AccueilLes vertus dans la politique moderne

Les vertus dans la politique moderne

The virtues of modern politics

*  *  *

Publié le lundi 04 avril 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Appel à communication pour une journée d'études sur « les vertus dans la politique moderne », journée proposée par les doctorants et organisateurs du séminaire des doctorants de la mention études politiques de l'EHESS. Date limite d'envoi des propositions : le 29 avril 2011. Date de la journée d'études : 20 juin 2011.

Annonce

Journée des doctorants en Études politiques de l’EHESS, Lundi 20 Juin 2011

Argumentaire

Les démocraties libérales et les penseurs de celles-ci furent toujours aux prises avec deux importantes questions : celle du maintien de la liberté politique et de l’investissement citoyen; celle des lumières et des motifs qui peuvent orienter cet investissement. Elles se sont constituées sur cet écart paradoxal entre les vertus supposées de leurs dispositifs fondateurs et le désinvestissement civique des citoyens, produit accidentel ou recherché de leur bon fonctionnement. Aussi les conditions de la liberté politique parurent-elles toujours menacées par un régime qui s’en remet volontiers, pour régler les affaires humaines, à des dispositifs et à des procédures collectives comme le marché, le progrès des sciences ou les institutions du régime représentatif. Et ces mêmes institutions économiques, scientifiques ou juridiques, qui tendent à occulter et à diminuer le pouvoir du choix politique, semblent rendre caduque la préoccupation pour la qualité de ce choix; pour l'intelligence, la justice et les sentiments des gouvernants et des gouvernés.

Ces préoccupations sont aujourd’hui d'autant plus vives que depuis un quart de siècle, le sens de l'action et du pouvoir politiques semble s’être rapidement et singulièrement fragilisé. Sensible à ce délitement, la recherche actuelle en sciences humaines interroge pour une grande part les ressorts de l’action politique et de la citoyenneté dans l’histoire et l’évolution du libéralisme. Pensons aux réflexions sur la crise de la représentation, sur les dysfonctionnements de l’économie de marché et sur l’objectivité de l’expertise scientifique. Mais la société elle-même paraît sensible à ce problème, à travers les multiples injonctions morales qui s’y font aujourd'hui largement entendre. L’individu se doit d’être tolérant, courageux et doit avoir souci des autres, quand l’État doit être lui-même charitable, et responsable des dérives économiques. En somme, fait remarquable, c’est en termes de vertus et d’éthique que nos sociétés semblent appréhender les problèmes de notre temps.

 Comment interpréter ce phénomène? Il s’agira, au cours de cette journée d’études, d’aborder cette question sous deux angles : celui d’une réflexion sur les formes modernes et contemporaines de la vertu civique, et celui d’une étude des penseurs modernes eux-mêmes. De ces derniers, nous considérerons plus précisément les réflexions sur la valeur, les fondements et les déterminations de l’action citoyenne, dans un monde qu'ils voulurent dépouiller des vertus de la république ancienne et de l'église chrétienne, ou qui en avait déjà fait le deuil.

Modalités pratiques

Cet appel à communication est destiné en priorité aux étudiants et aux étudiantes de doctorat.

Les propositions de communication (entre 300 et 500 mots) devront être transmises à l’adresse suivante : doctorants.etudespolitiques@gmail.com

au plus tard le 29 avril 2011

Les décisions quant au choix des participants et des participantes seront communiquées autour du 8 mai 2011.

Afin que les discutants et les discutantes disposent d’un délai raisonnable pour lire et examiner les textes, une version écrite des communications devra impérativement être envoyée aux organisateurs avant le 13 juin 2011.

Comité d’organisation

  • Félix Blanc
  • Benjamin Brice
  • Jérémie Duhamel
  • Adrien Louis
  • Cynthia Salloum

Lieux

  • 96 Boulevard Raspail (salle Lombard)
    Paris, France

Dates

  • vendredi 29 avril 2011

Source de l'information

  • Adrien Louis
    courriel : louis [dot] adrien [at] laposte [dot] net

Pour citer cette annonce

« Les vertus dans la politique moderne », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 04 avril 2011, http://calenda.org/203966