AccueilNomaditude et écriture plurielle dans l'œuvre de Hédi Bouraoui

*  *  *

Publié le vendredi 08 avril 2011 par Karim Hammou

Résumé

Appel à contribution pour la revue du Centre d’études des littératures et des arts d’Afrique du Nord. Projet sous la direction de Abderrahman Beggar, Professeur à l’Université Wilfrid Laurier.

Annonce

Nomaditude et écriture plurielle dans l'œuvre de Hédi Bouraoui-
CELAAN, revue du Centre d’études des littératures et des arts d’Afrique du Nord

Pour célébrer le quarante-cinquième anniversaire de la publication de Musoktail, premier recueil de poésie de H. Bouraoui, CELAAN, revue du Centre d’études des littératures et des arts d’Afrique du Nord, consacre un numéro spécial à l’œuvre de cet auteur.

Le propos est d’explorer l’apport de ses travaux non seulement aux littératures maghrébine et franco-ontarienne, mais, de manière plus large, au littéraire, quelqu’en soit l’appartenance géographique, culturelle, idéologique ou générique. L’œuvre de Bouraoui est en soi un appel à « décentraliser » et « déterritorialiser ».

Les contributions seront consacrées à l’analyse d’une écriture féerique, légère, « nomadansante » (Bouraoui), ouverte et dynamique, qui se propose de tout remettre en cause, à commencer par des concepts tels la souffrance, l’handicap, le dialogue, l’identité, la nation, la civilisation, la culture et la frontière (la liste est plus longue). Pétri, affiné, rhapsodé, fécondé, le réel est soumis à ce que Bouraoui désigne par le « oui neutre », un oui affirmateur à la nietzschéenne, qui ne redoute ni n’évite ni ne cloisonne, soumis qu’il est à l’impératif de « défiguration et dissémination » (Bouraoui). L’artiste est celui qui crée sa propre métaphysique, celui dont l’«arrière-pensée» est « ce qui se débarrasse, en fabriquant des mondes, du tourment de sa plénitude et de plétore, qui se délivre de la souffrance des contrastes accumulés » (Nietzsche).

Cette écriture, constamment soucieuse de redéfinir ses propres bases, est née de la nomaditude, attitude qui, selon l’auteur, consiste en « se maintenir en disponibilité de mouvance épousant, comme le caravanier, le dynamisme de la vie […], on va du lieu du manque ou des contraintes dans une logique de déplacement, à celui d’une liberté engendrée par l’errance ». Loin d’être un simple néologisme, ce concept occupe une place de choix dans la philosophie de la création chez Bouraoui. La nomaditude est à la base de la définition de l’humain chez un auteur qui voit en l’esprit grégaire une flagrante aberration.

Chez Bouraoui, l’expérience de l’écriture est synonyme de traversées. Elle est peu soucieuse des frontières entre genres et styles, la création se donnant comme mission première celle de « créer des ponts » (Sabiston et Crosta). Elle est aussi une « écriture trans » (Brahimi) qui cherche tant dans les mots que dans la condition humaine une source de renouveau et dépassement. De l’avis de son auteur, il faut même déplacer les cloisons entre la création et la critique, le créateur étant celui qui élabore le dispositif critique propre à chaque production.
Sont encouragés, entre autres, les apports interdisciplinaires axées sur des aspects esthétiques, culturels, idéologiques, éthiques ou historiques.

Ce projet n’est qu’indicatif, les auteurs sont invités à analyser d’autres aspects jugés pertinents.

Comité éditorial de la revue du CELAAN

  • Hédi Abdel-Jaouad (Skidmore College), Editor 
  • Charlene M. Grant (Skidmore College), Associate Editor
  • Marc-André Wiesmann (Skidmore College), Associate Editor
  • Bernard Aresu (Rice University)
  • Eloise Briere (SUNY-Albany)
  • Alec Hargreaves (Florida State University)
  • Najeh Jegham (Université de Toulouse-Le Mirail)
  • Ida Kummer (United Nations International School)
  • Abbes Maazaoui (Lincoln University)
  • Silvia Nagy-Zekmi (Villanova University)
  • Valérie Orlando (Illinois Wesleyan University)
  • Dora Carpenter (University of Brighton)

Calendrier :

Projet sous la direction de Abderrahman Beggar, Professeur à l’Université Wilfrid Laurier
http://www.wlu.ca/homepage.php?grp_id=1491&f_id=81

20/05/2011 : dernier délai pour soumettre une synthèse du projet d’article (environ 250 mots). Á envoyer à Abderrahman Beggar : abeggar@wlu.ca

Le 30/06/2011 : une décision finale sera communiquée aux auteurs.

Le 30/11/2011 : date limite pour soumettre la version finale de l’article, qui ne doit pas dépasser les 5000 mots.

Catégories

Dates

  • vendredi 20 mai 2011

Mots-clés

  • nomaditude

Contacts

  • Abderrahman Beggar
    courriel : abeggar [at] wlu [dot] ca

Source de l'information

  • Boussad Berrichi
    courriel : boussad [dot] berrichi [at] yahoo [dot] com

Pour citer cette annonce

« Nomaditude et écriture plurielle dans l'œuvre de Hédi Bouraoui », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 08 avril 2011, http://calenda.org/204019