales ou comportementales) à l’œuvre dans les rapports de domination. Moments d’observation privilégiés de ces dynamiques, les périodes de remise en cause de celles-ci retiendront tout particulièrement l’attention des communicants. La question de la plasticité des systèmes de domination voisinera dès lors celle, davantage synchronique, des représentations de la domination en temps de crise.

Programme

Vendredi 17 juin, 13h30-18h (MSH, amphi 125)

Introduction.

13h30 : Philippe Bourdin (Directeur du CHEC) et Éric Lysøe (Directeur de l’ED) : Accueil des participants et ouverture de la journée d’étude.

13h45 : Julien Bouchet et Sébastien Pivoteau : Quelques objectifs de cette journée d’étude.

1ère session : Les représentations de la domination en temps de crise.

Les mises en scène d’antagonismes structurels (Discutant : Laurent Lamoine).

14h : Yann Berthelet (Univ. Paris I) : Domination patricienne et lutte plébéienne pour le pouvoir : l’autorité en question sous la République romaine.

14h20 : Aurélie Damet (Univ. Paris-Est Marne-la-Vallée) : La domination masculine dans l’Athènes classique et sa remise en cause dans les crises intrafamiliales.

14h40 : Discussion, puis pause (15h-15h30).

Les relectures littéraires d’un ordre social menacé (Discutant : Damien Carraz).

15h30 : Pierre Levron (Univ. Paris IV) : Quand la domination se fait paradoxale, ou le souverain médiéval et la double injonction.

15h50 : Olivier Linder (Univ. Nancy II) : Faire honneur. Domination et préservation de l’harmonie sociale dans le roman de chevalerie en prose.

16h10 : Discussion.

Les justifications artistiques et historiques de l’autorité cléricale (Discutantes : Marianne Jakobi et Natividad Planas).

16h30 : Antoine Combes (Univ. Clermont II) : L’influence de la crise de la fin du Moyen Age sur les rapports de force à Clermont. Réflexions à partir du cas de la collégiale Saint-Genès (XIIIe-XVe siècles).

16h50 : Welleda Muller (Univ. Dijon et Princeton) : Images de la domination en temps de crise. L’exemple des stalles de la collégiale de Montréal (Yonne, Bourgogne) à la charnière entre Moyen Âge et Renaissance.

17h10 : Marie Lezowski (Univ. Paris IV) : La crise du carnaval ambrosien : le calendrier liturgique, un instrument de domination pour Charles Borromée, archevêque de Milan (1564-1584) ?

17h30 : Discussion.

Vendredi 17 juin, 18h30-20h30 (Gergovia, salle 125)

Conférence de Didier Eribon : « Modes de domination et formes de résistance ».

Mot d’accueil de Mathias Bernard (Doyen de l’UFR Lettres).

Conférence introduite par Cécile Morin et Jean Salvat, et suivie d’un débat animé par Nicolas Beaupré et Pierre Cornu.

Samedi 18 juin, 9h-13h (MSH, amphi 125)

La dimension spatiale de la domination (Discutant : Jérémie Foa).

9h : Julien Vazeilles (A.D. Puy-de-Dôme, Clermont-Ferrand) : A l’ombre de la Préfecture. Les logiques résidentielles des élites clermontoises d’après les « carnets mondains » du préfet du Puy-de-Dôme sous la IIIe République.

9h20 : Discussion.

2ème session : La plasticité des systèmes de domination en temps de crise.

La refonte normative comme réponse aux crises (Discutant : Jean-Claude Caron).

9h30 : Guillaume Colot (Univ. Clermont II) : L’Église primitive, une solution théologique à la crise que traverse le clergé français sous la Révolution.

9h50 : Stéphane Le Bras (Univ. Montpellier III) : La domination du marché viticole par le Négoce des vins languedociens en temps de crise (1926-1939).

10h10 : Discussion puis pause (10h30-10h45).

Contestations de l’hégémonie et réajustements discursifs (Discutant : Jean-Philippe Luis).

10h45 : Pierre Bouillon (Univ. Paris I) : La Roumanie dans l’Empire soviétique : satellite modèle, indocile et créateur de normes (1968-début des années 1970).

11h05 : Jordi Cassan (Univ. Clermont II) : Quand les Schtroumpfs renversent Goliath, ou comment la presse généraliste joue avec la domination sportive. L’exemple de la demi-finale France/Nouvelle-Zélande lors de la coupe du monde de rugby 1999.

11h25 : Discussion.

La réorganisation du travail à la faveur de la « crise » actuelle (Discutante : Nathalie Ponsard).

11h45-12h05 : Cyril Sintez (Univ. Orléans) : La domination par le temps de travail. L’évolution du lien de subordination dans la crise du modèle post-fordien.

12h05-12h25 : Fabien Gélédan (EM Lyon et Univ. Paris Dauphine) : Le management au secours des services publics ? Produire le consentement à la réforme de l’État dans les administrations.

12h25 : Discussion.

Conclusion.

12h45 : Jean-Étienne Dubois et Amandine Fauchon: Quelques enseignements de cette journée d’étude.

Lieux

  • Maison des Sciences de l'Homme et UFR Lettres
    Clermont-Ferrand, France (63000)

Dates

  • vendredi 17 juin 2011
  • samedi 18 juin 2011

Fichiers attachés

Mots-clés

  • domination, représentations, plasticité des systèmes, crise, pouvoir, autorité, hégémonie

Contacts

  • Jeune Equipe du CHEC
    courriel : jeune [dot] equipe [dot] chec [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Jeune Equipe du CHEC
    courriel : jeune [dot] equipe [dot] chec [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« La domination en question », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 29 mars 2011, http://calenda.org/203924