AccueilLa part de l’ombre (2011)

La part de l’ombre (2011)

Behind the scenes (2011)

Artisans du pouvoir et arbitres des rapports sociaux. La place des intermédiaires dans la gestion des conflits.

Artisans of power and arbiters of social relationships. The role of intermediaries in conflict management

*  *  *

Publié le mercredi 30 mars 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Une première journée d’études a permis de mettre en valeur dans une grande variété de milieux des pratiques de gouvernement et d'administration exercées par des hommes placés en retrait de la scène institutionnelle mais dont l’action fut finalement déterminante. Lors de cette nouvelle rencontre, une attention particulière sera portée à ces interventions aussi discrètes qu’efficaces dans le cadre de la gestion des conflits. Ce thème est proposé avec le souci d’éclairer des phénomènes médiévaux présentant des analogies remarquables avec des faits socio-juridiques actuels, notamment en ce qui concerne la place accordée aux modes alternatifs de gestion des conflits, aussi bien dans le cadre des rapports privés que dans celui des relations internationales.

Annonce

Cette journée d’étude s’inscrit dans les axes de recherches développés par le groupe thématique PraThéMA (Pratiques et théories politiques, juridiques et sociales du Moyen Âge) de l’ EA 4270 GERHICO-CERHILIM.

Elle poursuit un cycle débuté en 2010 par l’organisation d’une première journée d’étude. A cette occasion, les intervenants ont mis en valeur dans une grande variété de milieux (laïc, ecclésiastique, diplomatique, judiciaire et municipal) des pratiques de gouvernement et d'administration exercées par des hommes placés en retrait de la scène institutionnelle ; timidement révélés par les sources, leur action est finalement déterminante.

Les résultats obtenus lors de cette première manifestation encouragent à poursuivre les recherches en se concentrant sur ces artisans du pouvoir rythmant le processus décisionnel, influençant, par une négociation discrète mais constante, l’action politique ou jouant simplement un rôle d’intermédiaires entre groupes sociaux.

Une attention particulière sera donc portée au rôle de ces chevilles ouvrières qui régulent les conflits, tempèrent ou attisent les rapports de force, voire, entretiennent la mémoire de ces moments de tension sociale.

Cette thématique est d’une part dictée par les centres d’intérêt des historiens et historiens du droit de l’Université de Limoges (EA 4270 GERHICO-CERHILIM/PraThéMA, EA3177 OMIJ/IAJ) ; elle est d’autre part proposée avec le souci d’éclairer des phénomènes repérés au Moyen Âge, phénomènes présentant des analogies remarquables avec des faits socio-juridiques actuels, notamment en ce qui concerne la place accordée aux modes alternatifs de gestion des conflits, aussi bien dans le cadre des rapports privés que dans celui des relations internationales.

Cette nouvelle rencontre sera l’occasion d’identifier les différentes interventions au cours de ces processus.

Les propositions de contributions sont à envoyer à l’adresse suivante : jacques.pericard@unilim.fr

avant le 1er mai 2011

La sélection des propositions sera effectuée par les membres du groupe PraThéMA : http://www.flsh.unilim.fr/recherche/spip.php?rubrique353

Catégories

Lieux

  • 39e rue Camille Guérin (Faculté des Lettres et des Sciences Humaines)
    Limoges, France

Dates

  • dimanche 01 mai 2011

Mots-clés

  • Gestion des conflits, justice, administration, gouvernement

Contacts

  • Jacques Péricard
    courriel : jacques [dot] pericard [at] unilim [dot] fr

Source de l'information

  • Jacques Péricard
    courriel : jacques [dot] pericard [at] unilim [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La part de l’ombre (2011) », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 30 mars 2011, http://calenda.org/203939