AccueilLe film en recherche et en histoire : quelles méthodologies, pour quelles utilisations et quelles mises en formes ?

*  *  *

Publié le mardi 12 avril 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Cette journée a pour but d'interroger le statut du film en recherche et en histoire : que peut apporter le film dans la recherche en sciences humaines et sociales ou dans un but de mise en mémoire du patrimoine scientifique et technique ? Quels procédés de mise en scène adopter dans la production de ces sources documentaires ? Comment exploiter et mettre en forme ces images suivant le destinatire auxquelles elles se destinent ? Elle s'adresse à des chercheurs de différents domaines afin de confronter des points de vues et des expériences sur la base de projection de films ou d'extraits.

Annonce

Journée d'études organisée par l'équipe « Patrimoine, Histoire des Sciences et des Techniques », Université de Brest (10 juin 2011).

Organisation:

Argumentaire

Les sciences humaines et sociales s'intéressent de plus en plus au potentiel de l'image animée (film, vidéo ou images virtuelles, images d'archives) dans la démarche de recherche: le Colloque de Poitiers "Images du travail. Travail des images" croisait les regards entre sciences sociales et documentaire, interrogeant les complémentarités et les limites de ces approches. De même, en sciences dites "dures", les représentations virtuelles permettent d'accéder à une meilleure compréhension de techniques passées. La mise en contexte de personnes est une autre méthode afin de filmer des gestes techniques qui rennaissent alors; ces images peuvent être associées à des films d'archives. Mais le film peut aussi mettre en mémoire un savoir faire, un instrument scientifique et le geste professionnel associé actuel. Il intègre alors à la fois une démarche de sauvegarde du patrimoine scientifique et technique contemporain, tout en constituant une future source d'études pour l'historien.

Mais si le film montre sa pertinence pour saisir l’activité de travail et ses gestes, il porte aussi les traces de sa mise en scène liées à l'interaction qui existe entre la caméra, la personne filmée et l'enquêteur. Aussi la constitution de ces sources filmiques soulève de nouvelles questions méthodologiques, tant au niveau de leur mise en scène, de leur mise en forme, que de leur utilisation par les chercheurs et historiens.

Cette journée a pour but d'interroger les aspects méthodologiques suivants:

  • Le statut du film en recherche et en histoire: comment et pourquoi utiliser l’information de l’activité du geste, via l'image, dans la recherche ? Que peut apporter le film dans la mise en mémoire du patrimoine scientifique et technique ?
  • La production de ces sources documentaires: quels procédés de mise en scène adopter? Quelle place donner au son par rapport à l'image?
  • La mise en forme: comment exploiter et mettre en forme ces images suivant le destinatire auxquelles elles se destinent (chercheur/ collègue/ public)? Quels critères choisir en restant au plus près des observations récoltées dans la recherche? (statut de la parole par rapport à l'image; choix d'une macro ou micro description...)
  • L' utilisation du film en tant que source de recherche présente ou future et sa place dans une base de données.

Cette jounée s'adresse à des chercheurs de différents domaines ( sociologie, histoire des sciences et techniques, ethnologie ou anthropologie filmique): la confrontation de points de vues et d'expériences ne peut être à ce titre que fructueuse, sur la base de projection de films ou d'extraits.

Elle fait suite à la première journée d'étude organisée le 22 juin 2009 par l'Institut des Sciences de l'Homme et de la Société (ISHS) de Brest, dans le cadre de l'axe "Mémoire et archives" de la recherche: "Patrimoine scientifique de l'UBO: quelles méthodes pour sa sauvegarde et sa conservation? Pour quelles histoires?". Ausi, à l'issue des interventions une table ronde permettra de faire le point et d'envisager les axes de réflexions à mener pour une troisième journée à venir.

Calendrier:

Les propositions de communications sont à envoyer à Céline Angot et Florence Riou (voir adresses mail ci-dessous),

au plus tard le 15 mai 2011.

Le programme de la journée sera communiqué début juin.

Publication:

Cette journée s'inscrit dans le cadre d'une dynamique de création de réseau de recherche sur cette question, et a pour but d'aboutir à ouvrage collectif.

Organisation et contact:

Céline Angot (CRBC-UBO, Brest), celine.angot@brest-metropole-oceane.fr

Florence Riou (PAHST), flo-riou@wanadoo.fr

Lieux

  • Brest (29200)
    Brest, France

Dates

  • dimanche 15 mai 2011

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Film, patrimoine, histoire des techniques, méthodologie, valorisation, archives audiovisuelles

Contacts

  • Florence Riou
    courriel : flo-riou [at] wanadoo [dot] fr
  • Céline Angot
    courriel : celine [dot] angot [at] brest-metropole-oceane [dot] fr

Source de l'information

  • Florence Riou
    courriel : flo-riou [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le film en recherche et en histoire : quelles méthodologies, pour quelles utilisations et quelles mises en formes ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 12 avril 2011, http://calenda.org/204049