AccueilSemaine de la recherche à Sciences Po

Semaine de la recherche à Sciences Po

Research Week at Sciences Po

*  *  *

Publié le jeudi 07 avril 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

La semaine de la recherche à Sciences Po qui se tient du 11 au 15 avril vous permettra d'en découvrir tous les aspects : thèmes de recherche, outils, réseaux, conditions de réalisation d'un doctorat...

Annonce

SEMAINE DE LA RECHERCHE A SCIENCES PO DU 11 au 15 AVRIL 2011

Lundi 11 avril

09h30 -12h00 - Panorama inaugural - Amphithéâtre Caquot, 28 St Pères

Ce panorama permettra de présenter la place et le rôle de la recherche de Sciences Po dans le monde ainsi que sa place et son rôle à Sciences Po.

Les directions de chaque entité présenteront ce que sont leurs thèmes de recherche, leurs outils, leurs productions et leurs réseaux. Ils évoqueront succinctement l’accueil qu’ils réservent aux étudiants, sujet qui sera approfondi lors des rendez-vous.

Horaires des interventions :

  • 9h30, Direction Scientifique, Bruno Latour
  • 9h45, Centre d’histoire, Jean –Francois Sirinelli 
  • 10h, CEE, Renaud Dehousse 
  • 10h15, CEVIPOF 
  • 10h30, CDSP, Laurent Lesnard 
  • 10h45, CERI, Nadège Ragaru
  • 11h00, OFCE, Xavier Timbeau 
  • 11h15, Département d'économie, Philippe Martin
  • 11h30, CSO, Christine Musselin 
  • 11h45, OSC, Agnès Van Zanten 
  • 12h00 - Ecole doctorale, Hervé Cres 
  • 12h15 - Richard Descoings
La recherche à Sciences Po c’est plus de 200 chercheurs, 11 unités de recherche qui décortiquent, analysent, critiquent et font évoluer la société. Leurs travaux sont essentiellement pluridisciplinaires et embrassent l’ensemble des sciences sociales : droit, économie, histoire, science politique et sociologie.

Cette semaine est faite pour vous en faire découvrir les différents aspects avec :

  • des conférences portant sur des sujets au cœur de nos recherches, accompagnées de débats avec les acteurs de terrain ;
  • des rendez-vous avec les unités de recherche destinés à répondre aux questions des étudiants, notamment – mais pas seulement - sur la réalisation d’un doctorat ;
  • des présentations des nouveaux outils numériques qui ouvrent à la recherche de larges perspectives ;
  • une exposition de posters illustrant des projets de recherche.

Un panorama de l’ensemble de notre recherche sera dressé lors de la séance inaugurale : ses thèmes, productions, outils et réseaux.

14:00-15h00 - Rendez-vous avec le Centre d'Etudes Européennes - CEE- H 405 – 28 St Pères

Les étudiants, accueillis autour d’un café auront l’occasion de poser leurs questions aux membres de l’équipe (chercheur-e-s, doctorant-e-s, assistant-e-s de recherche, post-docs, invité-e-s et associé-e-s). La représentante des doctorant-e-s pourra notamment les informer sur le déroulement d’une thèse au sein du Centre. Des documents de présentation du Centre seront à leur disposition.

15h30-16h30 – La recherche en sciences sociales: pourquoi chercher ? comment trouver ? –Salle Goguel – 56 St Pères

« Des chercheurs qui cherchent, on en trouve. Des chercheurs qui trouvent on en cherche », avait dit un jour De Gaulle dans une de ses fameuses boutades. Mais qu’est-ce que faire de la recherche ? Quelle est sa finalité ? Qu’est-ce qu’un chercheur, une chercheuse ? Qu’est-ce qui distingue la recherche de tout autre forme de travail universitaire ? Un établissement universitaire peut-il se passer de produire et d’innover ? Et se pose également la question : comment chercher ? Y a-t-il une seule manière de faire de la recherche ou une pluralité d’approches, de méthodes et de techniques ? Quelles sont les « ficelles du métier » ?

Intervenants : Samy Cohen (Sciences Po-CERI) et Nonna Mayer (Sciences Po-CEE-CNRS), co-responsables du séminaire Les sciences sociales en question : grandes controverses épistémologiques et méthodologiques tenteront d’y répondre à travers leur expérience de chercheurs.

17h00-19h00 – Quand les dictatures se fissurent - Salle de conférences, 56 rue Jacob

Qu'est-ce que "résister" ? Comment des individus "ordinaires" parviennent-ils à lutter sans armes dans des situations d'extrême violence ? Jacques Semelin présente quinze années de recherche sur les ressources de la résistance civile au sein des systèmes totalitaires du XXe siècle, à l’ occasion de la publication de son nouveau livre « Face au totalitarisme, la résistance civile » (André Versaille éditeur, 2011). Une réflexion unique et toujours actuelle pour comprendre comment des hommes et des femmes peuvent se dresser contre une dictature.

Intervenants : Jacques Semelin, directeur de recherche CNRS-CERI avec Marc Lazar, Professeur des universités à Sciences Po et Jean-Marie Charon, CNRS-EHESS. La conférence sera présidée par Pierre Hassner, Professeur émérite CERI-Sciences Po.

Mardi 12 avril

9h30-11h00 - Rendez-vous avec le Centre de Sociologie des Organisations –CSO - 19 rue Amélie

Les étudiants seront accueillis par Christine Musselin, directrice, qui présentera l’ensemble du labo. Puis des représentants de l’équipe (chercheurs, doctorants, post-docs) exposeront leur expériences du métier de chercheur et de la vie de doctorant au CSO. Des documents de présentation du Centre (plaquette, newsletter, programme du séminaire doctoral, liste des thèses en cours) seront à leur disposition. Pour finir, une petite visite du labo sera organisée.

11h00-12h30 - Les logiciels libres : engagements individuels et fonctionnement des communautés – 19 rue Amélie

Le développement de logiciels libres s’appuie sur l’engagement de multiples contributeurs bénévoles. Ceux-ci travaillent de manière dispersée, se coordonnent à distance et forment des communautés fluides quoique informelles.

Notre objectif sera, en croisant les points de vue d’un sociologue étudiant ces communautés et d’un participant engagé dans le développement du logiciel libre Spip, de montrer comment ces collectifs parviennent à fonctionner, selon des modes de coordination originaux.

Nous examinerons d’abord quelles sont les raisons de l’implication des développeurs de logiciels libres et en quoi consistent leurs activités. Puis nous verrons comment s’organise leur travail, se distribuent les rôles, se prennent les décisions et se règlent les conflits.

Intervenants : Didier Demazière (CSO-CNRS-Sciences Po) et Emmanuel Saint-James, un des auteurs du logiciel SPIP, maître de conférences en mathématiques (UPMC).

14h00-14h30 - Rendez-vous avec le Centre d'histoire – CHSP - 56, rue Jacob - Entrée libre

Le Centre d'histoire de Sciences Po vous invite à découvrir la pratique de la recherche en histoire contemporaine notamment à travers une présentation des fonds d'archives et de la revue numérique Histoire@Politique.

14h45-16h15 – Les citoyens et l'impôt : de la Révolution à nos jours - 56, rue Jacob - Salle de conférences

Le rapport des citoyens à l’impôt est un bel exemple de l’ambivalence dans le rapport aux normes étatiques. La consécration par la Révolution française du principe du consentement à l’impôt n’a pas fait disparaître les pratiques de contournement des obligations fiscales. Des enquêtes comparatives générales, portant notamment sur les attitudes des citoyens européens à l’égard de la fraude fiscale, montrent que le France fait partie des pays où le niveau de tolérance est le plus élevé. Pour expliquer cette attitude de relatif laxisme à l’égard du paiement des impôts, il faut se tourner vers l’histoire et la sociologie, afin de comprendre les conflits de normes et les ambiguïtés qui en découlent, ainsi que les liens qui s’observent entre ces perceptions et la confiance dans les institutions, mais aussi le rapport à l’argent.

Intervenants : Nicolas Delalande, chargé de recherche au CHSP qui publie "Les Batailles de l’impôt. Consentement et résistances de 1789 à nos jours", Seuil, 2011 & Pierre Lascoumes, directeur de recherche CNRS au CEE, qui a dirigé "Favoritisme et corruption à la française, petits arrangements avec la probité", Presses de Sciences Po et coécrit avec Viviane Le Hay, « Tolérances de la fraude et relations de confiance », in Daniel Boy et al. (dir.), Les Français, des Européens comme les autres ?, Presses de Sciences Po, 2010.

16h30 -17h30 - Rendez-vous avec le Centre de recherches politiques – CEVIPOF - 98, rue de l’Université - salle Annick Percheron - Entrée libre

Le Centre de recherches politiques de Sciences Po consacre ses activités de recherche, de valorisation et de documentation à l'analyse de la vie politique française et européenne.

Les travaux de recherche seront présentés au moyen du Baromètre de la confiance politique, la valorisation de ces travaux sera illustrée avec les exemples de nos principales publications et de nos derniers événements, enfin, un ensemble de documents d'élections nationales et locales depuis 1965 sera exposé : affiches électorales, professions de foi, propagande, etc.

17h30-19h00 - Les jeunes face à la politique ? 98, rue de l’Université - salle Georges Laveau

Les jeunes Français sont-ils dépolitisés ? S'ils peuvent bouder les urnes, ils peuvent aussi se mobiliser et manifester. Ils entrent en politique dans un contexte bien différent de celui de la jeunesse de leurs parents et leurs engagements apparaissent à la fois plus pragmatiques et portés par une exigence démocratique renouvelée. Anne Muxel présente le bilan de vingt-cinq années de travaux sur les formes de politisation de la jeunesse en France et en Europe, à l'appui de son dernier livre "Avoir 20 ans en politique. Les enfants du désenchantement", paru au Seuil en 2010. Ses thèses seront discutées par deux représentants des syndicats étudiants de Sciences Po.

Intervenants : Anne Muxel, directrice de recherches CNRS-CEVIPOF, Sarah Pibarot, vice présidente de l'UNEF Sciences Po et Maxence Mély, Président du Mouvement des étudiants de Sciences Po (MET). Le débat sera animé par Guy Groux, sociologue, directeur de recherche au CEVIPOF.

Mercredi 13 avril

10h00-11h00 - Rendez-vous avec l'Ecole de droit – 13 rue de l’université – 4ème étage - Entrée libre

L'Ecole de Droit a pour objectif la formation de juristes de très haut niveau, susceptibles de s'adapter et progresser dans un univers professionnel en évolution constante, en s'appuyant sur une communauté académique vivante et un réseau d'excellence international. Durant ce rendez-vous, les étudiants seront accueillis par le Professeur Diego Fernandes Arroyo, professeur permanent de l’Ecole de Droit, qui présentera le programme doctoral et les axes de recherche de l’Ecole de Droit. Cette présentation sera suivie d’une visite de l’Ecole et plus particulièrement de l’espace réservé aux doctorants. Un doctorant sera également là pour répondre à leurs questions.

11h15-12h15 – SPIRE : l’outil de diffusion des publications scientifiques de Sciences Po - 56 St Pères - Salle Goguel

L'Open Access est un mouvement international qui transforme radicalement la diffusion et l'accès aux publications scientifiques. En 2008, la bibliothèque de Sciences Po a ouvert sa plateforme Open access - SPIRE - qui regroupe déjà plus de 6.000 publications. La publication dans SPIRE, désormais accessible aux doctorants, assure une visibilité à nos publications scientifiques. Grâce à la convivialité de son outil de navigation et de consultation, SPIRE permet d'accéder aisément à l'ensemble de notre production. Cette conférence vous permettra d'apprendre comment profiter au mieux de cet outil novateur.

Intervenants : François Cavalier, directeur de la bibliothèque ; Delphine Lereculeur, responsable de SPIRE ; Cornelia Woll, directrice scientifique adjointe et chargée de recherche au CERI et Tommaso Vitale, professeur associé et chercheur au Centre d'études européennes.

16h00 -17h00 - Rendez-vous avec le Centre d'Etudes et de Recherches Internationales – CERI - 56, rue Jacob - Entrée libre

Le CERI est le principal centre de recherche français dédié aux sciences sociales de l’international. Ses travaux scientifiques sont structurés autour de cinq grand axes : sécurité et risques, relations internationales, capitalismes et espaces de la globalisation, sociologie historique comparée du politique, identités et politiques. Sa vocation à diffuser des savoirs et à irriguer le débat public s’exprime par des publications, des analyses dans les médias, des conférences et d’autres formes d’échange entre chercheurs, praticiens et acteurs de l’international. Le CERI fait figure de pionnier dans la valorisation des travaux de recherche s'appuyant sur l'outil numérique, avec en particulier l'annuel en ligne Le Ceriscope et le webcast Au fil des mots. Venez nombreux pour découvrir nos activités, connaître nos productions scientifiques, dialoguer avec nos chercheurs et nos doctorants!

17h00-19h00 – Maghreb et Moyen Orient : entre révolutions et attentes révolutionnaires 27 St Guillaume Amphithéâtre Chapsal

L’actuelle vague de contestation qui a déferlé sur la région s’est soldée par la chute de régimes que l'on croyait inamovibles et l’enlisement de plusieurs pays dans des crises politiques aigues. La thématique révolutionnaire s’est de fait progressivement imposée en tant que nouvelle problématique légitime du politique. Cette conférence se propose dans une démarche comparatiste d’éclairer les ressorts sociaux de mouvements contestataires, les expressions vernaculaires des protestations en Tunisie et en Egypte ainsi que les dynamiques et les bouleversements politiques en cours dans d’autres pays : Yémen, Iran, Arabie saoudite.

Intervenants : Sur l'Iran, Fariba Adelkhah, directrice de recherche Sciences Po/ CERI, Sur l'Egypte, Marie Vannetzel, doctorante au CERI Sur le Yémen Franck Mermier, chargé de recherche au CNRS Sur l'Arabie saoudite, Stéphane Lacroix, docteur en science politique de Sciences Po Sur la Tunisie, Hamza Meddeb, doctorant au CERI

Jeudi 14 avril

10h00-11h15 - Rendez-vous avec le Département d'économie - H 405 – 28 St Pères - Entrée libre

Ces trois dernières années, le département d'économie a recruté plusieurs jeunes chercheurs (assistant professors) qui travaillent sur des sujets très variés. Ce sont eux qui présenteront leurs recherches : Emeric Henry sur l'économie de l'innovation, Elise Huillery sur l'économie du développement, Ruben Durante sur l'économie politique, Nicolas Coeurdacier sur l'économie internationale et Roberto Galbiatti sur l'économie du crime.

Ce sera également un moyen d'exposer les nouvelles tendances de la recherche en économie, plus empirique, plus large dans ses sujets et ses approches. Ce sera finalement pour les étudiants de Sciences Po une manière de mieux appréhender ce qu'est la vie d'un jeune chercheur du département, intégré dans des réseaux internationaux

11h30-12h30 - Comprendre les discriminations entre les femmes et les hommes – Salle Albert Sorel – 27, rue Saint Guilllaume.

Les discriminations de sexe sont ancrées dans nos sociétés. Comment expliquer la persistance de ce phénomène dans des économies capitalistes qui se développent au sein d’un espace démocratique ? Comment les combattre ? Que peuvent les politiques publiques ? Françoise Milewski et Hélène Périvier présentent l’ouvrage collectif qu’elles ont coordonné et qui vient de paraître aux Presses de Sciences Po : « Les discriminations entre les femmes et les hommes ». Il réunit les approches théoriques et empiriques de chercheurs-es issus-es d’horizons divers : philosophie, économie, droit, sociologie, sciences politiques, psychologie, etc.

Intervenants : Françoise Milewski et Hélène Périvier, OFCE - PRESAGE

14h00 –15h00 – Présentation du Centre de Données Socio-Politiques et de l’équipement d’excellence d'enquêtes en SHS - 13, rue de l’Université, medialab

Le Centre de Données Socio politiques (CDSP) archive des données en sciences sociales aux normes internationales qu'il met à disposition des chercheurs et de publics plus larges. C'est en son sein qu'est né le projet DIME-SHS qui fait partie des lauréats de l'appel à projets "Investissements d'avenir - Équipement d'excellence" mis en place par l'Agence nationale de recherche. Cet équipement consiste à doter la France d'une structure novatrice en matière de collecte, d’enrichissement et de diffusion des données utilisables par la recherche en SHS, autant quantitative que qualitative. Son originalité tient à ce qu’il envisage de tirer parti des innovations qu'offrent Internet et les NTIC pour prendre en charge et capitaliser les données existantes et créer de nouveaux types de données pour la recherche.

15h00 - 16h00 – Le medialab : le numérique au service la recherche - 13, rue de l’Université, medialab

Le médialab est un laboratoire numérique centré sur les moyens de communication et de production des données engendrés par les nouvelles technologies de l'information et de la communication. Sa fonction est de contribuer au renouvellement de la recherche en sciences humaines et sociales, dans ses sources, ses méthodes de travail et dans sa manière de traiter ses objets. Pour cela, le médialab de Sciences Po entend faire dialoguer nouvelles technologies, recherche et enseignement.

Venez découvrir l'approche du médialab, une sélection de ses projets et un exemple 'live' de cartographie du Web.

Intervenants : Paul Girard et Mathieu Jacomy, de l’équipe du médialab

16h00-17h00 – Web economics. 13, rue de l’Université, medialab

WebEconomics is a new project to track and predict the economic and social behaviors of citizens by using data mining on the web. The WebEconomics projects cover various socio-economic dimensions: from the forecast of financial markets and unemployment to new measures of happiness and cooperation of citizens

Intervenants : Yann Algan, professeur du département d’économie,; Mathieu Jacomy, ingénieur Médialab, Anne L'hote, ingénieure Médialab, Alexandra Roulet, PhD Harvard

Vendredi 15 avril

9h00-11h00 - Rendez-vous avec l'Observatoire Sociologique du Changement - OSC, - 98, rue de l’Université, salle Annick Percheron

Ce rendez-vous sera structuré autour de deux présentations qui vous permettront d'échanger avec les doctorants et les chercheurs à propos des recherches menées à l’OSC, l'accueil des doctorants et le métier de chercheur. La première présentation sera faite par Aurore Flipo, doctorante : "Du projet de recherche aux premiers terrains : la genèse de la thèse". Héloïse Fradkine, doctorante, présentera ensuite un aspect de ses recherches portant sur les mondes de la chasse. Entrée libre

11h-12h30 - Les politiques de la musique - 98, rue de l’Université, salle Annick Percheron

André Malraux soutenait que la France n’était pas un pays musicien - et si la musique ne fut pas la première priorité de sa politique culturelle ("on ne m’a pas attendu pour ne rien faire", plaidait-il cependant), le plan décennal pour la musique que définit son directeur de la musique Marcel Landowski se donnait comme une manière de redonner à la musique la place qui lui revenait. Comme beaucoup des mesures adoptées par Malraux, la fin de sa politique musicale - démocratiser le rapport à l’art - s’ordonnait à des moyens détournés - agir sur l’offre, en l’occurrence l’offre de concerts et l’offre de formation. Cinquante ans après les premiers pas de cette politique musicale, où en sont aujourd’hui les politiques de la musique ? Entre les développements endogènes des institutions créées par Malraux, les inflexions apportées par la politique de Jack Lang, les linéaments des progrès avérés et des échecs relatifs de la démocratisation des pratiques musicales, la conférence se proposera de dresser un bilan des politiques de la musique, dans un contexte de foisonnement de l’offre, de diversification des pratiques et des supports d’écoute. Pour ce faire, elle s’appuiera sur les travaux des sociologues de la musique présentés par Philippe Coulangeon et Pierre François, ainsi que sur le témoignage de l’un des principaux acteurs de la vie musicale de ces vingt dernières années, Laurent Bayle.

Intervenants : Philippe Coulangeon, directeur de recherche CNRS (OSC). Pierre François, directeur de recherche CNRS (CSO). Laurent Bayle, directeur général de la Cité de la Musique et directeur de la Salle Pleyel. Le débat sera animé par Gil Delannoi, directeur de recherche FNSP au CEVIPOF.

14:30-16h00 – L’impact électoral des inégalités économiques - Amphithéâtre Caquot, 28 St Pères

Depuis dix ans les très hauts salaires explosent. 87% des Français.e.s estiment que les inégalités ont augmenté, 78% que la société actuelle est injuste (Baromètre DREES 2010). Mais l’élection de 2012 se jouera-t-elle sur ces enjeux économiques, ou sur des enjeux non économiques (Islam, identité nationale)? La crise poussera-t-elle à l’abstention, surtout des plus pauvres, ou mobilisera-t-elle les mécontents ? Profitera-t-elle aux partis de gauche et d’extrême gauche, plus favorables à l’intervention de l’Etat et à la redistribution, ou à une extrême droite populiste et xénophobe ?

Intervenants : Nonna Mayer, directrice de recherche CNRS (CEE & POLINE - Politique des inégalités), Philippe Warin, PACTE-IEP de Grenoble/ODENORE (l’Observatoire des non recours aux Droits et aux Services) et Bruno Tardieu, délégué national d’ATD Quart Monde

Lieux

  • 27 rue St Guillaume
    Paris, France

Dates

  • lundi 11 avril 2011
  • vendredi 15 avril 2011
  • mardi 12 avril 2011
  • mercredi 13 avril 2011
  • jeudi 14 avril 2011

Mots-clés

  • méthodes, sciences sociales, doctorat

Contacts

  • Hélène Naudet
    courriel : helene [dot] naudet [at] sciences-po [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Hélène Naudet
    courriel : helene [dot] naudet [at] sciences-po [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Semaine de la recherche à Sciences Po », Cycle de conférences, Calenda, Publié le jeudi 07 avril 2011, http://calenda.org/203997